Besoin de votre avis : Surefficience mentale

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
Bygslm
Messages : 4
Enregistré le : 23 déc. 2017, 18:35

Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bygslm » 22 janv. 2018, 07:19

Bonjour,

Ce n'est pas la première fois que je me pose la question sur un éventuel diagnostic de surefficience mentale. Cependant plusieurs choses me font douter là dessus.

Il faut savoir que j'ai été diagnostiqué schizophrène à l'âge de 17 ans à la suite de bouffées délirantes(sans consommation de cannabis). Je suis traité pour cela aujourd'hui encore. Cependant j'ai à nombreuse fois arrêté mon traitement car j'avais l'impression que cela inhibait mes capacités intellectuelles et d'interactions. J'ai souvent fait des rechutes et plusieurs fois été interné en hôpital de jour mais les séjours ont été très courts.

Cependant au-delà de cette pathologie, j'ai la réelle impression que la cause de mes bouffées délirantes paranoides est dû à ma sureffecience mentale. Et c'est lors de stress ou d'un manque de sommeil que je commence à cogiter pas mal jusqu'à arriver à des croyances invraisemblables de types paranoides.

Néanmoins j'ai un parcours scolaire assez atypique, j'ai été très bon élève jusqu'au collège. Je décroche au lycée notamment par le fait que je n'arrivais pas à appliquer la méthode de travail enseigné. Je n'avais jamais appris à apprendre. J'arrive néanmoins en terminal scientifique. Cependant je n'ai pu obtenir mon BAC qu'à la 3ème reprise. Un manque de travail évidant, un manque de confiance en soi, de la procrastination et sans doute une filière qui ne me correspondait pas. Par la suite j'obtiens une licence en biologie non aisément. Je comprends que la logique scientifique n'était pas faite pour moi malgré le fait que j'étais passionné depuis toujours par les neurosciences. Je décide de changer de voie en suivant un MBA dans une école de commerce. Et le déclic se fait là. J'étais épanoui, j'étais passionné par les thématiques abordés, j'étais libre et répondais assez facilement aux questions des enseignants notamment dans des sujets qui demandait de la créativité. Une enseignante me fait une remarque me faisant comprendre que j'avais un mode de fonctionnement différent des autres. C'est là que j'ai commencé à faire des recherches et découvert la notion de haut potentiel. Et un grand doute m'a envahi. Je me reconnaissais dans pas mal de caractéristiques : je marche vite, je parle vite, je n'arrête pas d'être en excitation, j'ai besoin d'être stimulé sinon je m'ennuie. J'ai un parcours scolaire chaotique mais ma résilience m'a permis de remonter la pente malgré l'adversité. Je suis créatif, j'ai voulu m'orienter dans des études artistiques mais ma famille m'en a toujours dissuadé. Néanmoins je n'arrête pas de douté de moi, je suis très exigeant envers moi même presque perfectionniste. Je peux m'exhalter mais être complètement introverti en fonction des situations. J'ai toujours eu du mal à me lier d'amitié et en amour c'est encore plus difficile. J'ai un physique agréable et je joue beaucoup de cela pour me faire accepter. Mais je vois bien qu'il y a une décalage comme si je devais m'adapter. J'ai l'impression d'avoir toujours besoin de l'approbation des autres et d'être senti aimé. Également, j'étais en couple et lors d'une dispute nous nous sommes mis à pleurer en public. En comprenant la disproportion de notre réaction, la personne avec qui j'étais et qui est surdouée m'a dit "les précoces c'est hypersensibles..." or je ne lui avais jamais dit que je l'étais. Enfin il m'arrive souvent des dépressions existentielles.

Par la suite j'ai continué dans une voie mêlant management et technologies. Je travaille actuellement dans l'IT.

