L'ami des bêtes

En lien avec le thème du forum, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques
BAJU
Messages : 5
Enregistré le : 30 oct. 2020, 06:47

L'ami des bêtes

Messagepar BAJU » 12 nov. 2020, 06:06

:@) 3:-O :(|) :o3

J'étais assis au milieu de la nuit à lire des messages sur le forum, avec des humains qui avaient du mal à supporter la banalité de leurs congénères et mon chat est venu s'installer près de moi pour un câlin.

C'est là que je me suis posé la question.
"Est ce que je ne préfère pas les animaux aux gens ?"

Dans les moments les plus sombres de ma vie, y a toujours un chat pour me sauter sur les genoux, se blottir contre moi, pour me consoler sans discours moralisateur ou culpabilisant.

Je ne me sens jamais jugé par un animal. Je sais qu'il ne comprend pas tout mais qu'il m'aime quand même. On est different mais on se respecte.

J'ai toujours été l'ami des bêtes, dans les soirées discut, je suis celui qui caresse le chat ou va jouer avec le chien. J'observe beaucoup les animaux dans la nature, ai adoré être soigneur d'un jour en zoo, et rêve d'un safari en Afrique pour découvrir les fauves en pleine nature.

Je ne sens pas de malveillance chez eux, c'est une bulle de bien-être.

Vous ici, avez de bons rapports avec les animaux ?
capricorne
Messages : 56
Enregistré le : 16 oct. 2017, 21:57

Re: L'ami des bêtes

Messagepar capricorne » 15 nov. 2020, 21:50

Bienvenue BAJU,
Oui, comme toi j'éprouve une attirance spontanée pour les animaux ; de la curiosité d'abord, j'adore observer et essayer de comprendre leur fonctionnement, leur langage.
Mais surtout, comme toi, je me sens en confiance ; les animaux ne cherchent généralement pas à nous manipuler (oui bon, quelques petits chantages "affectifs" pour avoir un morceau de fromage ou une partie de "lancer de balle"...) et c'est reposant.
On peut poser le masque et être soi-même, ils n'essayent pas de nous changer, ils sont dans l'acceptation et dans le moment présent.
En plus, ils se taisent, ça fait du bien parfois dans ce monde où des flots de paroles inutiles fusent en permanence, souvent creuses et sans sincérité, ou pire...
Le regard de mon chien est un réconfort immédiat et absolu, il me réconcilie avec moi-même car c'est un regard d'amour inconditionnel, et définitif.
Je les aime car ils vaquent à leurs occupations sans ostentation ni culpabilité, avec la plus grande simplicité ; ils sont eux, tout simplement.
Et comme je les respecte sans en avoir peur, ils viennent souvent vers moi.
J'adore ce lien spécial avec eux, et j'en ai besoin.
Voilà, je te salue. :zebre2:
Jo28
Messages : 6
Enregistré le : 25 févr. 2021, 00:19

Re: L'ami des bêtes

Messagepar Jo28 » 01 mars 2021, 15:06

Bonjour Baju, bonjour Capricorne,

Je suis aussi une grande amie des bêtes!!! A vrai dire dès le plus jeune âge lorsque j’étais incomprise et moquée par mes « amis » d’école j’allais raconter à mon meilleur ami chien (un labrador incroyable) comment tous ces gens à l’école ne comprenaient rien et que seul lui savait me comprendre et m’aimer comme j’étais. J’avais aussi écrit un roman en CE2 qui racontait une vie alternative où je vivrais en harmonie avec les animaux dans une petite cabane dans la forêt. Ça m’aidait à m’évader. Ce petit roman faisant partie de mon monde à part que je façonnais.

Aujourd’hui je cherche désespérément à adopter un chat. Mais les adoptions sont des procédures longues, il y a des conditions strictes et il y a beaucoup de demandes pour les jeunes chats… Je jalouse mes amis qui ont des chats et qui m’envoient plein de photos d’eux. Je suis seule dans mon studio parisien à lutter contre mon esprit qui ne s’arrête jamais de cogiter et à déprimer de tout alors qu’eux sont en famille sans se poser de question et en plus avec leurs chats, snif la chance!! Cela rend la période covid plus difficile à vivre de se voir encore plus seule que les autres.

En tout cas, là où je me sens réellement moi c’est loin de tout et tout le monde. Au milieu de la nature. Outre les animaux, est-ce que je passe pour une folle si je dis que j’adore la nature et les arbres ? C’est vrai quoi, des fois je suis tellement bien au milieu d’un champs d’oliviers que j’ai envie de leur faire un câlin, de leur parler, de grimper dans leurs branches. Certains arbres sont si robustes et accueillants. Je me sens libre, loin des préjugés, des malaises en société, et je ne me sens pas seule, je suis comme en symbiose avec le monde et je me sens en sécurité <3

Conclusion : dès que je finis mes études je fuis Paris pour une petite maison à la campagne au milieu de nulle part où je vivrai avec mon futur chat. La belle vie quoi. Ma définition du bonheur.