Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
Mentounasc
Messages : 67
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Mentounasc » 09 janv. 2019, 11:34

Bonjour à toutes et tous,

Une discussion récente avec une "NP" et l'intervention particulièrement pertinente de Friedensreich sur le sujet des QI/QE (voir le post https://gappesm.net/phpBB3/viewtopic.php?f=13&t=2758&start=10#p26335) m'ont poussé ces dernières heures à me poser un certain nombre de questions importantes sur les rapports entre NP et HP.

Je vais être bref (étonnant, non…!) sur l'introduction de ce sujet, mais il me semble suffisamment important pour que je le soumette à une réflexion commune.


Alors voilà, si je pouvais résumer la chose sous la forme d'une question, je demanderais:

Sommes-nous atteint d'un complexe de supériorité dans nos rapports avec les "NP ?"

Attention, la réponse est loin d'être évidente : le simple fait de classifier la majorité de la population sous le vocable "NP" pourrait être le témoin que la réponse est oui. D'autres éléments, comme nos souffrances ou nos doutes incitent à penser non.
Il n'en reste pas moins que de cette interrogation ressort une explication partielle au fait que nous soyons si souvent "incompris" : les "NP" ne nous prendraient-ils pas pour de monstrueux égotistes ou des individus ayant un très large complexe de supériorité ?


Je ne veux pas encore donner ma vision, tant ce sujet me chamboule actuellement, je crois n'avoir pas encore suffisamment de zénitude pour en parler calmement. Il me faudra certainement encore quelques heures (jours ?) de réflexion. Mais je gage que certains d'entre vous ont déjà fait un bout de chemin sur la question, alors exprimez-vous

Amicalement
Mentou
Lucky Th.
Messages : 6
Enregistré le : 05 janv. 2018, 17:43

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Lucky Th. » 15 janv. 2019, 13:06

Bonjour Mentou, et à vous tous,

Effectivement, vaste sujet que nos rapports avec les "NP". Je ne peux évidemment pas m'exprimer au nom de tous, aussi vous ferais-je part de ma propre expérience, aussi subjective soit-elle.

Il m'arrive (et m'arrivait, même avant d'être diagnostiqué "HP") d'être "agacé" de la "lenteur" de réflexion et d'actions des "autres". Bon, première phrase et je mets déjà des guillemets partout, signe que je ne suis pas encore à l'aise avec ce sujet, même si j'y travaille. On va donc partir du postulat que je mets des nuances sur chaque terme un peu équivoque, et que cela s'appuie sur ma propre échelle, qui est loin d'être universelle. Cela me permettra d'écrire sans vous polluer de "" tous les deux mots. Mais reprenons.

Je suis donc souvent agacé par les réactions de mes proches (ou des moins proches d'ailleurs, par exemple, d'autres clients dans un magasin qui ne semblent pas savoir ce qu'ils sont venus acheter...). Or, cet agacement est intérieur, je ne manifeste rien (oui je sais, c'est très sain...). Cela dit, depuis que j'ai été diagnostiqué "HP", j'essaie de mettre de l'eau dans mon vin, ou d'exprimer, un peu plus, ce que je ressens (avec mes proches en tout cas). J'ai tout de même remarqué que je suis d'autant plus agacé que je suis dans un mauvais jours, plus fatigué ou stressé que d'habitude.

En tout cas, cet agacement intérieur, et une très grande réserve apparente, conduit à un paradoxe dans lequel j'ai un complexe de supériorité intérieur, mais un complexe d'infériorité extérieur (ressenti par les autres). Au fil de mes lectures, j'ai vu que ce paradoxe était symptomatique des personnalités schizoïdes, ce que j'ai longtemps cru être, avant d'être diagnostiqué "HP".

