La peine

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

La peine

Messagepar Luna » 15 janv. 2017, 21:52

Elle me tient la main, elle est fidèle, toujours, toujours présente et me surprend au moment où je ne m'y attend pas ... je sais comment faire pour contrôler mes sentiments.
Mais ... la peine est légitime, il est nécessaire de la faire sortir.
A mon insu, je me balance d'avant en arrière en écrivant (comme le font les enfants abandonnés ou en grande souffrance)

Q.E., kinesthésie je vous hais .... je ressens si fort que c'est comme si l'on ouvrait mon ventre avec un poignard...
La rosée sur mes joues, mes hurlements internes vers Mme la Lune, je ne vous demande pas de les comprendre, n'y d'y trouver une solution. Sil il en avait une : je l'aurai trouvée car ça je sais faire....aucune situation ne me résiste : je suis un vrai bulldozer.
Je deviens "Hulk" lorsqu'il s'agit de protéger les miens !
Pour trouver un appartement afin d'avoir une pièce supplémentaire car j'avais récupérée ma mère, qui ne pouvait plus être seule...je ne voulais pas qu'elle aille dans un mouroir,... j'ai été jusqu'à écrire, oui... au 1er Ministre..nous vivions dans 1 T2 à Marseille avec ma fille (son année du bac)... il y avait un nombre impressionnant de demandes d'appart par jour,
Cela faisait plusieurs années que mes dossiers se baladaient dans chacun des organismes logeurs.
Mr Rafarin était en poste, l'un de ses très proches, a vu mon mail (par hasard) et l'a mis dans sa poche !
Et, qq jours après j'ai eu un appel, un adorable Monsieur avec lequel j'ai discuté durant 1 heure.
La préfecture ,affolée,m'a contactée : Matignon nous a appelé : vous avez besoin de quoi ?
De suite, l'on m'a attribué un superbe T4, vue sans vis à vis de notre dame de la garde, garage, double sas de sécurité.
L'on m'avait ri au nez, ou gentiment écouté lorsque j'avais annoncé ma démarche.
J'ai réussi, et je savais au fond de moi que j'y arriverai...une force interne que je peux expliquer.

Ceci est un exemple parmi tant d'autres, jusqu'à faire tomber les menaces de mort à notre encontre, j'en passe et des meilleures;....Marseille ...j'en suis loin, je ne te pleure pas, non pour un milliard je n'y retournerai.

J'ai vu une silhouette lui ressemblant...un flot de larmes a coulé, je conduisais ... le tsunami m'a pris par surprise ...
Sa présence me manque, son odeur, son charisme, sa beauté, me manquent ... chacune de mes cellules l'appellent, il n'entend pas...c'est un SurEf Q.I.+++
Oh mon fils... tu me manques, tu me manques tant...la vie n'a plus de sens depuis longtemps.
J'ai lu "Je pense trop" en vue de les comprendre, je l'ai lu pour eux... quelle ne fut mon étonnement de croire que j'avais écrit ce livre (à part qq trucs) ....
La raison pour laquelle vous me rejetez mes enfants, et surtout toi mon fils ...mon Q.E. (non je suis pas une mère intrusive...leur liberté, leur autonomie a toujours été pour moi : la pèrmère, l'un des piliers a leur transmettre) J'ai fait le job !.... et bien...puisqu'ils ne sont ni voleurs, ni fainéants, ni des pervers, ni des assassins...ils ont des valeurs, ils sont travailleurs et non assistés, ils marchent droit et le menton haut, en plus ils sont magnifiques (j'aurai mal vécu d'avoir des enfants laids) et avec des Q.I. ++++ (style 4 ans d'avance pour ma fille)

Yes I did the job.

Je suis dans le centre de la France, loin d'eux... ils ne savent pas l'état physique dans lequel je suis, et je ne veux pas qu'ils le sachent.

Mes enfants ne m'acceptent pas telle que je suis : une enfant émerveillée, qui a peur d'une souris...qui pleure devant une belle chose ou une moins belle...
Je les comprends, sa mère on la veut forte....pas une poupée de porcelaine qui ne devient "hulk" que lorsqu'un problème surgit.

Je les comprends.
Mais lui me manque...lui avec qui je regardai un film la tête sur son épaule, ce jusqu'à ses 24 ans ... personne ne comprends autour de moi.