J'ai abordé à mon psychiatre de l'époque la notion de HP et me disait ne pas connaître ce sujet. Par la suite, j'ai été suivi par un autre psychiatre qui m'a dit que pour lui je n'étais pas schizophrène. On a arrêté le traitement mais j'ai fait une rechute notamment avec une crise dans mon nouveau lieu de travail. C'est dans ce lieu de travail qu'un deuxième déclic se fait. Le directeur adjoint me reçoit dans son bureau en essayant de comprendre ma situation. Il me dit des choses comme «Tu as sans doute du mal à t'arrêter de penser. C'est complexe». Comme si il lisait en moi. J'étais gêné et faisait mine de ne pas comprendre où il voulait en venir mais tout en acquiesçant. J'ai appris par la suite que sa femme était professeur, peut-être qu'elle l'a sensibilisée au sujet du HP-Complexe.
J'ai voulu avoir un diagnostic à ce sujet en suivant une consultation de psychanalyse à l'hôpital St Anne. En relatant mon parcours au psychanalyste qui a été sensibilisé au sujet de la douance mais n'en étant pas spécialiste, a déduit que je n'étais pas pour lui ni HP ni schizophrène mais bipolaire.
Le diagnostic a déjà été posé pour schizophrénie paranoide ainsi que pour bipolarité.
Seul le diagnostic de HP ne m'a pas été posé mais c'est bien dans toute sa complexité que je me retrouve le plus.
Pouvez-vous me recommander le contact d'un psychologue ou psychiatre spécialisé dans la surefficience mentale basé à Paris ?

Finalement, je voudrais savoir si on pouvait être à la fois HP, schizophrène et bipolaire, et que tout cela découlait justement de la surefficience mentale ?


En vous remerciant par avance pour la lecture de ce pavé et de vos éventuelles réponses.
Bug Out
Messages : 21
Enregistré le : 21 janv. 2017, 08:23
Localisation : Bretagne

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bug Out » 24 janv. 2018, 18:56

Bonjour Byg
Supposons que ce soit bien une accélération de ton mental qui te fait partir dans une arborescence idéatoire

Tu es alors en surefficience et tu ne contrôles plus et çà part en parano, comme cà pourrait partir en dépression ou en hyper action violente
Apprendre à réguler le fonctionnement de cela est possible
Des techniques d'optimisation de ton potentiel mental que tu peux trouver ou inventer et perfectionner

Par exemple visualiser un écran de contrôle de ton mental avec des boutons de réglage de tes fonctions que tu peux définiir et ajuster
Mettre au mini ou off tes idées parano, passer en mode "off" parano, et parallèlement monter la puissance "confiance"

Tu peux mettre tout ton système en mode ralenti pour prendre le temps de tester tes réglages et de voir globalement ce que çà donne
En général tu vas constater rapidement que tu trouves enfin le contrôle et ta confiance en toi
Pareil le mode schizo et son cortège de trucs qui vont avec, tu peux les ralentir, les mettre en veille ou même à la poubelle si tu n'en veux plus !
Si tu entends des voix qui te parasitent ou qui t'importunent. tu réduis leur volume ou tu les mets off.
Attention, si tu n'en as pas et que tu crées un bouton pour en entendre. Tu peux en développer...alors n'oublie pas de mettre ce bouton sur off si cela t'arrive et supprime le.

Au début c'est bien si on peut être aidé, mais avec un peu d'exercice on peut apprendre tout seul

Moi j'ai commencé avec un psy qui m'a donné des recettes d'auto hypnose mais depuis j'ai créé un cockpit complet (un écran de contrôle super arborescent, évidemment!)

Depuis j'ai réduit le nombre de réglages.
Un pour le stress, un pour le niveau de bien être, un pour la forme physique, un de pleine conscience

À sainte Anne tu as le psy Christophe André qui forme à la pleine conscience
L'idéal c'est de trouver un coach qui te montre le mode d'emploi de ton mental comme un ordinateur

Mais avec un simple écran avec quelques boutons de réglage, on peut super gérer le fonctionnement de sa personne
Faut oser imaginer le fonctionnement de son mental, et son mental fonctionnera comme on l'aura imaginé.
Super efficient et super pro

Cf "l'intelligence du stress "du Dr Jacques Fradin

Ou "Comprendre et pratiquer les Techniques d'Optimisation du Potentiel" du Dr Edith Perreaut Pierre,
Des techniques superTOP utilisées par la patrouille de France
Des surefficients qui ne tiennent pas à partir en vrille ou en stress parano...

