Interrogations

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
Lewis
Messages : 2
Enregistré le : 18 déc. 2018, 03:08

Interrogations

Messagepar Lewis » 06 janv. 2019, 18:23

Bonjour à vous,
Je vous présente d'avance mes excuses pour les possibles et sûrement nombreuses fautes d'orthographes.
Je me présente : je m'appelle Jimmy, alias Lewis ici, j'ai 19 ans et j'ai appris il n'y a que maintenant 1 mois maximum que je n'était pas le seul à être.... "bizarre".
Du coup, j'en apprend tout les jours, par le livre de Mme Peticollin, par un coach de vie ect ect... Et pourtant j'ai encore plein de question, des centaines de question, mais les plus importante sont surtout celle-ci :
Comment savoir qui nous sommes vraiment ? Je me suis adapté toute ma vie aux autres, j'ai toujoursfais en sorte d'être celui qui manquais pour que le groupe sois souder, donc pour faire simple j'était et je suis le caméléon. Depuis que je sais que je m'adapte aux autres je voudrais vraiment savoir qui je suis vraiment, comment je peut faire pour différencier les deux ?
Puis bien entendu ce qui m'a fais le plus mal, dans le livre de Madame Petitcollin, elle nous dis que les surrefficients doivent faire le deuil de l'espoir de trouver quelqu'un qui nous comprennent autant que l'on comprend les autres. Avons nous vraiment aucun espoir ? C'est vraiment... triste... pour des personnes qui marche à l'espoir, des personnes qui voient l'Amour et l'Amitié avec un grand A, triste de se dire qu'on donneras toujours tout pour des personnes qui ne pourront jamais nous comprendras.. .
Pour finir sur une note positive, sachez que ça m'a fais un bien fou d'apprendre cette nouvelle, ça me permet de me connaître chaque jours un peu plus et de savoir qui je suis.
Merci pour votre lecture et votre patience j'espère avoir poster au bon endroit j'ai pas eu le temps de regarder tout précisément puis j'ai pas tout compris sur la logique de poste de se forum encore je sais pas il y a quelque.chose de bizarre. Bonne soirée à vous!
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Interrogations

Messagepar Mentounasc » 07 janv. 2019, 01:41

Allez, Jimmy, en guise d'intro je vais te dire un truc sympa, mais en apparence triste (apparence, seulement !) :

Mon pauvre "vieux", mais t'as tout bonnement pas de chance, t'es comme nous…. lol lol lol…

Marrant ça, tu exposes ce que certains ont vécu une grande partie de leur vie, alors que tu n'as que 19 balais… tu démarres fort, en étant "déjà" très orienté sur "les autres".
Je n'ai aucun conseil à te donner, si ce n'est celui de ne jamais t'oublier, ce qui est hélas le lot de bon nombre de zèbres, tant nous sommes tournés vers l'extérieur.
Tu pourrais commencer par t'Inspirer des expériences vécues par les uns et les autres en lisant les "bios" disponibles. Ca t'aiderait à dédramatiser certains des rôles ingrats que tu vas jouer dans le futur, ceux où tu vas aider en étant parfois payé en retour par de l'ingratitude, du mépris, voire pire.
Attends, ne prends pas peur : être HP, ce n'est pas de tout repos, tu dois déjà le savoir et t'en être rendu compte.
La force, elle est en toi (n'y vois pas d'allusion à un Vador quelconque), elle est celle que tu pourras consacrer à faire vivre tes envies. Tu aimes aider ton groupe ou le groupe auquel tu as l'impression d'appartenir ? Alors fais-le, mais en n'oubliant jamais que tu auras très peu de retours. Ce qui est important, c'est d'être en paix avec toi même, avec tes envies, tes goûts. Si tu fais en sorte de respecter tes principes, si tu réussis à faire abstraction des avis négatifs et des critiques injustifiées, tu n'en tireras que des satisfactions. Aussi importantes pour ton cheminement intellectuel que pour la satisfaction de ton ego, parce que c'est vrai aussi, notre ego souffre souvent du désintérêt ou du mépris des autres.