C'est un mystère à leurs yeux, et ils leur en veulent...alors, même ceux là je me dois de les soulager de cette colère qu'ils ont contre eux.

C'est ma peine vous comprenez, la mienne ....
oh, elle n'a le droit de sortir que peu, et à des heures précises (1 soldat cela pleure seul, pas sur le champ de bataille) ...
mais parfois...un rien me fait penser à lui....combien de temps arriverai-je à tenir ?
La faucheuse n'a pas voulu de moi à deux fois et pourtant j'avais mis la dose de tout.... ma fille porte en son ventre mon p'ti bouddha, j'ai su avant elle qu'elle était enceinte, j'ai su de suite que c'était un garçon. Je suis donc obligée d'être "sage" durant sa grossesse..sa grossesse doit être sereine, entachée de rien

Oh Papa tu me manques depuis si longtemps depuis mes 13 ans
Oh Maman ta petite fille, ta perle, ta France, ta reine, comme tu aimais à m'appeler, entre autres, est comme un vase trop plein, si on la bouge : elle déborde.

Alors, je viens ici, et j'apporte ce que je sais le mieux faire, j'ai les bons outils et je les utilise bien au vu des résultats tout autour de moi...La fée clochette, Mary Poppins m'appelaient-on dans le Sud..."tu passes dans la vie de quelqu'un et en 5mn tu lui changes la vie"....oui, et, vite je m'enfuie.

Non, de votre pitié je ne veux pas.
Je veux vous montrer que malgré toute la peine du monde, de Mon Monde... je suis debout, c'est donc possible. Tout vous est possible.

Personne ne pourra me prendre ma peine, elle est à moiiiiii....oooooooooooooooh...

Demain matin :fee: je serai ok :yahoo: :) avec plein de :bise: dans mes poches et des conneries dans la tête :foot:

Alors ninight :zzz:

ps : j'espère ne pas avoir à revenir sur ce forum que j'ai ouvert... [-x :-l
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 21 janv. 2017, 22:08

Bonjour Mme la Peine,

J'ai décidé de te faire sortir pour quelques instants,
J'ai fais ton lit afin de te coucher doucement sur papier,
Avant de t'intimer à dormir,
j'ai besoin de toi,
Je viens te laisser me prendre dans tes griffes.
Tu viens de si loin, tu as tant de légitimes raisons d'exister que,
D'un coup de gomme je ne peux, je ne veux t'effacer,
Ce serait me renier que de faire ainsi.

Je sais vraiment, ce qu'est le bonheur.
Il m'a fait vivre, j'étais fabuleusement rayonnante,
Forte, puissante, la reine de mon monde,
Presque la reine du monde.
L'on m'a tant aimé,
J'ai tant aimé,
Que le vide en est incommensurable.
Me rappeler de mes bons souvenirs ?
Je le fais de moins en moins car ma sensation
de plénitude, de joie d'être, mes rires,
Font remonter le manque,
Oui bonheur... tu me manques...
Alors j'évite le "sujet",
Elle est jolie ta boite,
Belle comme tu m'as fait l'être.

Alors, pour avoir la sensation physique d'exister,
Je viens honorer ma peine, la laisser me torturer,
Me faire mal...et pleurer.

Les gens ne veulent pas toucher la peine,
Ils fuient ceux qui en éprouvent comme la peste.
Alors, de fait, ici, dans ce forum, je resterai avec toi.
Pourtant certains apprendraient que l'on peut te cerner,
T'encercler... te faire taire et parfois, à gré,
Permettre de te montrer...un instant.

Sans toi, je me sens totalement virtuelle,
A travers le forum, comme à travers mes mails
à mes proches, même téléphoner est, à mes yeux,
Une partie de ma "virtualité"
Te rends tu compte, j'ai besoin que tu me fasses mal,
Pour me sentir humaine...
Tu le sais, je suis exigeante ... un bonheur "moyen"
Non, je ne sais pas faire. Cela t'arrange d'ailleurs n'est-ce pas ?
Les poignards que tu me plantes seraient contrés par
La merveilleuse magie de l'amour, ce monde enchanteur
dans lequel j'irradie... les seules larmes que tu verrais
seraient des larmes de tendresses, de joie, de rire,
d’émerveillements.