Je reste à ta disposition et aussi en mp si çà t'intéresse
Jim.
"Comprendre que finalement la surefficience est un outil merveilleux d'évolution et pas qu'une tare handicapante "
TheCopyCat
Messages : 19
Enregistré le : 16 juil. 2017, 21:19

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar TheCopyCat » 27 janv. 2018, 08:55

Salut Bygslm, bonne année à tous!

Tu doute beaucoup. Sans chercher à savoir si tu est neuro-atypique sachant que je l'ignore pour moi même je dirais que le doute est sûrement le meilleur indicateur d'une intelligence manifeste. En effet le doute amène le questionnement, la recherche de solution et donc la remise en question.

Ta dépression suit un schéma similaire; quelque chose d'inconscient dans ta psyché remet en question ce que tu pense de la vie, amenant son lot d'interrogations existentielles pour enfin parvenir à un regard neuf sur le monde... ou pas.
Dans ce dernier cas tu subira à nouveau les foudres de la déprime à plus ou moins brèves échéances, & cela est bon! La dépression est une chance!
Il s'agit d'un processus qui, si tu parviens à le supporter, de donnera les clés d'une vie beaucoup plus épanouis avec une démarche active d'introspection à savoir est-ce ta vie est conforme ou non à tes aspirations "profondes"; profondes car pas toujours consciente & le travail d'un thérapeute consiste souvent à porter en conscience ce qui ne l'est pas.

Dans ma famille il y a aussi beaucoup de diagnostique de bipolarité & de schizophrénie. Des pathologies qui durent depuis facilement 3 décennies pour les membres affectés... Quid du diagnostique... Il n'est pas logique d'avoir une aussi longue période de rémission pour une maladie si clairement définit. Ma mère mourra très certainement sans changer d'un iota malgré mes mise en gardes contre les produits psychotropes qu'elle s'administre & qui ne lui ont rien apportée depuis que je la connais...

Entendons nous bien: Je ne te dit pas que ses produits doivent êtres arrêtés, je dit juste qu'il faut du recule pour juger de la pertinence d'un traitement & que si pertinent il est, alors les effets ne mettront pas plus de 2 ans (minimum, 5 au plus) à être observé avec SUCCÈS, je dit bien!
D'ailleurs si tu est en quête de thérapeute sensibilisé sur le sujet de la "sur-douance" (...) je te suggère de t'orienter vers des spécialistes EIP (enfant intellectuellement précoce) qui pourront d'aiguiller au mieux. Pour ma part, j'ai besoin d'un échange avec ma thérapeute; quelqu'un qui m'interroge, qui pointe du doigt certaines choses & non pas une personne faisant office de statuette devant moi, m'invitant au monologue, me prescrivant des médocs (que je refuserais) en me disant tout sourire "à la prochaine"...

Exemple qui correspond à ma vision de la thérapeute idéale (& que j'ai trouvé!): https://www.youtube.com/channel/UCb7wV4 ... -eqPV42plg

Que l'on me corrige mais il n'y a pas a ma connaissance un enfant qui naisse bipolaire, donc c'est un état qui s'acquiert & que tu devrais avoir souvenir d'une période de ta vie où tout semblait pour le mieux. Par conséquent c'est un état qui est transitoire & n'a rien de définitif bien que personne ne sache vraiment le soigner. La société est malade elle même & produit des gens malades à son tour... Il est admit que c'est l'environnement qui déclenche la chose. A toi de trouver une voie qui soi la tienne & qui parvienne à te faire vivre en harmonie avec ton entourage.

Bon courage & garde confiance
Bygslm
Messages : 4
Enregistré le : 23 déc. 2017, 18:35

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bygslm » 27 janv. 2018, 18:05

Merci beaucoup pour tes informations et tes conseils Bug Out. Je prends note de tout ça.
Concernant la méthode dans le contrôle des idées paranoïaques, c'est à tester !
Le fait que j'ai plusieurs fois arrêter mon traitement, c'était aussi pour tester ma capacité à contrôler ces hallucinations et ces idées paranoïdes. J'essayais de me raisonner en me disant que tout cela était le fruit de mon imagination. D'un dérèglement aux niveau des neurotransmetteurs cérébraux et surtout de mon hypersensibilité ainsi que de mon manque de confiance en moi.

