Un taré de plus

Se présenter ici, de quelques mots à quelques pages, votre fil vous appartient !
Règles du forum
La lecture des messages est accessible à tous.
En revanche, pour poster sur les forums, il faudra vous inscrire : choisir un identifiant ainsi qu'un mot de passe.
S'incrire sur les forums n'engage pas le GAPPESM et ne vous engage pas quant à votre adhésion future à l'association !
En cas de problème, ou si vous souhaitez des informations sur des fonctions avancées des forums, vous pouvez consulter la Foire Aux Questions (FAQ)

Modération des forums :
Que les posts soient publiés avec ou sans validation les forums du Gappesm sont modérés.
La suppression d'un post peut intervenir avec ou sans avis et explication lorsque le groupe de modération le juge nécessaire. Il en est de même de la radiation d'un membre par le bannissement son compte, adresse mail et adresse IP du forum.

Si vous avez lu le Règlement et la Charte, et que vous vous engagez à les respecter, alors vous pouvez poster sur le forum.
Apophase
Messages : 9
Enregistré le : 28 juin 2019, 08:22

Un taré de plus

Messagepar Apophase » 06 juil. 2019, 10:54

bonjour,

Effet barnum off:

Je lis depuis un petit moment les interventions sur ce forum et bien d'autres livres qui traitent du sujet et j'ai beaucoup hésité à m'inscrire car pour ne rien vous cacher, j'apprécie très peu ce type de support où les distorsions sont assez fréquentes. J'ai un certain âge ou un âge certain diront quelques un, mais sans rire, je pense qu'avec du recul et un regard sur son passé, sur ce que l'on a accompli et surtout comment on la fait, on peux espérer avoir une vision assez lucide sur soit si bien sur, l'honnêteté intellectuel et spirituel vous tiennent à coeur.
Pour moi il m'est évident que mon fonctionnement est atypique et correspond bien à ce que l'on dit des zèbres ou sur efficients bien que je n'apprécie pas les étiquettes. Contrairement à l’acronyme du site, je ne me sent pas encombré mais plutôt submergé par mon mental.

Dans la vie de tout les jours, je rencontre les mêmes problèmes que la plupart d'entre vous ici. Je suis souvent très mal compris dans mon fonctionnement et les interprètes à deux balles qui pensent connaître mes intentions, je sais au fond qu'ils ne peuvent parler que d'eux même et finalement ils m'en disent plus sur eux que sur moi mais cela crée tjs des problèmes de compréhensions et parfois plus. Je dis très souvent ce que je pense, parfois avec tact mais souvent sans...peut être parce que la vie n'en a eu aucun avec moi dans l'ensemble ?

J'aime la solitude bien que j'apprécie à petite dose la compagnie qui finalement m'épuise à la longue car je suis une vraie éponge à émotions et je dois faire beaucoup d'efforts pour garder l'esprit serein. Ma carapace est très épaisse et je passe souvent pour quelqu'un de très dur, froid parfois, bien qu'à l'intérieur c'est un vraie coeur d’artichaut qui s'agite mais je ne l'offre qu'à mes vrais amis/es et ils sont peu.

Pour ceux qui voudraient savoir si j'ai passé des tests, je leur répondrai que non. Perso je n'en sent pas le besoin car mon parcours personnel et professionnel me semble suffisant pour répondre à la question avec honnêteté. Sans compter que je n’ai pas totalement confiance aux institutions dite spécialisé qui veulent parfois tout régir, surtout leurs bêtises interprétatives sorti pour quelques un du cerveau dérangé de Freud. J'ai déjà eu à faire avec certain d'entre eux dans ma vie d'enfant et d'adulte et bien que je fait pas de généralité, dans l'ensemble beaucoup m'agace sérieusement d'autant que déjà enfant, je n'avais aucun mal à leur faire croire n'importe quoi tellement ceux que j'ai rencontré se pensaient infaillible dans leur raisonnements pour ne pas dire plus et rester poli.

Je suis donc venu ici pour échanger sans devoir explicité sans cesse mes intentions (qui d'ailleurs reste lettre morte pour beaucoup de NP). Sortir aussi un peu de mon isolement car j'aime bien discuter, je trouve cela très instructif quand on n'est avec les bonnes personnes.

Au plaisir de vous lire!
Wendigo
Messages : 10
Enregistré le : 10 juin 2019, 16:21

Re: Un taré de plus

Messagepar Wendigo » 06 juil. 2019, 19:36

Bienvenu à toi !


On a l'air d'avoir quelques points commun ^^

En tout cas c'est l'impression que j'ai eu en lisant ton post. Je n'aime pas les étiquettes non-plus, bienvenu parmi nous Apophase.
Apophase
Messages : 9
Enregistré le : 28 juin 2019, 08:22

Re: Un taré de plus

Messagepar Apophase » 07 juil. 2019, 07:54

Merci wendigo, en te saluant !

Je crois que je suis au bon endroit ici, avec plein d'extras terrestres comme moi :sante:
Mentounasc
Messages : 212
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Un taré de plus

Messagepar Mentounasc » 07 juil. 2019, 18:53

Eponge à émotions, dis-tu... Oui, c'est souvent le cas des zèbres, qui ne se contentent d'ailleurs pas d'éponger que les émotions…

Bon, ben a priori, t'as quand même l'air d'être bien dans tes baskets, comme plusieurs des inscrits récents. Tant mieux !
Moins de "travail" (???) pour nous, plus d'aise pour toi !
Ce qui ne t'empêchera pas, on s'en doute, de venir te documenter ou confronter tes états d'esprit aux nôtres.