J'ai eu énormément de chances, ce, malgré un parcours
semé d'énormes bombes à tête nucléaire,
J'ai aimé, j'ai aimé si fort que, j'en gênais beaucoup,
- "Comment, oui comment peut-elle être en si grand bonheur
malgré tous les problèmes qui lui tombent dessus, plus gros
les uns que les autres. ?
?"
- "Oui comment peut-être avoir cette outrecuidance ?"

Oui mon bonheur était insolent...comme une enfant.

Lorsque je voyais, les gens se suffirent de peu,
Certains accepter le mépris, les coups, les maîtresses/les amants,
la nullité de leurs compagnons sans ambition.....etc
Je ne comprenais pas.

Une fois, ma fille, vers 4/5 ans, a crié fort, se tournant vers l'astre :
"Merci Mme la Lune, je suis heureuse" .... pur moment de vrai bonheur.
Mes cellules ont imprimé ce moment, à travers la douce sensation d'avoir le corps qui pétille.

Vas... Mme... vas retourner dans ta boite...
Tu m'as servie, je t'en remercie, mais point trop n'en faut.

J'aimerai tant, avoir toutes les raisons que l'on ne se revoit jamais...
Mais tu le sais....j'ai tant de peinessss que je ne suis pas à la recherche
de la splendeur de mon bonheur... je suis fatiguée....si fatiguée....

Luna
schoepenhauer
Messages : 222
Enregistré le : 09 mars 2011, 20:12

Re: La peine

Messagepar schoepenhauer » 22 janv. 2017, 19:28

Les gens ne veulent pas toucher la peine,
Ils fuient ceux qui en éprouvent comme la peste.

Comme ça me parle, c'est ce qui me rendait humain. J'étais naturel et émotionnel.
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 22 janv. 2017, 21:17

Personne ne peut m'aider à vaincre ma peine.
Elle fait partie de moi.
Elle est la conséquence d'un abyssal manque.
Ce manque qui m'a fait avancer toute ma vie,
Ce manque qui est l'uranium de mon réacteur nucléaire.

Le bonheur me faisait me sentir vivante,
Dorénavant, c'est la peine me fait me sentir vivante,
Survivante.
La vie, n'a plus de sens.


La vie s'en va, doucement, surement ... je l'accompagne avec un étrange sourire serein.

Demain, comme de rien, je ferai celle chez qui tout va bien.
Demain, si l'on me voit sans le sourire :| ... je prendrai l'excuse des douleurs de mes pathologies. :-s
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 22 janv. 2017, 21:35

schoepenhauer a écrit :Les gens ne veulent pas toucher la peine,
Ils fuient ceux qui en éprouvent comme la peste.

Comme ça me parle, c'est ce qui me rendait humain. J'étais naturel et émotionnel.



----

Beaucoup savent appuyer sur le bouton pour que la personne ait mal, souffre.
Utilisant un poignard qu'ils tournent et retournent,
Se gargarisant de larmes de sang....

Tout ça, pour se sentir supérieur et faire croire que chez eux "Tout va très bien"
plaignant la "Poor Luna...she is so sad, we must do something."
F''k off.. nasty people .. :bang:

Facilement, je sais, tout en restant neutre,
faire faire marche arrière à ces sadiques...
J'ai des outils très performants,
Et..... les rayent de ma vie.

Je protège ma peine.
L'amplifier ? NON !
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 24 janv. 2017, 21:50

Hier je voulais poser une question :
- la tristesse est-elle de la peine ?

Je n'attendais pas de réponse, ici, en ayant annoncé la couleur, à minima, les curieux passent....et vite.
Ils ont raison, pourquoi s'enquiquiner, s'encombrer, avec la peine d'un autre ?
C'est bien.
Ils se protègent.

Hier, j'avais cette langueur, ce malaise, qui me fait ressentir une étrange impression ...
j'ai, au début, voulu la nommer "Tristesse" ...
Je voulais lui mettre la corde autour du cou, l'étouffer ..
Cette sensation est sourde, je la connais, elle est quasi indolore.
Je voulais qu'elle soit tristesse...car, je ne le sais que trop, elle est de mauvaise augure.