Je suis tombée sur ce texte :

" Que se passe-t-il donc réellement au niveau cérébral? Plusieurs études se sont penchées sur la question et rapportent une architecture cellulaire particulière (densité neuronale doublée dans les lobes frontaux et pariétaux, matière blanche plus rapidement constituée et plus dense, hémisphère droit plus développé) et un circuit de traitement de l’information différent (coopération des deux hémisphères plus rapide et plus importante que dans la population tout-venant, utilisation d’aires supplémentaires, activité électrique plus élevée, consommation de glucose plus faible d’où un rendement meilleur). Ces deux éléments sont à la source de la grande performance du cerveau d’un surdoué, ils sont aussi ce qui constitue sa plus grande vulnérabilité, avec dans l’arbre des possibles : épilepsie et hallucinations (hyperactivité cérébrale paroxystique), maladies auto-immunes, troubles psychiatriques, dépression (dépression existentielle, désintégration positive, mal identifiées et mal prises en charge, avec des conséquences potentiellement graves) et suicide. "


(Source : https://www.adulte-surdoue.org/2011/03/ ... cile-bost/)


A méditer
Bug Out
Messages : 21
Enregistré le : 21 janv. 2017, 08:23
Localisation : Bretagne

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bug Out » 27 janv. 2018, 23:52

L'accélération de l'idéation avec un emballement d'une arborescence de pensées en chaînes peut amorcer le côté hyper d'une bipolarité avec ensuite des passages à vide en contrepartie pour récupérer...

Pour garder le contrôle, un traitement régulateur peut s'avérer indispensable

Mais on ne supporte pas facilement de se ralentir et de calmer sa surefficience :
C'est si excitant d'être en suractivité...

:zebre2:
"Comprendre que finalement la surefficience est un outil merveilleux d'évolution et pas qu'une tare handicapante "
Bygslm
Messages : 4
Enregistré le : 23 déc. 2017, 18:35

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bygslm » 28 janv. 2018, 03:36

TheCopyCat, je n'avais pas vu ta réponse (oublié d'actualiser la page web). Je te remercie d'avoir partagé ta perception sur sujet.
C'est intéressant d'avoir évoqué le caractère héréditaire de la bipolarité et de la schizophrénie. Pourtant dans ma famille il n'y a pas d'autres schizophrène ou de bipolaire, ni dans les générations précédentes. Mais j'ai bien peur que dans ma descendance si je deviens géniteur, il puisse en avoir. Notamment du fait que j'ai tendance à me mettre en couple avec des personnes plutôt atypique psychologiquement. Ce qui me fait également craindre pour l'avenir de mes potentiels enfants et surtout de la souffrance qu'ils pourront endurés. D'autant plus, je ne sais pas si j'aurais les épaules suffisamment solides pour les accompagner dans le chemin de la vie. Ce qui m'angoisse pas mal.

Concernant le sujet du thérapeute, je vois très bien ce dont tu parles lorsque tu évoques un entretien où il n'y pas d'échange mais simplement de l'écoute finalement sanctionné par le renouvellement de la prescription. Je pense que le rôle du psychiatre n'est pas dans l'analyse de la personnalité de la personne, ni dans son accompagnement par des conseils pour s'épanouir dans la vie mais plus dans le traitement des symptômes du patient par la médication.
On m'a conseillé une psychologue MENSA. Je l'ai contacté par mail, elle m'a partagé sa réflexion à mon sujet sans donner de conclusion. Il faudrait prendre rdv afin de faire un bilan complet et/ou test. Le bilan complet revient quand même à 600€. Je trouve cela un peu élevé mais sans doute gage de qualité et d'expertise. Je n'ai pas encore pris le rdv. Affaire à suivre...