Du coup, je ne crois pas que les "NP" que je côtoient me prennent pour un monstre d’égoïsme,ou ayant un large complexe de supériorité, ce serait même plutôt le contraire. Je travaille actuellement, comme je l'ai dit, à extérioriser mes ressentis, cela s'accompagne par une hausse de mes interactions avec les "NP", sur des sujets qui m’intéressent, au risque de les submerger d'informations. C'est un travail d'équilibriste de tous les instants, ce qui en parallèle équilibre la vision qu'ils ont de moi entre complexe d'infériorité et de supériorité.

Ta question pourrait faire un bon sujet de philo au bac, avec pour réponse : Oui, mais non ! :D
Mentounasc
Messages : 67
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Mentounasc » 16 janv. 2019, 06:30

Ta réflexion est intéressante, et rejoint les miennes sur quelques points.
Mais tu vois, vu la réaction que j'ai "lue" il y a quelques jours, je suis loin de penser que la situation soit simple.

Je crois en effet que nous ne sommes (en général !) pas atteint du tout par un quelconque sentiment de supériorité. Même si dans certaines circonstances c'est énervant de se sentir retardé par quelqu'un (ou quelques uns , en classe par exemple), il me semble que notre empathie naturelle tend à gommer notre conscience d'aller plus vite dans le raisonnement et la perception, et par là, je crois très sincèrement PARCE QUE C'EST CE QUE JE RESSENS GENERALEMENT que c'est la perception de "l'autre" en tant qu'humain qui prend le dessus.

L'agacement de sentir quelqu'un(e) de bouché(e) n'empêche nullement d'apprécier cette personne, de l'aimer, et tout simplement de constater qu'elle a autant de droit que nous ! Notamment celui de ne pas comprendre tout et tout de suite. Et là je suis en train de me demander s'il est impératif d'être HP pour ressentir de l'empathie à ce point. Pas sûr.

Le sujet reste ouvert, je crois...
Lucie28
Messages : 13
Enregistré le : 12 janv. 2019, 23:22

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Lucie28 » 16 janv. 2019, 11:49

Bonjour à tous et merci pour la question très intéressante
Voilà mon point de vue justement qui est à l'origine de l'approfondissement de mes investigations.... C'est à force d'être agacée par la manière de penser des np qui reconnaissons le pour la plupart n'ont pas notre sens aigu des valeurs ( respect honnêteté...) souvent ils sont très personnels et égoïstes et certains manquent cruellement de bon sens tout simplement..... Je ne dis pas que nous sommes parfaits loin de là mais nous percevons cette différence.
Personnellement je me sens particulièrement heurtée quand mes valeurs sont touchées, je ne comprends pas pourquoi la personne me blesse alors que je n'ai rien fait. J'ai à l'esprit une anecdote... Dans mon ancien travail j'ai me suis fait réprimander car je faisais plus de boulot que les autres collègues ( le patron m'appelait jumbo jet) . L'idée n'était pas d'ecraser les autres ( je ne m'en rendais même pas compte) mais puisque j'avais fini plus vite j'avais du temps et l'idée que je pouvais en faire qq chose n'étant pas payée à rien faire... Les autres se sont plaintes..... On m'a dit tu te calmes ou tu pars.... Ou Travaille moins vite
Ça me donnait avec beaucoup de culpabilité le sentiment qu'ils étaient des personnes inférieures.
Maintenant je pense d'avantage que c'est juste une manière différente de penser qui est respectable même si elle ne me correspond pas et que moi je dois apprendre à faire accepter mon point de vue avec plus de diplomatie.
Au quotidien quand même j'ai l'impression de rencontrer tellement de gens qui n'ont pas d'esprit pas de rapidité ou de réflexion que je me dis qu'est-ce que je fais là.....
Bref
Bonne journée et merci pour le sujet !
Friedensreich
Messages : 87
Enregistré le : 28 nov. 2018, 00:57

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Friedensreich » 16 janv. 2019, 22:26

Bon, au départ je pensais que ma réponse que je sentais avoir maturé serait très simple, mais que nenni ^.^
J'ai dû y revenir...
En même temps c'est du lourd c'que t'as posé, Mentou' ! :D

Alors, je préciserais que le complexe de supériorité est donc un sentiment de supériorité, à cause à la base d'un sentiment d'infériorité. Ca paraît con mais au départ j'étais un peu dans le flou alors, si ça peut servir à certains...