J'ai pensé au petit bidou de ma fille,
J'ai pensé à mon fils adoré,
Non, non, pas à eux...s'il vous plait.
Ils sont loin de moi, tu le sais,
Ils refusent mon amour, ça aussi tu le sais
Alors, je n'ose imaginer la force qu'aurait eu ma détresse,
Et, doublée de par le fait qu'ils soient loin.

La langueur est restée à un stade...acceptable vais-je dire.

Ce matin, l'une de mes perruches était morte. :( :(
Elle s'était coincée le cou, jusqu'à s'étouffer, jusqu'à ce qu'appemment elle se brise le cou.
Cloud était son nom. (*)
Cloud résonne presque comme Claude...le prénom de ma p'tite mère. :bise:
Ce n'était pas qu'une perruche...j'y avais mis un p'ti bout d'âme. :novert:
Stupide moi, qui veut faire vivre par procuration un être cher.
Tu le sais, je suis ainsi...
J'ai voulu la ranimer... il était bien bien trop tard.
Elle est morte comme Claude, étouffée... :(
Le film s'est repassé dans mon corps...... no comment.

Je suis sortie car j'avais une obligation,
et je voulais en profiter pour décrasser mon vieux diesel.
Faire quelques kilomètres. !

Un éclair dans les yeux, en plein jour, ce n'est pas normal. [-x
Je suis donc revenue sur mes pas et j'y ai vu un radar. Ah ah ah :D
Une ligne droite, longue, dégagée, j'ai appuyé un peu..
Je devais être à 100 il fallait être à 90
Je suis plutôt du genre à rouler pépère car j'aime regarder Mme Nature.
Oh je l'ai bien entendu le mot "radar" passer à plusieurs reprises dans
mon esprit, mais je ne l'ai pas écouté %-( ... j'étais contrariée ... :ymsigh:
J'ai dû dépasser la limite durant 2/3 minutes !!
radar ? non machine à sous car,
il n'y avait, aucun danger.

En soi, rien d'important, simplement lorsque l'on touche l'ASS on se dit que
cela sera facilement 20% de ma "paye" qui partira en fumée.
Et, il va me falloir aller "dire bonjour" au secours populaire pour qu'ils me
remplissent le frigo. :novert: et ça, pour moi c'est terrrriblement humiliant :-s

Je suis assurée au kilomètre... je n'en fais au max que 100 par mois.... gag !!!

Aujourd'hui VDM :((

Je suis allée acheter de la farine pour faire mon pain,
A la caisse, devant moi, un gros caddy,
La dame accélére afin de passer devant moi.
Je lui demande gentiment de me laisser passer, qu'avec
mon handicap il m'était difficile de rester debout.
Et que je n'avais que 2 articles.
Elle m'a laissée passer en faisant une grimace :ymtongue: :P qui
en disait long.
Pour la première fois que je l'ai : j'ai sorti ma carte
et la lui ai mise sous le nez.
"Et alors, je vous ai faite passer" :scrogneugneu:
"Madame, à votre air j'ai ressenti oh combien cela ne vous faisait pas
pas plaisir de me faire passer....le sourire était en option...l'agressivité non !
D'ailleurs je n'aurai même pas dû avoir à demande
r"
Je les ai entendus parler de moi... je suis devenue la méchante de l'histoire !!!
Au moins j'ai dit ce que je ressentais.

Oui, aujourd'hui VDM

Alors, j'ai été au club que tient une amie, un club pour personnes à la retraite
(ce n'est pas là où j'irai passer mon temps...brrrrr :-s )
je leur ai apporté un paquet de biscuits suisse ....mmmh elles étaient tout sourire.
Mon amie a le diabète,
On lui a donné une boite d'un grand chocolatier,
Elle me l'a donnée,
"Un peu de réconfort pour toi ma chérie."

Alors, journée VDM peut-être, mais j'ai gagné ma journée,
j'ai provoqué des sourires,
j'ai eu droit à un énorme câlin de mon amie, :bhug:
un café avec des douceurs, ~o)
(c'était l'heure du 4h de tout ce petit monde aux cheveux blancs)
et un cadeau, une boite d'où sort des bisous, :bise:
chaque chocolat est enrobé d'un bisou, :bise:
ceux de mon amie.

Voilà, c'est une morceau de Vie De Moi.

