Est ce ma place?

Se présenter ici, de quelques mots à quelques pages, votre fil vous appartient !
Règles du forum
La lecture des messages est accessible à tous.
En revanche, pour poster sur les forums, il faudra vous inscrire : choisir un identifiant ainsi qu'un mot de passe.
S'incrire sur les forums n'engage pas le GAPPESM et ne vous engage pas quant à votre adhésion future à l'association !
En cas de problème, ou si vous souhaitez des informations sur des fonctions avancées des forums, vous pouvez consulter la Foire Aux Questions (FAQ)

Modération des forums :
Que les posts soient publiés avec ou sans validation les forums du Gappesm sont modérés.
La suppression d'un post peut intervenir avec ou sans avis et explication lorsque le groupe de modération le juge nécessaire. Il en est de même de la radiation d'un membre par le bannissement son compte, adresse mail et adresse IP du forum.

Si vous avez lu le Règlement et la Charte, et que vous vous engagez à les respecter, alors vous pouvez poster sur le forum.
cinette
Messages : 290
Enregistré le : 26 sept. 2015, 15:00

Re: Est ce ma place?

Messagepar cinette » 11 mai 2016, 20:11

Bonjour Mapuche!

Quel bain !Ca ravigote!
Je vais noter:Jeff,moi aussi je vais réflechir a un p'tit nom!Et la jumelle maléfique!!!J'adore(dis donc...t'as piqué ca a Florence!!??)
Cours Forest!Cours!
Merci!!Merci!!!Merci!!! :bise:

:fee:
Mapuche
Messages : 24
Enregistré le : 03 avr. 2015, 18:33

Re: Est ce ma place?

Messagepar Mapuche » 12 mai 2016, 18:32

cinette a écrit :Bonjour Mapuche!

Quel bain !Ca ravigote!
Je vais noter:Jeff,moi aussi je vais réflechir a un p'tit nom!Et la jumelle maléfique!!!J'adore(dis donc...t'as piqué ca a Florence!!??)
Cours Forest!Cours!
Merci!!Merci!!!Merci!!! :bise:

:fee:


Yep! Jeff viens du livre de Petitcolin, Jeff c'est le petit vélo qui te fait réfléchir en permanence, qui te contrarie sur tout et qui te fait du mal. Et oui je t'avoue qu'en l'écrivant j'ai pensée à tata kro héhéhé
"Vouloir être une autre personne est un gâchis de la personne que tu es."
Kurt Cobain
Souriredelavie
Messages : 175
Enregistré le : 06 mai 2016, 05:19
Localisation : Hautes-Alpes

Re: Est ce ma place?

Messagepar Souriredelavie » 12 mai 2016, 20:54

Bonsoir Mapuche,

Je ne te connais pas mais j'ai eu beaucoup de joie à te lire ! BRAVO !! Tu peux être fière de toi et je pense que tu as déjà pris conscience de ta force, de ta détermination, de tout ce positif qui t'anime ! Merci de tout cœur pour ce magnifique partage.

Profite de chaque instant de ce beau voyage que tu es en train de commencer !

:hello:

Sourire
Écoute ton cœur. Il connaît toute chose parce qu’il vient de l’Âme du Monde et qu’un jour, il y retournera - Paulo Coelho @};-
Mapuche
Messages : 24
Enregistré le : 03 avr. 2015, 18:33

Re: Est ce ma place?

Messagepar Mapuche » 27 janv. 2017, 18:35

Coucou le petit peuple des rayures :lh: !

Et oui, je reviens, telle une déferlante annuelle ! Je vous l'avoue une seconde fois, je pense souvent à vous mais ne prend même pas la peine de venir vous saluer ou de vous zieuter de temps à autre.