C'est un vieux con qui te le dit... Essaie de cultiver un certain égoïsme pour pouvoir être altruiste plus efficacement. Et garde le moral, tu es dans "le bon camp"... sourires…
Mentou
Nihil Nisi Silentium Timet !
Kristelle
Messages : 77
Enregistré le : 17 nov. 2017, 21:10
Localisation : IDF

Re: Interrogations

Messagepar Kristelle » 07 janv. 2019, 11:26

Bonjour Jimmy-Lewis,
Et bienvenue sur ce forum! Un endroit tout indiqué pour poser tes questions, et aussi, à la lecture de l'expérience des autres zébrés qui s'y racontent, parfois s'y retrouver, et voir ce que chacun fait avec son propre package de spécificités.

Pour ma part je suis justement bien plus optimiste que Ch.Petitcollin puisque, n'étant justement pas seuls (même si au milieu des normo pensants, et pris dans un tourbillon de pensées et de réflexions permanent qui parfois nous éloigne de la réalité tangible, le sentiment d'une sorte d'isolement ressort parfois), un autre zèbre (et même plusieurs! Tous ceux que tu pourras croiser sur ta route, pour peu qu'ils soient comme toi dans une démarche de questionnements et d'échanges) sera justement tout indiqué pour comprendre exactement ce que tu vis, ce que tu ressens, et les dificultés que tu peux rencontrer. Sans pour autant que nous soyons tous similaires, car chaque HP est unique et c'est ce qui fait sa grande richesse dans ce qu'il veut bien partager aus autres...mais entre notre empathie qui nous permet de nous projeter "à la place" de l'autre, et des spécificités communes (depuis:trop penser, douter de soi, se suradapter aux autres, avoir des attentes élevées ou idéalistes, etre perfectionniste,etc...) et cette hypersensibilité qui nous fait ressentir tout plus fortement...justement nous sommes faits pour nous comprendre! Et c'est un véritable soulagement en même temps qu'un soutien quotidien. Pour ma part, depuis 4-5 ans que j'ai découvert ma nature HP et recherché le contact avec des personnes "comme moi", j'en ressens les bienfaits à chaque interaction avec ces alter ego bienveillants, attentifs et attentionnés, et si riches de tout ce qu'ils sont! Ce sont des echanges très positifs, riches et intenses en ressentis et émotions, à tel point que je les compare parfois à de véritables "feux d'artifices"!
Alors, oui, l'espoir est permis de trouver de la compréhension dans les autres, qu'ils soient HP ou parfois non HP mais avec des qualités proches, empathie, attention, bienveillance...

Bien sûr tout ne sera pas facile, car il y aura toujours ce regard (ou pire, parfois des formes de rejet, par incompréhension en effet de ce que nous sommes) des normo pensants qui nous renvoient quant à eux une image de nous-meme parfois bien négative et surtout souvent à côté de la plaque: c'est un peu la croix que nous devons porter(hélas), à nous de nous débrouiller, pour compenser, pour favoriser les echanges positifs et gratifiants, et les expériences qui nous enrichissent...et donc de chercher et trouver les bonnes personnes pour celà.

Ah, et sur le côté caméléon et pour savoir qui tu es vraiment: eh bien, essaie d'etre à l'écoute de tes ressentis, de ton intuition, par exemple pour savoir si les personnes autour de toi te sont réellement positives, ou ne t'apportent pas toujours que de bonnes choses. Savoir qui tu es, concrètement tu as forcement des hobbies, des sujets qui t'intéressent spontanément et pas seulement parce que machin ou truc te propose telle activité: ces sujets disent quelque chose de toi, tes valeurs (altruisme, partage, sens de la justice par exemple), tes besoins (par exemple, besoin de creativité si tu aimes dessiner, bricoler, inventer, transformer)... C'est vrai qu'en temps qu'HP on est très à l'écoute des autres pour s'y (sur)adapter, du coup on se retrouve démuni quand il s'agit de savoir ce dont on a vraiment besoin...je pense que ça vient avec le temps (et à force de se prendre certaines déconvenues ou déceptions parfois, ou d'avoir trop pris sur soi)...regarde ce que tu aimes faire quand tu es seul(quel type d'activité), dans quel contexte (calme, musique, dehors au contact de la nature,....)...ce sont toutes ces choses très concrètes qui mises bout à bout et analysées avec un peu de recul, te diront qui tu es et quels sont tes besoins dans la vie.

Est-ce que ces considérations t'inspirent, répondent un peu à tes questions? Ou bien ça te paraît basique et simpliste? En tous cas ça s'apparente aux solutions que pour ma part j'experimente...et qui me semblent plutot fonctionner.

