Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Mentounasc » 08 janv. 2019, 14:54

Bonjour à toutes et tous

Lorsqu'on lit différents sujets dans ces colonnes, on perçoit très vite que nombre d'entre nous ont une dimension "idéaliste" assez forte.
D'ailleurs, les psys, enfin, ceux qui sont compétents sur NOTRE sujet, s'accordent à reconnaître que c'est un de nos traits de caractère bien présent et répandu.
Il me semble qu'il serait intéressant de savoir sur quelle échelle moyenne nous nous situons. D'où l'idée de ce sondage permanent, qui pourrait même dans le futur servir de base d'étude s'il s'étoffe suffisamment.


Comment répondre .

D'abord, une règle impérative : CE SONDAGE NE S'ADRESSE QU'AUX SEULS SUREFFICIENTS. Donc si vous êtes un normopensant, merci de ne pas répondre.


Vous répondez avec une appréciation "d'échelle", c'est à dire en citant une plage dans laquelle vous vous situez. Donner un nombre précis serait une erreur, parce qu'en plus certains de nos caractères varient en fonction des humeurs, de nos perceptions et des influences diverses qui s'exercent à des moments variés.
Le plus simple pour le comprendre est encore de regarder pour exemple la façon dont je vais répondre (si j'initie, je participe…!).


Donc voici la question :
Sur échelle de 0 à 1000, dans quelle plage situez-vous votre votre idéalisme, sachant que :
1) Plus la plage est large, plus votre idéalisme est fluctuant (et donc fonction d'influences extérieures)
2) Plus le nombre moyen de votre plage est proche du zéro, plus vous êtes porté(e) sur des perceptions concrètes de la vie ou sur des formes variées de matérialisme
3) plus le nombre moyen est proche de 1000, plus votre pensée est éthérée, proche de la philosophie pure, orientée sur l'immatériel.


Vous indiquez donc 3 nombres : un niveau mini, la moyenne, et un niveau maxi.
Vous pouvez faire suivre votre réponse d'un court commentaire de 2 à 3 lignes maxi, pour pas trop encombrer le dépouillement ultérieur (dans combien d'années ? lol lol) et dans lequel vous exposez un point particulier ou une explication.


Voilà c'est parti.
Et je donne l'exemple :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mentounasc


875 - 900 - 925


Petite plage de 50, donc je pense être assez constant (5% de variation maxi).
Mon idéalisme est en revanche très largement orienté sur les relations humaines, et l'amour d'autrui en particulier (quel que soit mon statut amoureux "de couple" en cours)
Nihil Nisi Silentium Timet !
Friedensreich
Messages : 96
Enregistré le : 28 nov. 2018, 00:57

Re: Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Friedensreich » 09 janv. 2019, 14:54

Rigolo !

Mh...

Alors je vais avant tout préciser que pour moi, 0 = la personne la plus terre à terre qui existe, qui ne croit en rien et se rapproche d'une forme d'autisme, dont certains Aspies peuvent se rapprocher (je trouvais important de préciser, tout de même...).
1000 = Un cas psychiatrique et/ou un illuminé/croyant qui vit dans un monde irréel mais intéressant à mon goût... si tant est qu'il réussisse à rester en vie dans ces conditions :D
Voilà, je trouve que ça remet en perspective ma propre réponse ^^ (eh oui Mentou du coup tu es pas loin d'être fou-fou pour moi, si j'utilise ma grille de lecture haha :D)

Par contre je comprends pas du tout que tu mettes des nombres en fonction d'un idéalisme "orienté".
Ca fait un sondage kafoutch à mon sens.
Il faudrait soit demander à sonder l'idéalisme global (sur tout, donc), ce qui était pour moi le sens de ton questionnement dans ton intro, soit préciser des catégories (autant que possible), soit les deux, sinon pour le relire et en tirer des conclusions éventuelles, euh...

Alors moi je répondrais global, ce qui me paraît le + pertinent.
(Au fait, je vois pas pourquoi tu veux pas que les NP puissent donner leur vision, ça pourrait être utile, non ? Après ce serait bien de définir l'intérêt de ton sondage, aussi ^^ au hasard : c'est pour "confirmer" ce que racontent les psys ? Dans ce cas ce serait encore + intéressant de voir comment se placent les NP qui passeraient par là ! Non ?)

En tout cas, j'aime bien ton système de "3 nombres", jamais encore croisé pour un sondage, c'est pas mal ! :)

Je précise que mes deux nombres dépendent du sujet de l'idéalisme. Mon idéalisme sur le devenir de l'humanité n'est pas le même que sur les rapports humains au présent, par exemple.
De plus, ma fatigue influe beaucoup mon état d'idéalisme (ce qui n'est pas une influence extérieure selon ma définition, mais intérieure, Mentou. Y'a peut-être ça à revoir aussi, du coup, non ?)