Luna
Clairouche
Messages : 106
Enregistré le : 04 janv. 2017, 09:53
Contact :

Re: La peine

Messagepar Clairouche » 25 janv. 2017, 08:53

Tu es très forte Luna. Ta peine me parle, je la ressent, elle me fait souffrir.
Peine, tristesse, fatigue, dépression, moment lent et épuisant, ils font partie de la vie, ce ne sont que des moments, des passages à passer, un pont entre tout de suite et tout à l'heure. J'en ai eu tellement de ces moments-là. C'est une grande force de caractère de les dépasser. Tu sais quoi faire et tu es un exemple à suivre. Tu es allé chercher du réconfort auprès de ceux qui t'aiment. Tous ces gens qui ne comprennent peut-être pas, mais qui ressentent.
Mon frère ne veut plus me parler, depuis presque 4 ans. je ne sais pas pourquoi, je crois que c'est parce qu'il en veut à mon mari... Je ne sais pas vraiment exactement pourquoi. Je n'en sais rien, impossible de communiquer avec lui. Il vit à la Réunion. Son silence me fait énormément souffrir. Nous étions très proches enfants et jeunes ado, nous avions les mêmes amis, nous étions toujours ensemble. Il y a 2 ans, il a fait un infarctus, ça n'était pas très grave, il a été pris en charge tout de suite et il n'a aucune séquelle aujourd'hui. J'étais en Espagne ce jour là et j'ai ressenti une grosse fatigue, envie de pleurer, quelque chose de lourd que je n'ai bien sûr pas compris. J'ai mis ça sur le dos de la faim. Puis, quelques heures après, j'ai reçu un mail de ma sœur qui me disait que mon frère avait eu un accident, qu'il était à l’hôpital, et que ça allait, qu'il était hors de danger. J'ai tout de suite fais le rapprochement avec ce malaise ressenti. Lorsque j'ai demandé à quelle heure il avait eu cet accident, ça correspondait exactement à mon malaise.
Mon frère est en grave dépression depuis longtemps, il est parti vivre à la Réunion, il a une fille magnifique et magique de 6 ans, il s'est marié et vient d'acheter une maison... j'ai espéré que ça lui permettrait d'aller mieux et surtout de chercher de l'aide pour s'en sortir, sauver sa fille de cette fatale dépression qui détruit ma famille. Il n'en a rien fait, il coupe les ponts avec mes parents, ma sœur et avec moi. Je suis triste. Je me dis que c'est lui qui choisi, j'ai perdu mon frère... C'est son choix. Je lui ai écrit une lettre, l'a-t-il lu ? Aucune réaction de sa part. Alors je le garde au fond de mon cœur, mon petit frère, le petit garçon avec qui j’étais tellement complice, nous avons 22 mois de différence. Je garde le contact avec sa femme et sa fille, ma Zoé, et j'espère qu'on se retrouvera.
Je ne connais personne autour de moi qui me donnerait un petit chocolat. Mes amies sont loin. Tu m'as donné un petit chocolat, merci !
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 25 janv. 2017, 13:14

Kikou Claire,

Pour ton frère, côté compréhension : tu es tombée à la bonne adresse :|
> le mien a disparu totalement des radars depuis la naissance de ma fille soit : 27 ans.

Avant il avait fait des coupures énormes... Why ? ... who knows..even the moon doesn't know :(
Nobody knows where is he....is he alive :-??
Ma mère en est morte.
Elle n'en parlait jamais, et moi, stupide ignorante, lorsqu'elle appelait mon fils par le prénom de mon frère ...je la tançais d'un "Maaaman !" /:) .
Tout comme moi avec mon fils, à un moment, elle a lâché, n'a plus espéré... a laissé s'instaurer la maladie, n'a plus lutté.
Elle a lutté à 50% pour moi...
Mes 50% de quoi ? 50% de 50% ?
Elle avait perdu l'Amour de sa vie, son âme soeur...son Homme... mon père...
J'avais 13 ans....et, méchante que je suis, je n'ai pas voulu partager ma peine...
La possessive que je suis et, assume être, ne voulait pas, ne pouvait pas partager son père.