Effectivement Bug Out, un traitement semble néanmoins nécessaire afin d'équilibrer tout cela. Mais je partage complètement ton approche sur le fait qu'on aime malgré tout être en suractivité d'où le fait des arrêts fréquents de mon traitement.

Merci encore pour vos réponses !
Bygslm
Messages : 4
Enregistré le : 23 déc. 2017, 18:35

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Bygslm » 28 janv. 2018, 03:37

TheCopyCat, je n'avais pas vu ta réponse (oublié d'actualiser la page web). Je te remercie d'avoir partagé ta perception sur sujet.
C'est intéressant d'avoir évoqué le caractère héréditaire de la bipolarité et de la schizophrénie. Pourtant dans ma famille il n'y a pas d'autres schizophrène ou de bipolaire, ni dans les générations précédentes. Mais j'ai bien peur que dans ma descendance si je deviens géniteur, il puisse en avoir. Notamment du fait que j'ai tendance à me mettre en couple avec des personnes plutôt atypique psychologiquement. Ce qui me fait également craindre pour l'avenir de mes potentiels enfants et surtout de la souffrance qu'ils pourront endurés. D'autant plus, je ne sais pas si j'aurais les épaules suffisamment solides pour les accompagner dans le chemin de la vie. Ce qui m'angoisse pas mal.

Concernant le sujet du thérapeute, je vois très bien ce dont tu parles lorsque tu évoques un entretien où il n'y pas d'échange mais simplement de l'écoute finalement sanctionné par le renouvellement de la prescription. Je pense que le rôle du psychiatre n'est pas dans l'analyse de la personnalité de la personne, ni dans son accompagnement par des conseils pour s'épanouir dans la vie mais plus dans le traitement des symptômes du patient par la médication.
On m'a conseillé une psychologue MENSA. Je l'ai contacté par mail, elle m'a partagé sa réflexion à mon sujet sans donner de conclusion. Il faudrait prendre rdv afin de faire un bilan complet et/ou test. Le bilan complet revient quand même à 600€. Je trouve cela un peu élevé mais sans doute gage de qualité et d'expertise. Je n'ai pas encore pris le rdv. Affaire à suivre...

Effectivement Bug Out, un traitement semble néanmoins nécessaire afin d'équilibrer tout cela. Mais je partage complètement ton approche sur le fait qu'on aime malgré tout être en suractivité d'où le fait des arrêts fréquents de mon traitement.

Merci encore pour vos réponses !
scorames
Messages : 262
Enregistré le : 18 oct. 2009, 20:35

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar scorames » 03 mars 2018, 16:21

il existe certain psychiatre connaissant la surefficience et à même de faire le tri , il ya sur internet une femme psychiatre ici en vidéo elle parle ,la blonde! :) http://congresvirtuels.blogspot.fr/

parce que avec un foutoir d'étiquette que sont les votres ,ben vaux mieux pas vous louper , sinon ..... dommeable pour vous de vous prendre pour un autre !
scorame
Lucie28
Messages : 14
Enregistré le : 12 janv. 2019, 23:22

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Lucie28 » 23 janv. 2019, 09:53

Bonjour bygslm
J'ai lu attentivement ton post.... Je ne suis pas médecin ou psy mais dans mes souvenirs les schizophrènes n'ont pas la conscience et l'envie de maîtrise que tu as. Tu écris: " Le fait que j'ai plusieurs fois arrêter mon traitement, c'était aussi pour tester ma capacité à contrôler ces hallucinations et ces idées paranoïdes. J'essayais de me raisonner en me disant que tout cela était le fruit de mon imagination. D'un dérèglement aux niveau des neurotransmetteurs cérébraux et surtout de mon hypersensibilité ainsi que de mon manque de confiance en moi."
Je ne crois pas avoir déjà vu un schizophrène vouloir maîtriser ses hallucinations et idées paranoïdes...
Je ne suis pas sûre non plus qu'il y ait une capacité de raisonnement consciente comme tu as .. Ce qui m'amène à penser que tu devrais peut-être passer un test type wais IV pour confirmer l'hp , car à mon avis tu es juste en surchauffe cérébrale mais pas schizo ou BP....
Tu parles d'hallucinations.... Qu'elles sont elles stp ?
Bon courage
Bonne journée
Lucie
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Besoin de votre avis : Surefficience mentale

Messagepar Mentounasc » 23 janv. 2019, 20:09

Bonjour Byrg !