Pour répondre à ta question Mentou', je crois que c'est à tout un chacun de savoir s'il se sent supérieur et/ou inférieur aux uns et aux autres, en fonction de chaque situation.
C'est un "travail" d'observation de ses sentiments de chaque instant, si la problématique se pose.

Quoi qu'il en soit, je pense qu'il est bon d'exposer certains cas de figure, si jamais on ne sait pas vraiment ce que l'on ressent et qu'on ne comprend pas la mécanique de ce qui se joue, qui peut parfois être complexe et/ou fulgurante et du coup déstabilisante...


Tout d'abord, je pense que dans BEAUCOUP de cas, certains veulent nous faire porter le fardeau d'avoir un complexe de supériorité.
C'est-à-dire qu'ils nous font croire qu'on a un soucis de positionnement par rapport à eux, alors qu'on vient simplement d'émettre une "haute" théorie qui pourrait résoudre le problème présent ou qu'on vient simplement de leur expliquer la théorie des cordes ou le fonctionnement de la politique depuis son existence :D

Ca c'est une première circonstance qu'il faut savoir discerner et par laquelle il ne faut pas se laisser happer !
Pour cela nous sommes dans l'obligation de bien nous connaître, et d'être certains de nos bonnes intentions (ou de nos mauvaises, auquel cas faut les rectifier, à mon humble avis).
C'est pour cela qu'il est, à mon sens, extrêmement important, de l'ordre de la survie, de se "poser" dans sa tête, ne pas être trop confiants et ouverts, car nous sommes... DES EPONGES !
Bon, certains + que d'autres.
Enfin, c'est vite arrivé d'avoir l'impression de penser à notre propos ce que l'autre pense à notre propos, simplement parce que ses pensées ont priorité sur les nôtres... J'écris bien sûr en connaissance de cause :|

Y'a aussi le cas où ils veulent nous faire porter ce complexe, ce qui nous blesse, nous fait douter, et ce qui peut INDUIRE au final ce complexe par sentiment d'infériorité qu'ils auront créé en nous.......
Là encore, faut savoir se prémunir de ce genre de phénomènes (voire de personnes). Rien de tel que l'introspection et la canalisation des pensées/émotions pour faire le clair.
Ne jamais perdre de vue l'objectif d'être heureux (en harmonie avec le reste du monde autant que possible) et de toujours être persévérant en ce sens si on connaît nos bonnes intentions, sinon ça marche pas...
Bon, c't'un avis perso., bien sûr.

Ensuite, y'a le cas où rien n'est dit clairement, mais où c'est une impression... alors là, à tort ou à raison, il faut essayer de faire le clair pour savoir pourquoi on a cette impression, si elle est justifiée ou non...
Si on a envie de se contreficher des impressions qu'on a des uns et des autres car on a confiance en nous et nos intentions, dans ce cas faudra bosser le focus sur les choses qui nous semblent vraiment importantes, voire fuir les gens qui semblent réellement antipathiques.

Ca, c'était pour le complexes de supériorité qui peuvent se vivre en fonction des ressentis de l'autre, qui sont de ceux qui ne sont pas évidents à gérer, comme j'ai essayé de le détailler (mais pas trop).

Ensuite, y'a le complexe de supériorité qu'on vit sans stimuli direct, lié à tout un tas de choses diverses, qui peuvent être du SPT (syndrome post-traumatique), de la culpabilisation existentielle d'être différent (question d'amour-propre et de confiance en soi, là encore), de la paranoïa mégalo'...

En bref, tout ça peut être vécu même par des NPs.