Pffff [-( ce n'était que son mari...moi, qui suis moi et me demandait depuis longtemps ce qu'était moi...
oui à Moi...c'était MON papa, MON héros, et il était beauuuu si beau que, lorsqu'il venait me chercher au collège avec sa TR4A décapotable verte, mes copines me demandaient : "c'est ton copain ??? il est...mmmmhhh" ;;)
Il était à moi. :transe:
C'est à moi qu'il a dit au-revoir la dernière.
C'est à moi à qui, il a envoyé par la pensée ... "je ne reviendrai pas"

Pardon Maman, Pardon ma Claude...j'ai gardé 6 ans tes cendres.... enfin tu es en paix....ici, j'ai su que tu serais bien..au-dessus de toi pousse un beau rosier à qui je parles, à côté duquel j'en ai mis un autre avec du sang de moi en terre...afin que tu ne sois pas seule.. :-$
..Fasses les énergies que mes protections contre le froid soient efficaces...ici il fait brrrrrrrr de chez brrrrrr

Assez parlé de moi. :bang:
On zappe. :roll:
Je suis mes larmes euh ... j'essuie mes larmes. \:D/
@};- @};- @};-

4 ans ? C'est long, c'est court.
C'est douloureux. Et, la douleur ne s'estompera pas, quoiqu'en disent tous les dictons du monde.

Je sais cependant il y a de l'espoir.
Permets toi de le créer cet espoir.
Envoie tous les ans un cadeau à sa Zoé.
Même plusieurs fois par an. :)
(j'envoie tous les mois des p'ti cadeaux à 1 ou 2 euros à mes petites filles...tous les mois depuis... ben... bientôt 5 ans !)

J'étais en train d'enterrer ma Sottise (mon aaamour de minette),passant outre la douleur,
je creusais et creusais la rage de la peine au cœur. :-l

C'était le jour de l'anniversaire de la plus grande...elle me tel :tel: pour me remercier. :bave:
J'ai gratté le fond de ma gorge,
fait faire un triple salto à ma voix .... et
j'ai rigolé avec elle ... :-j
...puis je suis revenue vers ma pelle.

Envoie une jolie carte à ton frère pour son niniversaire,
pour le niniversaire de Zoé
(perso je craque sur des cartes Santoro - Swing Cards - nettement plus chères que les autres 7€ ...la grande peut lui en importe...la petite celle qui joue du violon depuis ses 4 ans : elle les mets dans une boite... un jour : elle les regardera avec émotions, douces émotions j'espère. cétipa un bonkokola ça ?!!)

Elles savent que j'existe, que je pense à elle. De temps en temps j'ai droit à un coup de fil :tel: ou un dessin :tetar: (ça c'est plus rare)...maintenant des petits mails ...chaque caractère est un bisou...je suis gourmande de bisous.

Luna et ses zigzags ;)

"Tu me manques - Je t'aime" n'est-ce pas la vérité ? ton frère te manque et tu l'aimes.
Alors, écris le lui.
Montre lui ta présence, ton amour inconditionnel.
"Je ne comprends pas pourquoi tu as mis de la distance entre nous, et même si j'en suis profondément affectée je l'accepte, j'espère simplement que tu vas bien...ça, oh oui, j'aimerai le savoir"
Une carte durant tes vacances avec juste : "Pensées"
Pourquoi en écrire 3 pages...?
lorsqu'il recevra la carte, lira ton mot, il se téléportera, :arle: à son insu vers toi...il verra ton visage.
Utilises l'"homme de paille" ex:
Aujourd'hui j'ai vu un gamin qui faisait (un truc que vous faisiez ensemble)
durant un instant je nous ai revus...dboum dboum a fait mon coeur.

Dans tes envois pour Zoé, cherche la chose la plus originale....sors des sentiers battus...surprends là...son sourire, fera sourire ton frère...> 2 sourires..
Toujours, et toujours,
Encore et encore,
Pour TON plaisir,
Egoistement pour TON plaisir.
Celui d'imaginer leurs sourires.