Bon cheminement vers la compréhension et l'acceptation de toi-même ! Tu as un gros avantage que tous ici n'ont pas eu (je parle en connaissance de cause): tu t'y prends relativement tôt :tous les espoirs sont permis!!! :-bd

Kristelle
Friedensreich
Messages : 96
Enregistré le : 28 nov. 2018, 00:57

Re: Interrogations

Messagepar Friedensreich » 07 janv. 2019, 11:42

Coucou à vous deux, ici ^^

Lewis ! Je te comprends dans ta démarche de "pas trop savoir où poster" :D moi-même sur ma prés' j'étais déjà là pour rentrer dans le vif : les questions !!!

Dans la même lignée que Mentou : BIENVENUE CHEZ LES ZARBIS ! :D
(Si j'ai bien compris ta nomenclature, lol :p)

Mentou, je pense qu'il l'expose en partie parce que ça fait 1 mois qu'il le peut... et qu'il a au moins un coach, c'est-à-dire quelqu'un qui veut vraiment (en théorie !) le faire devenir ce qu'il est. Est-ce que la plupart des gens ont cette chance ? Non, héhé...
Il faut forcément des éléments déclencheurs pour se rendre compte de certaines choses, et ces éléments peuvent arriver + tôt ou + tard, mais notre époque fait que ça devrait arriver de + en + tôt pour de + en + de personnes, je pense. (Je sais pas si ça t'intéresse mais vu ton étonnement je me suis dit que, peut-être... ou alors j'ai pas forcément saisi ton étonnement, peut-être + situé au niveau du "tourné vers les autres tôt"... désolé si c'est le cas ^^')

Mentou a fait un bon gros condensé déjà ! :)
Comment on fait pour savoir qui on est... mmmh, déjà, première des choses : garde cette envie et cette volonté d'être toi-même que tu nous montres !
Surtout, ne baisse pas les bras, reste persévérant et endurant, même si tu as envie d'abandonner pour te "fondre", ne le fais pas ! Ca ne marche pas, je te promets sur la tête de qui tu veux :D même si tu as l'impression que tes idéaux surpassent l'intérêt de te sentir toi-même, tu le vois peut-être pas mais c'est contre-productif, au final !
Bon... ceci étant, peut-être évident pour toi, il y a bien sûr une suite.
Se différencier des autres, j'ai envie de dire, c'est un travail que tout un chacun doit faire tôt ou tard, je crois.
Dans la pédopsychologie, on sait que l'enfant ne sait pas qu'il est un physiquement, et doit le comprendre à force d'expériences.
Eh bien, dans ses émotions, c'est pareil, et je t'accorde que ça peut prendre + de temps.
Je pense même qu'il y en a qui sont morts sans avoir compris, les pauvres...
Alors, pas de précipitation (faut pas être impatient, tout en restant intègre ! Tout un truc... Bon courage pour ça aussi :D), essaie des choses, bien sûr sans pour autant que ce soit des expériences excessivement dangereuses. Evite de fuir ce que tu sens en tâche de fond qui est chronique. Genre, on trie tous nos pensées et nos émotions sinon ce serait un dawa intersidéral, mais faut pas faire l'erreur de fuir ce qui est chronique. Ca a bien souvent (toujours ?) des conséquences graves... voire extrêmement graves, même si faut essayer de tout remettre en perspective et éviter de dramatiser parce que ça aboutit à que dalle... m'enfin tu vois ce que je veux dire quand je veux dire "extrêmement grave". En fait, c'est exactement comme ça qu'on peut se perdre, par exemple.
Oui ! Parce qu'on peut se perdre ! D'ailleurs Mentou l'a bien mentionné. Mais pas de panique ! Reste en congruence avec ce que tu ressens et ce que tu penses et tes expériences et tes idéaux, bien sûr tout en les faisant évoluer, car si tu stagnes c'est que ça pue :D, et tout ira bien :P
Bref, pour différencier tes propres émotions et celles des autres, faut s'entraîner, y'a pas de secrets, j'te dirais.
J'suis moi-même dans cette problématique au jour le jour, et c'est pas gagné. Après j'te rassure, j'ai pratiquement ton âge, donc tout est possible :D
Perso., ça fait plusieurs années que j'essaie de me retrouver après des douleurs/chocs/manques/excès terribles, et chaque jour je vois que je suis sur le bon chemin : le mien. D'ailleurs, je suis pas sûr qu'on peut trop lire que je suis perméable aux autres tellement je suis bien sur mon chemin ^.^
Alors, du courage, et y'a un truc que Mentou mentionne aussi qui est très important : sois entouré de ceux qui te conviennent !
Parce que parfois, en voulant être nous-même, on peut vouloir faire l'erreur de s'isoler complètement... alors, ça peut être bien temporairement en cas de crise, mais faut pas que ça devienne une sinécure.
Donc, quand on va assez bien pour pouvoir être en contact avec les autres : faut surtout essayer d'aller avec ceux qui nous font nous sentir être nous-même (HPI, sureff ou pas, là n'est pas la question, on peut se sentir bien avec les normo-pensant, nous ne sommes après tout que différents :) )

