GAPPESM
Groupement Associatif Pour les Personnes Encombrées de Surefficience Mentale

Le cerveau possède t-il une zone de l'Intelligence ?

Le cerveau possède t-il une zone de l' <em>Intelligence</em>?

"L'intelligence, ce n'est pas seulement ce que mesurent les tests, c'est aussi ce qui leur échappe" (Edgar Morin, "La Connaissance de la connaissance")

Différentes régions impliquées

Si des chercheurs de Cambridge et de Düsseldorf affirment avoir situé ce qui pourrait être le centre de l'intelligence, dans une région à l'avant du cerveau dans le cortex préfrontal, les recherches du Groupe d'imagerie neurofonctionnelle de Caen montrent que l'intelligence se distribue dans différentes régions du cerveau, correspondant à des réseaux spécifiques de neurones.

« Nous avons même découvert que la logique et les mathématiques, regroupées en une seule forme d'intelligence par Howard Gardner, recrutent en fait des régions cérébrales différentes. De même, la logique est fortement connectée à l'intelligence linguistique, alors que les mathématiques le sont à l'intelligence visuo-spatiale », commente le Pr Olivier Houdé, professeur de psychologie cognitive à l'université de Paris V. « En fait, on observe une dynamique générale dans la distribution des différentes formes d'intelligence dans le cerveau, qui coopèrent entre elles ou entrent en compétition »

Plusieurs régions activées en même temps

Certaines régions se trouvent activées dans plusieurs tâches différentes. Le cortex frontal dorso-latéral, le cortex pariétal postérieur et le cortex cingulaire font ainsi partie de réseaux qui interviennent dans la réalisation de tâches très variées. Ces aires plurifonctionnelles constitueraient en somme une base de traitement, commune à un grand nombre d'opérations cognitives, chaque fois qu'il serait nécessaire de faire appel à l'attention, à la mémoire de travail ou à la conscience de soi. Les aires du cortex sont toutes impliquées à un moment ou un autre dans le fonctionnement cérébral. Les travaux récents de l'équipe de Marcus Raichle, montrent que le cerveau continue de consommer de l'énergie lorsque le sujet est au repos, et que cette consommation d'énergie se répartit des régions frontales aux régions pariétales et temporales.

Notes

L'intelligence. Les Dossiers de La Recherche n°34 - Février 2009
Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau (idée reçue) La Recherche n °412 - oct. 2007
Le cerveau des grosses têtes La Recherche n °398 - juin 2006

Retour à la FAQ intelligence