:bhug:
Luna
:hello:
Clairouche
Messages : 106
Enregistré le : 04 janv. 2017, 09:53
Contact :

Re: La peine

Messagepar Clairouche » 25 janv. 2017, 18:00

Dans la lettre que je lui ai envoyée, je lui ai raconté le malaise que j'ai ressenti lors de son infarctus, pour lui dire que nous sommes toujours connectés, même si nous sommes tellement éloignés, moi en Bulgarie et lui à la Réunion. Je lui ai dit que j'étais profondément triste de son silence. j'ai des nouvelles par ma mère.
Parce qu'on est si éloignés, je ne peux pas envoyer une lettre ou un cadeau tous les mois. Je le fais pour Noël et l'anniversaire de Zoé, j'envoie un email pour les anniversaires de mon frère et de sa femme. Ma mère m'a dit que c'était bien ce que je faisais, Rachel, ma belle-sœur, ma remerciée aussi de continuer à envoyer de mes nouvelles. Je le fais pour Zoé. Elle sait que je suis sa tata Claire et je le fais c'est vrai pour moi, pour ne pas donner de raison de m'en vouloir, il n'a aucune raison de m'en vouloir !
Luna
Messages : 130
Enregistré le : 25 déc. 2016, 18:29

Re: La peine

Messagepar Luna » 26 janv. 2017, 13:21

Clairouche a écrit :Dans la lettre que je lui ai envoyée, je lui ai raconté le malaise que j'ai ressenti lors de son infarctus, pour lui dire que nous sommes toujours connectés, même si nous sommes tellement éloignés, moi en Bulgarie et lui à la Réunion. Je lui ai dit que j'étais profondément triste de son silence. j'ai des nouvelles par ma mère.
Parce qu'on est si éloignés, je ne peux pas envoyer une lettre ou un cadeau tous les mois. Je le fais pour Noël et l'anniversaire de Zoé, j'envoie un email pour les anniversaires de mon frère et de sa femme. Ma mère m'a dit que c'était bien ce que je faisais, Rachel, ma belle-sœur, ma remerciée aussi de continuer à envoyer de mes nouvelles. Je le fais pour Zoé. Elle sait que je suis sa tata Claire et je le fais c'est vrai pour moi, pour ne pas donner de raison de m'en vouloir, il n'a aucune raison de m'en vouloir !


Tu sais Claire, les raisons d'en vouloir à quelqu'un sont étranges,
elles peuvent, entre autres, provenir d'une souffrance interne, d'une immixtion extérieure.
T'en veux-t-il réellement ou son éloignement "en conscience" te le laisse-t-il à penser ?

Je déteste cette expression : "Il n'y a pas de fumée sans feu"
Elle est accusatrice, on la ressent comme telle...en tout cas moi...ouiiii,
Lorsque ma belle-fille me l'a balancée (gentiment...) j'ai répondu après avoir fait glups :
- "Alors, si ce sont les mères qui sont la source de tous les maux...c''est la mère d'Hitler qu'il fallait dézinguer !"
(la phrase a fusé, et c'est bien, car si j'avais réfléchi je ne l'aurai pas dite : ma belle-fille étant Allemande côté maternel :D )

Tu as écrit que vous étiez proches, très proches....
Petit parralèlle : Avec mon fils : nous étions fusionnels...Toi et lui ? sans doute même plus.
Ma mère par çi, ma mère par là...
- ma mère, elle, aurait préparé le repas avant que j'arrive du boulot à 21h !!
- ma mère (un jour où il est arrivé blessé) elle aurait lâché le téléphone et sauté dans l'armoire à pharmacie pour me soigner.....(mon fils m'a raconté cela à table, ma belle-fille face à lui...imagine tu :-o ? ...mon fils est cash, comme bibi)
Ma belle-fille un jour m'a appelée, exaspérée, et gentiment m'a demandé la recette de mon gâteau au yaourt ...TON fils me dit que : le mien n'est jamais assez léger, toujours trop plat, pas assez ceci, pas assez cela...
Mon fils avait dit un jour : "Si je devais donner mes enfants à élever pour X ou Y raisons de la vie ... Ce sera ma mère et personne d'autre.
Liste non exhaustive loin s'en faut."

Même lorsqu'ils se sont séparés, elle m'a téléphonée...."Help,...je n'y arrive pas avec les petites...avec leur père : elles marchent droit, il dit les choses un fois et tout va bien...Il a modélisé ton mode de fonctionnement, s'il plait, j'ai besoin de conseils"
J'ai donné mes conseils....elle a appliqué.... m'a rappelée et m'a remerciée.
Imagines tu la scène ....ils étaient SEPARES.