Ensuite, pouvoir être autant compris que nous comprenons...
Ecoute, j'ai pas lu le bouquin de Petitcollin, mais là ça me paraît fort. A mon sens, ça n'a pas de logique. Si on comprend avec une certaine capacité quelqu'un, comment se pourrait-il que personne ne puisse en faire autant ? C'est comme nier notre propre capacité, en écrivant ça. C'est étrange.
En tout cas, j'ai toujours vécu en me disant qu'il y aurait d'autres personnes comme moi, qui me comprendraient donc au moins dans les parties vitales pour que je me sente bien.
Donc, moi, je t'envoie un message d'espoir :)

Hâte que tu nous écrives si nos réponses t'ont pu être utile ;)
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Interrogations

Messagepar Mentounasc » 08 janv. 2019, 14:17

Il semble bien que tu aies ici des éléments sérieux pour t'aider à continuer.
Quand Friedensreich écrit voir chaque jour être sur le bon chemin, ça me semble une indication hyper-utile : faire un point permanent nous évite de nous fourvoyer, à cause de notre arborescence. de pensée(s).
Tiens nous au courant de ton cheminement. Déjà rien qu'humainement ça nous intéresse.
Et en plus on se sent concernés…


sourires + amitié affectueuse
Nihil Nisi Silentium Timet !
Lewis
Messages : 2
Enregistré le : 18 déc. 2018, 03:08

Re: Interrogations

Messagepar Lewis » 08 janv. 2019, 17:25

Bonjour à vous, déjà merci pour tout ses messages j'avoue que ça réchauffe le coeur haha

Fin bref j'espère que vous allez bien en tout cas ? Perso ça va on gère la fougère même si la nuit a était courte ! En effet j'attendais d'avoir du WIFI pour vous répondres mais comme j'ai vue vos messages, mon petit cerveau à descider de faire 40 réponses différentes, tout ça pour que je laisse mon coeur écrire au lieu de me compliquer la vie, car ça sortiras comme ça sortiras, le coeur n'a pas à être contrôlé les mots sortiront de la façon dont ils doivent sortir. D'ailleurs j'espère que vous acceptiez d'être tutoyé ? Je voudrais pas passer pour ce que je ne suis pas, je vous respecte beaucoup!

Justement pourquoi on est toujours payer avec tant d'ingratitude, enfin je cherche pas à recevoir de l'argent, juste un sourire quoi, ou que l'on me respecte pour ce que je suis, que l'on accepte ma différence. D'ailleurs pourquoi sommes nous si peu connu ? On nous prend pour des charlatans, pour des personnes qui s'invente une vie impossible, des adultes égoïstes qui ne veulent pas grandir, pourquoi ? Tout ça parce que l'on pense et fonctionne différemment ? Mais au fond, pourquoi eux aussi s'adapterait-il pas nous autant que nous, nous nous adaptons à eux ? Cela ne serais pas un peu plus.... juste ? Cela me fait penser à la devise de la France "Liberté, Égalité, Fraternité" C'est tellement inadapté je trouve... "Liberté, Équité, Fraternité" cela ne serais pas déjà un peu mieux ? Je pense que l'on mérite autant que les autres le respect et que certaines choses devrait vraiment changer... Merci "le vieux con" pas du tout con pour ton aide ;)