Et puis, il y a les cas que tu cites, Lucky, de l'ordre de l'agacement à l'égard de leur lenteur ou leur inefficacité.
A mon avis, ça peut autant être un complexe de supériorité qu'autre chose.
Là y'aurait vraiment beaucoup à raconter, c'est un très très vaste débat à mon avis.
Savoir si on a "raison" ou pas d'être agacé... ça dépend de tellement de choses.
D'ailleurs ça ferait un post très intéressant, je pense.

Par contre, pour te répondre + directement à ta question Mentou', je ne pense pas que le fait d'être sureff'&co. induise forcément ce complexe, même si on a de fortes chances d'y être confronté tôt ou tard, d'une manière ou d'une autre, avec plus ou moins de récurrence et de longueur dans la durée.

Par contre, si on inverse le rapport, est-ce qu'en réalité, un complexe de supériorité ne pourrait-il pas être à la base de notre surefficience... hinhin... !
On n'a jamais étudié le complexe de supériorité des nourrissons :D
Je reformule en question mieux détaillée, du coup : est-ce que le fait d'être sureff'&co ne viendrait-il pas, peut-être, d'un mécanisme défensif très profond et ancré en nous ?
Héhéhé...

Au niveau de la définition même du sentiment de supériorité, je pense qu'il y en a qui s'estiment "simplement" supérieurs, sans pour autant que ce soit à la base un problème de sentiment d'infériorité. De plus, je pense qu'il y a plusieurs façons de s'estimer supérieur.
Certains pourront aussi s'estimer réellement supérieurs. Mais, je pense qu'il y a plusieurs façons de s'estimer supérieur.
Ca amène une question : pouvons-nous parfois (et surtout avons-nous le droit/est-ce sain de ?) nous sentir supérieur à certains moments, sans que cela vienne d'un mécanisme de défense, mais d'un simple constat à un moment donné dans un référentiel très précis, pouvant être utile à des fins, par exemple, scientifiques ?

Ca peut sous-tendre une autre question très importante : sommes-nous tous égaux ?


Janett, l'exemple dont tu nous as fait part ne me fait pas penser que tu étais en tort...
Je crois que nous sommes typiquement dans le cas des valeurs du monde qui semblent à reconsidérer...
Sans avoir de complexe de supériorité, à mon avis :D
Mentounasc
Messages : 67
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Mentounasc » 17 janv. 2019, 15:44

"Mon/ma" petit(e) Frieden adoré(e)…

Voui voui, je commence par une note d'humour, y'en a besoin parce que ton ego va brusquement gonfler là :

^:)^ ^:)^ ^:)^
Je me prosterne, car...

BRAVO !

ce que tu as écrit, à savoir :

Tout d'abord, je pense que dans BEAUCOUP de cas, certains veulent nous faire porter le fardeau d'avoir un complexe de supériorité. C'est-à-dire qu'ils nous font croire qu'on a un soucis de positionnement par rapport à eux, alors qu'on vient simplement d'émettre une "haute" théorie …/…

est d'une justesse absolue, fine, pointue et indéniable.
Et je pense que c'est probablement l'argument principal à retenir, même s'il y en a beaucoup d'autres que tu utilises et qui relèvent du même juste ciblage.


Je pense que je vais avoir du mal à intervenir sur le sujet, tu as presque tout dit… (ça c'est pas pour flatter ton ego, c'est juste que c'est juste, comme dans un dîner de cons, si tu as vu le film…)
Mentounasc
Messages : 67
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Mentounasc » 04 févr. 2019, 01:27

Les arguments soulevés par Lucie et Lucky sont aussi à prendre largement en compte.
Je n'ai toujours pas fini ma réflexion sur ce sujet, je pensais que ça irait plus vite.
En fait, je me demande si justement le fait de s'interroger sur la question ne prouve pas que la dite question est incongrue...
Friedensreich
Messages : 87
Enregistré le : 28 nov. 2018, 00:57

Re: Nos relations avec les "NP" : complexe de supériorité ou non ???

Messagepar Friedensreich » 04 févr. 2019, 04:28

Y'a peut-être de ça... :D