Alors bienvenue chez les doux dingues…

Mentou
Nihil Nisi Silentium Timet !
Apophase
Messages : 9
Enregistré le : 28 juin 2019, 08:22

Re: Un taré de plus

Messagepar Apophase » 08 juil. 2019, 09:07

Mentounasc a écrit :Eponge à émotions, dis-tu... Oui, c'est souvent le cas des zèbres, qui ne se contentent d'ailleurs pas d'éponger que les émotions…

Bon, ben a priori, t'as quand même l'air d'être bien dans tes baskets, comme plusieurs des inscrits récents. Tant mieux !
Moins de "travail" (???) pour nous, plus d'aise pour toi !
Ce qui ne t'empêchera pas, on s'en doute, de venir te documenter ou confronter tes états d'esprit aux nôtres.

Alors bienvenue chez les doux dingues…

Mentou


Bonjour,

Merci Mentou

Oui, tu as raison je ne capte pas que les émotions, comment dire...je ressent aussi les sentiments simplement en entrant dans une pièce ou se situe des personnes. Je lis aussi les rictus des visages en une fraction de seconde ainsi que la gestuel du corps; chaque intonation des cordes vocales m'envoie sans cesse d'autres informations que parfois je préfèrerai ne pas comprendre.Que je le veuille ou pas, j'analyse tout à une vitesse fulgurante, c'est instinctif. Je suis aussi un détecteur de mensonges, ce qui me met parfois mal à l'aise dans certaine situation. Je déteste les mensonges et l'hypocrisie à en être psychorigide quand je suis pas en forme psychique. Je me suis souvent servi de ces facultés pour me protéger en éloignant les personnes toxiques de mon cercle social.
Elles me servent aussi à aider des personnes en difficultés sur le plan psychologique, cela m'arrivait assez régulièrement par l'écoute, qui elle même amplifié par ces facultées, me donne des indications parfois très précises pour mettre ainsi le doigt sur le problème qui bien souvent sort de la bouche de mon interlocuteur avec aussi les solutions que lui même n'entends pas. Je ne fait pas de miracle, je ne fait que mettre en exergue ce que l'autre ne voit et n'entends pas et j'avoue que parfois je n'arrive pas à gérer les réactions que cela suscite chez l'autre parce que je suis moi même perturbé quand je me lance dans ce type de relation. J'en ressort souvent plus riche mais complètement exténué mais j'aime ça, c'est plus fort que moi. Je le fais de façon spontané et sans filet, ce qui fait que parfois je m'écrase au sol comme un étron. Derrière mon aspect de roc, j'ai souvent le coeur au bords des larmes et du faite que j'ai dût apprendre à me battre seul depuis mon enfance très difficile avec des parents arriérés, je les contient à l'extérieur quand j'y arrive mais elles coulent quand même à l’intérieur.

Alors oui, je me sent pas trop mal dans mes baskets comme tu dis mais cela n'est pas simple de garder l'équilibre. Je le suis au prix d'un effort constant que j'alimente sans cesse par une soif insatiable de connaissances diverses qui m'aide dans ce sens, et pas que. En apparence les gens me voient comme quelqu'un de très solide, je bouscule et je fait même peur à certains sans avoir besoin de faire quoi que ce soit. Souvent cela me chagrine car j'aimerai en étreindre quelques uns dans mes bras car je suis très sensible et me sent plus comme une machine à câlins tout en étant un vrai bulldozer pour les autres. De ce faite, on ne me ménage pas et je te laisse imaginer toutes les violences que je me prend dans la gueule chaque jours que dieu fait. Il ma fallu des années de réflexions pour trouver un équilibre émotionnel pour ne pas m'écrouler complètement. Je suis passé par des phases de dépression, de burn out jusqu'à l'envie de partir, et encore aujourd'hui à 55 ans, cela m'arrive encore d'y penser quelques fois. Je n'aime pas ce monde mais je fait avec, je n'aime pas les humains et je les adores, je suis solide comme un roc mais je suis fragile, je comprend énormément de choses et je n'en fait rien souvent. Mon esprit est en éternel mouvement et il me fatigue parfois.Je le déteste et l'aime à la fois.Enfin, tu vois le tableau, un vrai Picasso inconnu du monde des arts, un ovni !
Ma compagne avec qui je vis depuis 35 ans en perd souvent son latin. Certaines de mes pensées sont trop complexes pour elle et elle décroche souvent comme quelques uns de mes interlocuteurs, ce qui fait que je me sent seul très souvent et bien que cela m'est parfois très douloureux je fait avec parce que je suis très résilient pour l'instant. Mes parents m'auront au moins rendu ce service malgré eux, celui de savoir encaisser et de ne pas trop se laisser aller bien qu'il m'arrive souvent de procrastiner. Il n'y a pas pour moi un sureff identique car la personnalité et le caractère joue beaucoup dans le cursus d'un individu, je le vois comme une sorte d'alchimie ou les capacités du sureff se mélangent subtilement avec son être et lui donnant des particularités uniques et communes.

Alors je suis bien dans mes baskets à comparer avec d'autres parce que je conjugue sans cesse comme je peux pour ne pas me noyer dans les méandres de mes pensées torturées.

Au plaisir Mentou