Oui merci Kristelle, tout ce que tu m'as peut être un grand nombre de piste possible, déjà encore merci pour ton avis sur le fait de trouver quelqu'un qui nous comprenne aussi bien que nous comprenons les autres, avoir des avis différent rassure je l'avoue hahaha! Ensuite pour les solutions sur le fais de se trouver, peuvent m'aider mais je pense que c'est un peu tard pour des solutions malheureusement, j'en suis au stade que je me suis tellement adapté aux autres, j'ai tellement copier que ça sois dans les films, dans les livres ou les personnes de mon entourage, que j'ai l'impression d'avoir boucler à triple tours mon moi au fond de ma tête et d'avoir monter un mur pour paraître plus "normal" (même si il y va rien de normal c'est juste qu'ils sont plus nombreux par rapport à nous). Et puis comment être certains d'être "seul" dans sa tête, un musique nous fournis des sentiments qui ne nous appartiennent pas, un pile de pierre sur le bord d'un chemin déposé par des marcheurs témoigne de leurs envies à marquer leurs réussite a être venue jusqu'ici malgré tout et là nos pensé divague, et partent à toutes vitesses... Avons nous vraiment la possibilité de rester nous mêmes ? Ou alors croyons nous en un nous mêmes qui évolue par les autres ? Dans tout les cas merci Kristelle ton message m'a donné beaucoup de plaisir !

Merci pour ton message d'espoir Fred? Si tu permet que j je t'appelle comme ça ? C'est le nom qui est ressortie de ton pseudo enfaite haha. Déjà oui je n'est plus envie de me fondre, il y a quelques années j'aurais dit oui sans hésiter, aujourd'hui j'ai juste envie d'être moi-même, d'où ma présence aussi ici. Le problème avec le message de Mme Petitcollin c'est que j'ai pas envie d'y croire loin de là, je veux garder espoir qu'un jours quelqu'un me comprendras pour ce que je suis. Mais j'ai juste à regarder mon entourage... mon ex est partie car elle voulais s'amuser et me comprennais pas, mes "amis" mon lâché quand peut après que je leurs est annoncé la nouvelle en me disant que je changer trop (à la suite d'un épisode où j'essayais de me respecter moi autant que les autres. Donc je me suis vraiment demandé, et si elle disais vrai ? Des démons me hantes chaque jours et les gens pensent que puisque j'ai vue une psy, puisque c'est vieux, c'est que c'est bon c'est soigné ! Tout va bien! Mais sommes nous vraiment humain ???? Je peut être tellement différent des autres, suis-je vraiment humain? Dans un sens je voudrais que l'on me dise que non, que je suis différent et que j'ai rien à voir avec ses gens, dans un autre sens c'est fuir donc je me dis que oui je suis humain que l'on as juste... pas la même vie, n'y la même façon de penser et que je dois changer le monde à mon échelle tant que je le peut... Merci encore Fred

Fin bref je suis encore partie trop loin Mdrr.. .
Merci pour toutes vos réponses qui m'ont fais beaucoup de bien et j'espère à bientôt !
Janett
Messages : 12
Enregistré le : 18 déc. 2018, 11:14

Re: Interrogations

Messagepar Janett » 10 janv. 2019, 13:21

Salut Lewis,
Je suis nouvelle ici, mais j'ai rencontré toute ma vie le même problème, j'ai créé cette personne qui allait trop bien avec les marqueurs sociaux et familiaux. Au point que mes propres tribulations et désirs je les ai mis dans un placard fermé a 5tours.
Mais..... On ne peut pas cacher éternelle qui on est. Il y a des fuites et notre pensée nous joue des tours.
Quand j'étais adolescente j'ai eu un grand déclic et depuis pas un jour où je ne me demande à moi même, "moi, je veux quoi?, Pas les autres". Avec un peu de temps tu commences à découvrir la petite personne cachée dans le placard et tu commences à l'accueillir.
Je ne dis pas que ce sera facile ou rapide ou sans souffrance. Après toutes ces années j'y travaille encore, et .... Par rapport à la société je dois pour le travail et d'autres circonstances porter un masque.
On est des humains, certes, mais avec un twist de citron...
Ce sera toujours compliqué le relationnel avec les autres, l'être humain par nature craint ce qu'il ne peut pas comprendre. Et ils ne vont pas s'adapter à nous, puisque leur pensée ne parte pas dans la même direction. Pas la même logique si tu veux.
Tu vas découvrir qui tu est mais ça prendra du temps, des efforts et des longues nuits perdu dans tes pensées.
C'est mon humble avis
Friedensreich
Messages : 96
Enregistré le : 28 nov. 2018, 00:57