Blessée, souvent, elle a réagi, comme peut-être eu-je réagi.
Durant des années, imperceptiblement, elle m'a, gentiment, tout doucement, coupée la tête,
A insufflée dans l'esprit de mon fils un poison mortel.

Histoire classique.
(pour la petite histoire maintenant elle fait le contraire...quand elle reprend les filles et qu'il lui dit un truc pas sympa (il a de quoi, vraiment, elle a fait un truc très très moche) ...elle dit : "Ta mère avait raison..."
Et....hop "Luna" on la coule, encore à ses yeux, ses si beaux yeux bleus".
Elle me permet de voir les petites, de leur parler...
Luna prend, Luna lui dit "Merci" et va pleurer.

Vous étiez très très proches, ma belle ... cette proximité personne ne pourra l'égaler, a vie tu es dans sa vie : tu es de son sang...tu es sa soeur.
Qui te dit que l'infarctus n'était pas dû à un déchirement interne : "La complicité que j'ai dans mon couple n'est pas à la hauteur de celle que j'ai avec ma soeur"
La comparaison... dur dur...

Ta belle-soeur agit en son âme et conscience, tout comme ma belle-fille.
so ..... ^#(^
Elles veulent que leur couple soit ! et soit EUX.
Cela peut se comprendre....n'empêche que ... b-(

Tu as raison, il n'a aucune raison de t'en vouloir. [-x
Il est, fort possible, que ce soit le contraire. :x


Epouser un veuf, c'est épouser deux personnes. :-s
Epouser un jumeau, c'est épouser deux personnes. :-o

Question : la Bulgarie c'est le choix de qui ?
Est-ce momentané ?

Ma fille a passé 5 ans en Amérique. :(( ... j'étais contente pour elle :)
la distance n'a aucune importance à mes yeux, son bonheur OUI.
E.mails journaliers au début, puis 1 semaine,
Coups de fils long de presque 2 heures (merci Free !)
Les colis ? ... ben ils prenaient l'avion ;)
A son retour, à 50cm de moi, dans mon appart...elle m'a crucifiée et en est partie. AAAAArrrrrrghhhhhh

Un jour, elle m'avait écrit, décrit, combien et comment, j'allais souffrir si j'avais son frangin au tel,
"Attend Mum's...pas pour l'instant, non, surtout pas"
Et là, mieux que je ne saurais jamais le faire, a mis en mots, la douleur qui s'en suivrait. Ma douleur.

C'est donc, en conscience, oui en conscience elle m'a ouvert les entrailles et tourné et tourné le poignard dedans.
Euh......là je suis hors sujet... :dehors:
J'ai dérapé un peu....
je voulais te donner un exemple gentil pour les kms et les colis. Mmmmwouais...désolée j'ai trébuché.

Pourquoi voulais-je te parler des kms ? parce que ...l'Oréal ....
Parce que : Ton amour pour ton Frère, n'est pas quantifiable.
Les Noëls, les niniversaires sont des "ils faut" 'l'on se doit de.."
Noel ? c'est tous les jours...

J'aimais le facteur car il m'apportait chaque jour une lettre de ma mère,
Maintenant mes petites filles aiiiiiiment leur facteur \:D/

Lorsque je vais à mon p'ti café sympa, on a droit à un chocolat ou un biscuit enveloppé.
Je les garde...pour les envoyer à mes petites filles...ceux qui le savent, discrètement me donnent les leurs....avec un sourire ...
encore du kokola !!! mmmh on en revient toujours au kokola... :bise:
Quand elles vont les recevoir (le paquet est fait) je leur en expliquerai la provenance en 2 mots.
Je leur écrit peu car j'aime dire la vérité...alors je mets dans un bunker mes sentiments, comme d'hab.
L'important qu'est-ce ? Leurs sourires.
Alors j'envoie des sourires.
Une fois, une enveloppe vide, dans une autre enveloppe avec, écrit dessus, "attention cette enveloppe contient un train de bisous"
Oui, je suis un peu zinzin... :fou:

Je suis sans nul doute trop dans le Q.E.

Si, un jour, tu te sens heurtée par moi ...pose toi la question suivante :
- "Luna, dit-elle cela pour me faire du mal ?"
et, s'il te plait, dis le moi...je me serai mal exprimée, ni plus, ni moins. okiiii :jap:


:lh:
:bise:
Kokola....kokola....kokola :roll:
Luna