Alors alors le troisième épisode de dallas continue avec des nouvelles toute fraîche de cette semaine :D

J'ai donc continué ma petite vie après ma séparation, la coloc avec mon ex s'est difficilement terminée car le pauvre à eu beaucoup de mal à vivre cette séparation et à eu par la suite une belle dépression de quelques semaines. Erreur ou pas je suis restée à sa disposition pour son écoute, son soutien. Maintenant nous sommes en trèèèèèèèès bon terme, il a (très) vite retrouvé une donzelle même s'il m'a avoué me regretter (tu m'étonne, je suis tellement parfaite :D , non sérieusement surtout que je lui passais beaucoup de chose dû à mon caractère faible et ma peur de l'abandon et des autres). Depuis il m'a avoué que j'avais eu un sacré courage de le quitter, courage qu'il n'a jamais eu, et que même si on se respecte beaucoup et que nous avons beaucoup d'affection l'un pour l'autre, nous n'étions pas fait pour vivre ensemble, ou du moins nous avions épuisés nos ressources à partager.
Bref ce passage là de ma vie... check en beauté :clap: :yahoo:

Second plan, fondu du flashback sur ma vie actuelle... Me voilà en train de vivre depuis 1 an avec mon nouveau chéri zébré.. Et bien woutcha ! C'est puissant mais dans tout les sens ! En fait vivre avec un bizarre comme moi n'est pas si simple... Et bien oui lui aussi est hypersensible et complexé de sa dyslexie et part au quart de tour... Mais bon comme çà on bosse à deux sur nous. Et franchement quand on choisit sa relation et comment on veut la vivre c'est tellement plus facile. Des projets en commun de maison, du terrain, du rire, ses d'amis qui m'ont accueilli dans la "famille", sa famille qui m'ont tout aussi accueilli, une super entente de fou avec le frère, la belle maman, plein de gaminerie et de soirée! Bref que du bon que je n'avais jamais vécu en 10 ans de relation avec mon ex ! Vous croyez que c'est çà "vivre"?

Et là ombre noir au tableau, même si j'avance d'un côté, çà régresse d'un autre. Je vous avais parlé des mes gros soucis de santé aux genoux et de ma superbe collègue de travail limite PN sur les bords? Et bien en un an se fût l'horreur.
Mon genou droit m'a clairement dit zut. Si je pouvais marcher c'était déjà bien, des douleurs à n'en plus finir, obligée (oui oui ce n'était même plus un plaisir..) de m'anesthésier tout les soirs avec de la fumette pour éviter de sauter par la fenêtre pour fuir les douleurs constantes. j'ai consulté et là j'ai pris une grosse décision. OPÉRATION avec un grand ponte du genou :-B . Résultat je vous parle aujourd'hui d'un canapé, la jambe dans une attelle après 3 semaines de l'opération. Je douille, je ne pourrais pas marcher avant mars, je ne récupérerais pas ma motricité totale avant l'automne mais je me suis lancée pour pouvoir retrouver ma vie de jeune femme de 30 ans. Pour l'instant tout se passe bien aux yeux des médecins et infirmiers et kiné. Une nouvelle vie physique :yahoo: j'ai hâte d'essayer ce genou tout neuf !

Ce qui me lance sur le sujet de ma collègue, grâce à cette opération, j'en ai profité pour fabuler sur mon état catastrophique et du fait que je ne serais pas opérationnelle pour la saison. Du coup comme pour ma séparation avec mon ex, je me suis enfin lancé après 3 ans de torture cérébrale et émotionnelle, à lui annoncer que je quitte la boite. Je vous avoue que c'était plus facile que de quitter mon ex, peut-être l'expérience :D enfin je veux dire qu'à force d'extérioriser ses sentiments et d'affirmer ses choix de vie, on apprend à gérer ses émotions et on prend de l'aplomb.
Enfin, je vous avoue que je me suis pissée dessus quand même mais je n'ai pas paniqué le moment venu.
Résultat de l'entretien de ce midi, on clôture la boîte car elle aussi en à marre de galérer et puis elle s'est rendu compte que ce n'est pas son truc (au bout de 5 ans de galère financière, de dépression de ma part, et de son manque d’investissement il était temps ! )
Du coup je suis assez heureuse de clore aussi ce chapitre houleux de ma vie, mais bon je ne crie pas victoire car nous n'avons pas encore abordé le côté financier de la clôture et la revente du matériel... Je m'attend à tout jusqu'à la fin :duel:


Je me retrouve maintenant comme une petite 3 ème qui ne sais pas quel métier choisir avec une jambe en convalescence, je repars comme toute neuve, à me prendre en main, à me faire un vrai moi devant de nouvelle personne. A ne plus paraître fragile et facile à déstabiliser. Cette fois - ci je repars à zéro sans plus personne qui me connaît depuis des lustres et qui connait mon esprit fragile, ma facilité à la dépression et à l'auto critique aussi mortelle qu'elle soit pour mon estime.