D'abord bienvenue !
Tu es au bon endroit !

D'ailleurs, les interventions qui précèdent le prouvent toutes : elles sont pleines de bon sens, et en plus appuyées (enfin, il me semble) sur des arguments justes et vérifiables.

Je ne vais donc pas développer ce que certain(e)s ont dit.
Juste te faire part d'une théorie, qui est susceptible de te rassurer.

La théorie en question fait une analogie entre l'intelligence et une spirale serrée mais sans fin.
A différents endroits de cette spirale, sans qu'on puisse précisément dire où, se situent différents types de "psychismes" et différents schémas caractériels: sous-douance, hyperactivité, bipolarité, perversion narcissique, schizophrénie, paranoïa, nihilisme etc etc...


Si on accepte cette théorie (moi j'en suis très fana, parce qu'elle a l'avantage de ne pas nous ranger dans des cases bien définies !), et sur la base de ce que tu nous explique et la façon dont tu l'exprimes, on ne peut que partir du fait que sur cette spirale tu te situes dans une zone où l'intelligence est particulièrement développée.
Et pour expliquer tes troubles, rien de plus simple que de dire que dans une spire inférieure (ou supérieure) mais dans un secteur qui soit proche il y ait normalement des caractéristiques ressortant de certaines affections mentales.
Donc un observateur lambda qui ne dispose pas du bon modèle de spirale va te voir schizo, ou psychotique ou bipolaire.
En revanche, celui qui aura la bonne approche sera celui qui te perçoit au bon endroit de la spirale et qui ne verra dans tes troubles que les influences de caractères proches mais qui ne sont pas le tien.

Est-ce que tu peux visualiser le système que je décris ? Je pense que oui.
Alors trouves-vite un bon "pro", qui devra être terriblement compétent. Ca, à mon avis, ça va être le plus difficile.
Après, tout va s'arranger.
Ca devrait d'ailleurs déjà commencer : le fait que tu viennes et oses franchir le pas, nous parler et te dévoiler, faire part d'interrogations très négatives et pourtant honnêtement exprimées, ça, c'est extrêmement bon signe.

Tiens, regarde une des bizarreries du cerveau.
Je vais te parler d'un monsieur qui s'appelait Albert Einstein. Donc pas n'importe qui...
Et bien malgré son intelligence incontestable, Bébert n'a jamais été foutu de comprendre qu'il y avait urgence à régler son compte à un certain Adolf. Non, bien au contraire, il s'est mis à adhérer à tout un tas de mouvements pacifistes. S'il a bien perçu la menace nazie et a fui en conséquence l'Allemagne, il n'en est pas pour autant rentré dans la lutte. Au contraire ! Il s'est tourné sur lui même, et il s'est même livré à une sorte de débauche (on en parle peu mais il avait une grande inconstance sentimentale et un féroce appétit sexuel…)
Et en 1939, il aura fallu un traquenard (réellement un coup monté) organisé par Leo Szilard et quelques copains scientifiques de haut vol pour extorquer (il n'y a pas de mot plus juste) sa signature à Einstein afin de sensibiliser Roosevelt à la possibilité que l'Allemagne fabrique une arme terrible. Cette lettre donnera le départ du projet Manahattan, qui conduira à la fabrication de la bombe atomique.

Comment une telle dualité était-elle possible dans un tel cerveau ? Comment concevoir que quelqu'un capable d'appréhender des concepts aussi complexes que la courbure de l'espace-temps à proximité d'une singularité ne soit pas capable de balayer devant sa porte et participer à la lutte contre une peste infâme ?

Ce contr'exemple Einsteinien devrait te rassurer sur ce que tu es.
Nous avons tous des faiblesses. Parfois énormes.


Alors pas d'affolement, tu vas trouver des soluces. C'est certain.


Amitiés zébresques
Mentou
Nihil Nisi Silentium Timet !