Re: Interrogations

Messagepar Friedensreich » 16 janv. 2019, 15:25

Coucou,

J'aurais voulu te répondre + tôt mais tes questions sont riches, il faut développer... ;)

Moi ça va, hormis que j'ai la crève, je te remercie :D

Sur le net en général, on tutoie tout le monde, à moins d'être vraiment dans une relation pro. ou officielle :P

Alors, l'ingratitude à notre égard... certains penseront que c'est le propre de l'Homme d'avoir peur de ce qu'il ne comprend pas, personnellement cette idée ne me convient pas pour le moment, n'étant pas, il me semble, dans cette mécanique... (enfin pas tout le temps n'importe comment, écrivons)
Tu sais, je crois qu'il faut ne pas oublier l'ego. On l'oublie souvent, je crois. Le fait est que chacun en a un, + ou - évident à cerner, qui peut se manifester de plein de façons.
Ca peut déjà expliquer une partie du phénomène... les gens ont de l'ego, alors ceux qui paraissent + intelligents et/ou sensibles et/ou clairvoyants et/ou rapides, euh... on leur demande de passer la porte.
De même, même entre sureffs et NPs, ce phénomène d'ego existe.
De plus, sociétalement, tout va vers la standardisation (selon moi). Quand tu admets ça, il ne te paraît pas étrange que ceux qui ne sont pas standards soient mal perçus.
Je crois qu'avant, les sureffs, on n'en parlait pas, entre autre car les différences étaient, peut-être, + facilement admises si tant est qu'elles pouvaient être utiles à quelque chose.
Evidemment, si t'étais paysan aux champs et que tu voulais expliquer le mouvement des nuages au XVe, peut-être que tu risquais d'être stigmatisé.
Tu vois ce que je veux signifier ?
Pour les NPs, Il faut qu'il y ait un sens admissible selon leurs critères, il faut que ça s'accorde avec une "logique générale".
Et bien souvent, les sureffs & co. ne s'accordent pas avec "la logique générale". Quand tu dis A à un NP, il réagit et fait B. Quand tu dis A à un sureff. & co., il peut soit fuir, soit pétiller, soit logorrher (j'viens d'l'inventer), soit s'en foutre très froidement, soit être agressif, soit prendre A, faire C, puis XYZ, parler de G+J, revenir sur B...
Pourtant, y'aura peut-être de très bonnes raisons, mais non, c'est trop de changements.
En fait, globalement, les NPs n'aiment pas le changement.
Ils ont autant besoin d'être confortablement rassurés et dorlotés que nous avons besoin de rebondir et de remettre en question.
En plus de tout ça, pour certains d'entre nous, nous cherchons le Sens des choses, et dans ce monde où, de mon point de vue, l'injustice est reine, nous pouvons largement déranger.
Ca t'apporte de l'eau à ton moulin ? :)

Bon, c'est des idées générales un peu à l'emporte-pièce...
Même les sureffs peuvent avoir besoin de confort ou ne pas avoir envie de remettre en question, parce que c'est trop dur/flippant.
Même les NPs peuvent apprécier le changement.
Mais ça ne se fera pas selon les mêmes échelles, à mon avis.

Et oui, "équité" ce serait mieux :D mais même en changeant ce mot, pas sûr que ça change quoi que ce soit dans les mentalités, malheureusement :D