C'est à moi de faire mon avenir, et je me sens vraiment perdue car je n'ai rien, pas de sous, pas de voie pour un futur métier. A être libre à ce point je me sens divaguer et je me perd devant tant de possibilité ! Mais une chose est sûre c'est que plus ma vie avance plus j'ose faire mes choix et surtout j'ose les appliquer et "bon diou!" même si c'est dur, qu'est ce que c'est bon ! :D :)) :roll:


En tout cas vu que je suis en vrac, je vais sûrement en profiter pour squatter un peu l'endroit et parler reconversion avec vous.

Et pour clore je vous citerai une jolie petit phrase que j'ai appréciée cette semaine : "Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus"

Belle soirée les amis :sante: :fleur:
"Vouloir être une autre personne est un gâchis de la personne que tu es."
Kurt Cobain
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: Est ce ma place?

Messagepar Luna » 29 janv. 2017, 19:46

Mapuche a écrit :Coucou l
Et pour clore je vous citerai une jolie petit phrase que j'ai appréciée cette semaine : "Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus"

Belle soirée les amis :sante: :fleur:


@};- @};- @};- @};-

:hello: Mapuce

Quand j'entends dans ma p'tite tête de moineau "Mapuche" ... c'est comme si j'entendais "capuche"

Il fut un temps où elle était, me semble-t-il, fort probablement, nécessaire pour te protéger.

Et comme, bientôt, tu vas sauter...ben Mapuce est née :ymparty:

Le cerveau ayant pour mission de nous garder en vie... à tout prix.
Est prêt, en cas de danger, à sacrifier une partie du corps, celle où ça coince en général.
il affaiblit la partie qui lui semble correspondre au mieux à la situation,
Si l'on s'en aperçoit vite, on peut contrer le processus en s'attaquant de suite, à la source
C'est à dire : agir.

Là, il t'as mise à genoux.
Et, te voilà alitée, donnant le temps à tes playmobils ...ceux qui sont sous le Toit de ton Toi :goup: (toujours en train de :duel: )
de te détacher de ton expérience professionnelle, et, surtout, d'être en mesure de faire le nécessaire, de mettre en fonction l'allumage de la fusée : "nouveau départ".

En ce moment tu :-?
Bientôt tu vas :eureka:
Je te suggère de décider d'un créneau horaire durant lequel tu cogiteras à 100%
Le reste du temps lis, papote, les playmobils eux sont en action.
Noter ses plus et ses moins .... tes moins devraient te servir encore plus que tes plus.
Tes plus, tu les connais, en partie....tes moins ? trouves en, et, métamorphose les en positifs.

Ex : Taxée, par mon fils, de psychorigide, sur le moment je n'ai pas apprécié.
Le gamin est SuRef +++ et débordant d'amour pour lui, ses mots sont "paroles d'évangile"
Il s'avère que j'ai un dictionnaire, formé de 14 gros livres...
J'ai mis un moment avant d'aller en voir la signification.
Je me suis assise sur les marches, pris les 3kgs bon poids de la lettre P.
Et là, j'ai mis à mon avantage certains points.
A mes yeux, ma psychorigidité est devenue un compliment.

L'on peut, faire faire un double salto, à "Tout terme négatif" .

Si un mot, une idée :idee: , te vient à l'esprit hors "heures ouvrables" : note ça sur un bout de papier.