Alors j'écrirais :
300 - 600 - 900 ou 950...

Bon, je dois écrire que c'est dur de placer son idéalisme, quand même :D
Surtout que je suis pas encore fixé à fond sur mes questions existentielles, ni mon positionnement par rapport à moi-même ou aux autres.
Alors dans cette mesure, je me trouve "assez constant", moi aussi xD

Bon allez, on va dire que c'est ça... j'envoie.
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Mentounasc » 10 janv. 2019, 12:24

Je vais faire simple et court :
tes objections sont justes, pertinentes et bien ciblées.
J'ai voulu donner dans la simplicité et ne pas créer une "usine à gaz". En me disant par ailleurs que l'intérêt est avant tout d'aider les HP (dans l'éventualité d'une étude ultérieure), et que ces derniers comprendraient fatalement sans explication supplémentaire qu'on se place dans une globalité et non un particularisme. Sur ce point je pense avoir eu tout bon puisque tu as parfaitement compris le truc et que tu t'es mis d'office dans la dite globalité.

Au passage je remarque la grande amplitude de ton idéalisme ! Ca me donne un peu le vertige… je souris !

Affection zébresque
Mentou
Nihil Nisi Silentium Timet !
Lucky Th.
Messages : 7
Enregistré le : 05 janv. 2018, 17:43

Re: Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Lucky Th. » 15 janv. 2019, 13:32

Pour moi, ce sera :
900-925-950

Comme Friedensriech, la fatigue a un effet sur mon idéalisme, qui a tendance à augmenter avec cette fatigue. Cet idéalisme n'est pas spécialement orienté chez moi.
Birigarro
Messages : 59
Enregistré le : 02 mai 2018, 14:00

Re: Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Birigarro » 25 janv. 2019, 14:29

Bonjour à tous vaste sujet, rigolo comme le dit Frifri'
Et moi je ne suis pas drôle !

Ais-je le droit de participer à ce sondage ? Qui prouve que je suis surefficient ? Qu'est-ce qu'être surefficient ?
Qui prouve que les généralités énoncées existent ? Qui peut dire que je suis réellement hypersensible ? Et hyper empathique ? Alors qu'en fait je suis le pire des psychopathe !

En fait je suis normopensant et tous les matin je maquille à coup de peinture noire et blanche ...

Pourquoi en tant que NP je ne peux pas participer ? voir viewtopic.php?f=13&t=2871 !
Je pourrais être l'étalon, le point zéro de la mesure ?

Pourquoi certain d'entre nous demandent des adresses pour un diagnostique de surefficience et d'autres réfutent tout diagnostique ?
Pourquoi créer une case "surefficient" quand d'un autre côté on refuse toute case ?

Pourquoi suis-je venu troller ?
Jo28
Messages : 6
Enregistré le : 25 févr. 2021, 00:19

Re: Sondage (permanent) : zébritude et idéalisme

Messagepar Jo28 » 05 mars 2021, 19:42

Sur une échelle de 0 à 1000

1) Sur la fluctuation de mon idéalisme : 850 car très souvent la réalité me fait perdre foi en mon idéalisme. Les propos et les actions des gens me font perdre espoir en l'humanité et me font déprimer. Cependant, cet idéalisme fera toujours partie intégrante de moi-même et ressortira à tout moment malgré les espoirs qui ont pu retomber. C'est comme si cet idéalisme renaissait chaque fois pour mourir à nouveau dans une collision brutale avec la réalité et ce schéma se répète.

2) Ma perception concrète de la vie : 50. Bien que je sois une grande idéaliste, je suis très lucide, je me rattache beaucoup au concret et je sais avoir les pieds sur terre quand il le faut. C'est un grand paradoxe en moi. J'ai l'impression souvent d'avoir une partie de moi loin très loin dans mon petit monde et une autre partie bien ancrée sur terre. Par contre la partie de moi ancrée sur terre ne le vit pas bien.

3) Pensée éthérée, proche de la philosophie pure, orientée sur l'immatériel : 800. En fait comme je l'écrivais plus haut je suis à la fois dans le concret et dans mon monde philosophique plein de métaphores, d'images, de rêves. Je me sens aussi en symbiose avec l'esprit de la nature, j'aime ressentir des choses non visibles. J'aime explorer mon inconscient, j'adore Magritte, j'adore la théorie du doute hyperbolique.

Conclusion : certains diront de moi que je suis niaise, naïve, dans mon monde, philosophe, artiste, un peu bizarre....
Et d'autre dirons de moi que je suis hyper carré, organisée, que je pense à tout, que je mémorise tout, analyse tout, appréhende tout...

Bref voilà je suis un Paradoxe. Est-ce le cas de tous les zèbres.. ? Je vais lire les témoignages.