Hum, je sais pas si ça t'apaisera un tout petit peu Lewis mais... la pile de cailloux sur un chemin, en général, c'est un cairn, ne servant non pas à montrer sa victoire, mais à baliser un lieu particulier (style un embranchement caché ou le sommet d'une montagne... bon j'avoue le balise du sommet on s'en passerait peut-être, mais va savoir, c'est ptetre pour marquer où est au cm près la culmination exacte).
Voilà ^.^
"Nous-même" est en effet une notion qui se pourrait tout à fait être d'un ordre philosophique complexe, oui.
En fait, nous avons tous des choses particulières qui nous définissent, que l'on ressent lorsqu'on fait quelque chose ou que l'on croise quelque chose ou quelqu'un qui fait écho en nous. Avant de l'avoir vécu, c'est vrai qu'on peut être dans un flou intersidéral.
Pour le vivre, la meilleure des techniques c'est... de vouloir le vivre, de vouloir se trouver.
J'ajouterais juste une petite note à ce que je viens d'écrire : je pense que parfois, on peut croiser ce qui fait écho, mais on peut malheureusement extrapoler autour, et s'apercevoir qu'au final, ça ne collait pas...
Je pense que l'erreur à ne pas faire est de croire qu'on s'est planté de A à Z.
Non. Si ça a fait écho, c'est qu'il y a une raison, mais pas forcément tout un tas de raisons qu'on aura idéalisé.
Il faudra démêler le vrai du faux, si c'est possible et qu'on en a le courage.
Hormis le fait que nous avons des aspects qui nous définissent vraiment, je pense que nous pouvons aussi avoir des aspects + flous, + malléables, + flexibles.
Si tu t'intéresses à la théorie de désintégration positive de Dabrowski, tu verras qu'il parle au niveau V d'être dans une forme d'harmonie entre ce qu'on est, ce qu'on veut, et ce qui existe. (Le post qui en cause : viewtopic.php?f=14&t=2727 et y'a aussi d'autres sources sur le net qu'on pourrait ajouter)
Vu que, personnellement, ce niveau me parle dans ma propre vision de ce qu'est l'atteinte du bien-être profond, je pense que nous avons tous, d'une manière ou d'une autre, à être flexible et adaptatif dans une certaine mesure à ce qu'il nous arrive, tout en ne perdant pas nos "vrais" ancrages, ceux qui nous définissent et nous rendent vraiment "heureux".
J'espère que ça t'aura aidé :)

Pas de prob' avec Fred... en plus j'avais appelé comme ça ce que j'avais estimé être mon inconscient y'a longtemps... lol :D
Hum... tu te demandes si tu serais pas un E.T., en fait ? x)
Ecoute, il y a moult idées en ufologie à propos du fait que certains ne seraient peut-être pas humains. Tu peux aller creuser par là si ça t'intéresse vraiment :P
Personnellement, je n'y crois pas.
Je m'approche plutôt d'une vision quelque peu gnostique... je te mets le copier-coller que j'avais lu sur Wiki :
"L’humanité est divisée en trois catégories :

ceux qui se sentent (donc, se savent) pourvus d’une perfection innée dont la nature est esprit : les pneumatiques; pneuma veut effectivement dire « esprit ». En grec sont les spirituels ceux qui sont prédestinés au salut ;
ceux qui n’ont qu’une âme et point d’esprit, mais chez qui le Salut peut encore être introduit par instruction : les psychiques, ceux qui possèdent une âme et peuvent être sauvés au prix d'un effort personnel et d'une conversion ;
enfin, les êtres dépourvus d’esprit et d’âme, uniquement constitués d’éléments charnels voués à la destruction : les hyliques."
Bon, je suis pas à ce point dogmatique. Je suis pas sûr que certains ont "la perfection innée en eux", ni qu'ils soient forcément prédestinés dans la mesure où je crois beaucoup au libre-arbitre (dans une certaine mesure quand même).
Par contre je crois en une destinée globale.
Si certains ne feront pas "office de", la force des choses "remplacera" ceux qui doivent faire "office de".
Askip ça se rapproche d'une théorie de Schopenhauer, mais j'en sais rien, j'ai peu de culture et d'autres chats à fouetter que me coltiner les théories théoriques de gens qui sont même plus vivants.
Non pas que ça ne m'intéresse pas, mais je ne trouve pas assez d'intérêt là-dedans en fonction de mes besoins actuels.
Je remarque que j'ai toujours besoin qu'il y ait un double intérêt minimal à tout ce que je fais, pour le moment.
Et puis, je dois déjà confirmer/infirmer mes propres théories, ce qui est un travail faramineux.
Donc, qui sont les "véritables" "humains", au final ?
A toi de voir et faire ton chemin...

Tu vois, tu vas loin mais on peut te suivre, voire même aller + loin :P

En ce qui concerne le fait de changer le monde... mh... c'est complexe, bien sûr. Je pense que véritablement le changer est voué au néant.
Par contre, je pense qu'on peut faire notre bulle et faire "du bien" à notre échelle.

Bon, on dirait que je fais partie d'une secte, mais non non, je n'en fais ni partie, ni je n'ai envie d'en faire une, je vous rassure...

Evidemment, j'suis ouvert si tu veux causer + en profondeur :)