Concernant ta vie affective : c'est super. \:D/ :yahoo:

Perso j'ai toujours levé la tête,
Instinctivement je suis attirée vers les personnes intelligentes, et, en même temps aussi :fou: gamin que bibi.
Un jour, je suis montée sur le toit d'une voiture,(St Raphael dans le Var) c'était mon niniversaire, il faisait chaud, dehors il y avait du monde.
Et là, mon conjoint de me dire "descends, si le mec arrive, il va falloir que je me bagarre" et moi de rire de plus belle...l'expression des passants : un régal :-bd
Pour info, si besoin en est, c'était notre véhicule.
Peu avant, nous jouions à faire les malades mentaux...les gens s'écartaient devant les débiles... \:D/
J'ai une facette télépathe, pas besoin de se parler pour éclater de rire ....le père de ma fille m'a dit un jour "tu es ma sorcière" ... oui, je l'ai protégé au péril de ma vie...oui...lorsque j'aime je n'ai pas de limites.


Autour de moi, l'on m'a plus que souvent dis : "Luna, trouves toi un mec, là c'est gâcher de la marchandise" cool l'humour des potes O:)

Le dernier en date avait quasi l'âge de mon fils...mais, le grand beau blond aux yeux bleus, qui jouait de la batterie et faisait des concerts, avait un bateau et ce qui va avec...ben... c'était just for fun.
Je cherche :
- beau (à mes yeux)
- intelligent +++
- ambitieux (je n'aime absolument pas l'argent) mais un mec smicard à mon âge, à mes yeux c'est un pas glop pas glop du tout.
- plus jeune que moi (je n'ai pas envie de pousser une chaise roulante mais que l'on pousse la mienne l'heure venue) et puis, parait que je ne fais pas mon âge, et je suis pleine de conneries, je me suis arrêté à 16 ans - parfois, plus que je ne le voudrai : je fais l'adulte)
- et, :-$ tant qu'à faire "un bon coup" :-$ O:)

Voilà pourquoi, je n'ai pas chaussure à mon pied, d'ailleurs je ne cherche pas, et là où je suis partie... faudrait vraiment que P'pa et ma P'tite mère se bougent le derrière pour mettre quelqu'un sur mon passage :fee:

Voilà, c'était un petit coucou, je retourne faire un tour dans le nid de la voisine et :goup: on the moon.

:bhug:
Luna
:hello:

citation du jour "Le courage est de faire ce qui est juste" :ymdevil: :twisted:
Mapuche
Messages : 24
Enregistré le : 03 avr. 2015, 18:33

Re: Est ce ma place?

Messagepar Mapuche » 28 mai 2019, 20:15

Coucou le petit peuple des rayures ! :arle:

Je suis de retour et pas pour vous jouer un mauvais tour... ah ah !

Après un an et demi d'abandon de toute recherche sur ma personnalité, car je me noyais de moi même, trop de question sans réponse, trop de changement, trop d'émotions, trop de nouveauté... (trop de tout quoi...) je reviens enfin.

Tout ce temps s'est passé de grosses crises, sacrément violentes. Sûrement par un rejet de moi même envers la découverte de ce que je suis réellement (bon et surtout mes mauvais côtés), et un rejet de ce que je devais changer pour être enfin en accord avec moi même. La réalité à été peu être trop violente pour moi.
J'ai très mal vécu la fermeture de mon entreprise, vraiment dû à ma :scrogneugneu: de collègue qui à retournée sa veste au dernier moment et qui m'a magnifiquement entubée et insulté. Est ce que la perversion narcissique se transmet? Car sa mère est une belle et déclarée par les médecins.

Entourée depuis peu d'une communauté d'amis majoritairement HP qui ne savent pas qu'ils le sont :D , au sein même d'une belle famille de HP qui le savent qu'à moitié :P . Cette nouvelle vie est sacrément mouvementé pour moi. Je crois je vivre avec des HP booste la curiosité, l'apprentissage etc. Mais purée quand il y a des crises, qu'est ce que c'est violent ! J'ai dû me couper de certains membres de ma belle famille qui vivaient en coloc avec moi. J'ai déjà beaucoup de mal à me gérer en crise, à gérer mes dépressions, alors devoir gérer celles des autres. C'est vraiment dur de côtoyer des personnes qui se rendent autant compte que moi de l'effondrement général de la société et de l'environnement et qui te le rappel tout les jours. J'étais trop souvent en dépression poussé par la leur.

J'ai passé une bonne année à enchaîner des dépressions chroniques, des crises d'angoisses assez violente, des envies profondes d'isolements, de suppression de mon être. En effet être alité n'est pas la meilleure chose pour une hp qui aime gambader et user de ses mains pour créer. Je n'ai même pas eu le courage de réfléchir à quoi que ce soit, me laissant perdre dans un état second de non présence aidé par de nombreuses cigarettes aromatisées... Cet état à créé pas mal de conflit avec mon cher et tendre; heureusement que sa plus grande qualité est de refréner ses émotions quand moi je suis en panique. Sa sensibilité lui permet de comprendre mon état d'émotions interne. Je suis vraiment heureuse d'avoir quelqu'un qui ressens les mêmes flots d'émotions que moi.

Puis vient le moment où je sors la tête de l'eau, je reprend un travail en chantier d'insertion (çà c'est une autre discussion, pfiou comme c'est juste gerbant ce milieu et j'en ai bien bavé), je me remet tant bien que mal de ma seconde opération. Mais toujours ce gros problème de contact social. Même avec les amis. :bang:

Aujourd'hui j'ai identifié quand venait mes dépressions, la majorité du temps liées à l’approche de mes règles. Ce qui impliquait aussi un flots de sentiments ingérables. Je suis encore dans le néant concernant la gestion de ceux ci, car pourtant même en le sachant, je n'arrive pas à les contrôler. Chose que je dois absolument réussir pour le bien être de mon chéri et le mien, car c'est invivable. Je dois encore trouver comment gérer mon attitude envers les autres (les discussions inintéressantes, les pertes de concentrations, le fait de remarquer beaucoup d'attitude que personnes ne remarque, etc, etc...) histoire de ne pas finir isolée 90% de l'année et de me dé-sociabilisé.

Je suis nouvellement suivit par une psychiatre, avec qui je n'ai eu qu'une séance mais j'accroche mieux qu'avec la psychologue que j'ai larguée au bout de deux séances car je voyais déjà son plan d'action. Psychiatre spécialisé dans les enfants précoces. Heureux hasard :fou:

La recherche de soi est vraiment un parcours chaotique, mais plus je me rend compte de qui je suis, de quels sont mes besoins, mieux j'arrive à me gérer, sachant quand m'isoler pour éviter les grosses crises. Le plus fou est l'acceptation de mon chéri de ce que je suis, contrairement à mon ex qui s'amusait, ou pas, à me pousser dans mes crises.

Et vous comment çà va? :fleur:

Des bisous à tous :sante:
"Vouloir être une autre personne est un gâchis de la personne que tu es."
Kurt Cobain
Mentounasc
Messages : 212
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Est ce ma place?

Messagepar Mentounasc » 29 mai 2019, 01:37

Mapuche a écrit : contrairement à mon ex qui s'amusait, ou pas, à me pousser dans mes crises.


Ton ex n'aurait-il pas été un poil PN pour agir ainsi ? Si c'est le cas, il peut très bien t'avoir traumatisée, ce qui peut expliquer aujourd'hui certaines de tes réactions. Puisque tu vois un "bon" psy, parles-en avec lui.

Et bon retour chez nous (enfin, chez toi aussi puisque tu étais là avant moi…)
Nihil Nisi Silentium Timet !
turmeric
Messages : 100
Enregistré le : 26 mars 2019, 10:08

Re: Est ce ma place?

Messagepar turmeric » 29 mai 2019, 11:20

Extrait de la gazette 2019 de curcuma :
.
La vie est chaotique, comme un fleuve presque tari par endroits, qu'on parcourt en sous marin nucléaire.

Difficile de dire ce qu'il faut faire, et ne pas faire, en prenant en compte les gens, le temps, le possible, et soi-même. Tout le monde passe son temps à bluffer que tout est simple, comme si la vie n'était faite que de complexes et de décomplexifications (euh..).

Est-ce que le Temps fait parti de nous ? Ou est-ce l'inverse ? Devons-nous utiliser le temps ? Ou devrions-nous laisser le temps nous utiliser ? Notre pensée sert elle à dominer le temps ? Ou est-elle ce sous-marin nucléaire qui subit le temps ?

Le triangle dramatique est une danse à 2, faut il déjà connaitre ses pas. La persécution est une pratique répandue, elle orne le progressivisme par exemple. On critique, on dévalorise et on ironise l'autre ou ses propos. Mais ça n'oblige pas à sauver ou à se vicitimiser. Se poser en sauveur, ou sauveuse (disons en Saint Bernard ?) est un genre de biais où l'on ne réalise pas forcément l'ironie du sort. On peut se sentir persécuté d'avoir voulu bien agir. (Cela me fait penser aux paroles d'une chanson de Lofofora (Les choses qui nous dérangent) : "il y a tant de différences, entre ce que j'entends, ce que tu dis et ce que tu penses"). Mais il faut faire la différence entre sauver, et faire payer la note du sauvetage. Sauver quelqu'un, c'est mettre (possiblement) sa vie en danger. Je pense que c'est un choix personnel, et qu'à ce titre, sauver est "gratuit". Personne ne nous oblige à sauver qui que ce soit, hormis l'amour ou la fraternité. Quant à la victimisation, il s'agit là de se poser en victime. On joue sur le culpabilité, sur la véracité de la souffrance, etc. Mais être une vraie victime ne pousse pas non plus au mutisme ou l'abnégation (on deviendrait victime de soi). Mais tout comme sauver, être une victime c'est "gratuit". Sans danser tout ça à 2, ce n'est pas vraiment un triangle dramatique.

Il faut garder en mémoire que les sophistes sont ceux qui promulguent les excès et les dérives depuis la nuit des temps. La fin justifie les moyens, selon eux. Et si on les prend la main dans le sac, ils appeleront à la clémence. :ymdevil: Tels des danseurs ! D'où il vaut mieux être critique avec soi, qu'avec les autres. Mais ne pas l'être par rapport aux autres, mais juste parce que si on croit que les autres doivent respecter ça, il est logique de commencer par soi-même, sinon on arrive au paradoxe du "les gens polluent, et moi aussi, mais si j'arrête, eux ils continuent, donc c'est inutile".

Il suffit de lire des commentaires en bas des actualités pour voir cette mode innonder progressivement le monde. La société de la Honte. Un mélange pestiféré de philosophie et de cynisme. Un appel à la haine dissimulé, du fascisme candide. C'est beau et moche, mais horrible. C'est la décadence. Tant qu'elle ne touche que les pauvres et les démunis, ça passe. Mais quand elle devient la norme, c'est que l'espoir n'existe plus. On a créé une fausse reconnaissance, et on la donne aux gens dociles, et aux lobbyistes. Une belle machine.

En quoi est-ce improbable que nos vies soient chaotiques dans ces conditions ? N'est ce pas là le résultat voulu ? N'est-ce pas la Zemblanité ?

Lorsque j'entends Fred de "C'est pas sorcier" parler sans le nommer du transhumanisme, juste avant de nous faire rêver de la conquête spatiale, que dis-je, de la conquête galactique, je ne peux pas m'empêcher de me demander pourquoi j'ai accepté de vivre.

Malgré tout ça, il existe des choses. Enfin, j'imagine. Mais il ne faut plus compter sur notre pensée pour nous aider à présent, c'est le dernier round. (RIP Sophia) L'intuition parviendra-t-elle à nous "sauver" ? :mdr: Il suffit de voir ce qu'on fait d'elle, comment on la nomme, etc. :-bd

Fini le sous-marin nucléaire, il va falloir nager et boire la ~o) .

:fee:


%%- Bonne année 2019 :hello:

PS: au cas où tu trouverais le message négatif, n'y vois rien de personnel, j'ai essayé de reprendre des points que tu abordes tout en essayant de relativiser la déchéance de la société. On ne peut que se serrer les coudes et vivre nos vies, et danser mais pas dramatiquement, même si c'est l'appel qu'offre le monde (tel une sirène ?). Si tu veux passer un peu de temps avec nous, malgré le faible effectif, tu sais que tu es la bienvenue en tout temps !