A la recherche des poètes

Nos bons moments et autres sujets plus légers
justino21m
Messages : 67
Enregistré le : 11 mai 2016, 11:01

A la recherche des poètes

Messagepar justino21m » 11 juil. 2016, 14:36

Bonjour, bonjour les ami(e)s !

Je ne sais pas trop à quel endroit poster alors je le fais ici . Serait il possible que quelque amoureux de la poésie puissent se manifester ? J'aimerais que l'on me corrige au compte goutte et que l'on me permette de me perfectionner dans cet art que j'affectionne mais dont je ne suis que simple débutant.

Merci d'avance

Zebridou

:D
“Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait.”
justino21m
Messages : 67
Enregistré le : 11 mai 2016, 11:01

Re: A la recherche des poètes

Messagepar justino21m » 11 juil. 2016, 18:27

Je me lance au cas où ... :-?

La légende fit état,
Du plus beau des navires,
Qui sembla faire étape,
Dans un monde à bâtir.

Il manquait d'esprit beau,
Aucunement de bâtisse,
Pour faute les demagos,
Qui la bonté trahissent.

Soudain vint un prophète,
Un homme sage et sincère,
Qui plus est un poète,
Aux écrits légendaire.

Comme simple outil sa plume,
Il créa l'utopie,
En transposant ces runes,
Sur des pages infini.

Il sembla être muet,
Tant il ne fit qu'écrire,
Ces symboles obsolètes,
Impossible à décrire.

Porteur de cette sagesse,
Mais si dure à traduire,
Ils feraient d'une tendresse,
L'inconnu avenir.

Sans cesse à nos côtés,
Sans dire le moindre mot,
Sa présence est innée,
Il s'appelle le cerveau.
“Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait.”
Ahouai?Djo
Messages : 2
Enregistré le : 20 août 2016, 20:23

Re: A la recherche des poètes

Messagepar Ahouai?Djo » 20 août 2016, 23:27

Pas mal. Je suis pas poète.
gigi13
Messages : 358
Enregistré le : 30 mars 2016, 23:38

Re: A la recherche des poètes

Messagepar gigi13 » 21 août 2016, 04:42

bravo je suis poète :zebre2:
Ahouai?Djo
Messages : 2
Enregistré le : 20 août 2016, 20:23

Re: A la recherche des poètes

Messagepar Ahouai?Djo » 21 août 2016, 14:43

Putain ma chérie tu t'es tirée,
Maintenant c'est fini, cette histoire à jamais
Qui devait durer toujours, c'est quand même arrêté
Je n'ai vécu que pour toi
Tes grands yeux, tes petits doigts,
Je me sentais raté,
Inutile,
Tu étais ma félicité,
Mon idylle.

Aujourd’hui après cette longue agonie,
Je me retrouve seul dans ma tête,
Malgré tout ce bruit,
À l'étroit dans mon être.

Tous les deux réunies.
La vie était merdique, mal commencée,
Pas bien loti mais je m'en foutais,
Car malgré tout, tu étais la à mes côtés.
Il nous a fallu une décennie,
Pour baisser le rideau
Croire qu'ailleurs il ferait plus beau.
Mais jamais nous seront aussi vivant,
Que dans notre céleste embrasement,

Même si je pleure comme je hurle,
Même si je meurs sous la plume,
J'ai toujours en tête cette folie,
Me refaire le film a l'envers,
Toi plus folle, Moi moins aigri
Et quand je finis mon verre,
Un putain d happy end,
Pour les gens qui s'aiment.

Alors j'emmerde encore ce monde,
Je fais toujours semblant,
Et quand le masque tombe,
Je m'écroule instantanément,

J'y arrive pas mon amour,
Vivre, faire partie des vautours,
C'est toujours trop dur, trop lourd,
Je pisserai toujours sur leur bassecour,
Tout me répugne, dans ce monde
À deux doigts du meurtre,
Je me transforme souvent en un autre
Pour survivre dans cette mascarade.
Désolé si a présent la folie,
Est devenue ma meilleur amie.

C'est comme ça, faut s'y faire,
Pour toi ce n'était pas la belle affaire,
Je ne serais pas le gars parfait,
Malgré mes efforts, je réagis souvent comme un taré,
Toujours à côté des sentiers dégagés,
Toujours en équilibre à flirter,
Entre victoire
Et purgatoire

Ma luciole, pourquoi je suis moi
Pourquoi suis-je comme ça,
Pourquoi suis-je autant celui qu'il te faut,
Que celui qui te fait défaut?

C'est vraiment la merde,
Le regard hagard,
Planté la comme un idiot,
Mon reflet perdu dans l'eau,
En attendant que ce monde perde.
Je repense à ton départ.

Putain de tocard,
Tu sais, pas de place pour moi,
Plus d'intérêt, au fond, je crois,
C'est moi qui finirai à l'abattoir,
Je ne trouve plus de raison,
Trois petits tours, et puis s'en vont....
justino21m
Messages : 67
Enregistré le : 11 mai 2016, 11:01

Re: A la recherche des poètes

Messagepar justino21m » 29 août 2016, 11:41

Trahison d'un frère :

Jadis je te pansai,
Les maux de l'insouciance,
Naïf, je nous pensait,
Liés par connivence.

Je t'ai donc fait mon frère,
D'esprit et non de sang,
Ou la raison altère,
Le coeur du pensant.

Regardes toi en face,
Observe ce que tu es,
Quand ton honneur trépasse,
Tu n'en ressort que niais.

Tu pu la calomnie,
Transpire le mensonge,
Transporte l'ignominie,
Dans chacun de tes songes.

Devenu alcoolique,
Tu as chu dans la haine,
Devenant amnésique,
En sus de tes blasphèmes.

Je t'ai tellement donné,
De mon âme, mes service,
Que je n'puis pardonner,
L'ensemble de tes vices.

Tu viens de retomber,
Dans toute l'indifférence,
Que je puis te porter,
Par ta déliquescence.

Je te dis au revoir,
Ô toi mon ancien frère,
Toi qui mérite le noir,
Sale traître si peu fière.
“Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait.”
craig
Messages : 25
Enregistré le : 10 août 2016, 22:28
Localisation : Bretagne

Re: A la recherche des poètes

Messagepar craig » 29 août 2016, 17:47

C'est étrange....

Lorsque j'étais enfant un poète assez connu m'avait prédit que j'étais un poète et que je ne le savais pas encore...

A 42 ans même si je ressens parfois une fibre artistique à ce niveau là j'ai encore du mal à l'exprimer facilement. Et ma paresse fait le reste...lol

J'essaierai de transmettre quelques mots prochainement.....
justino21m
Messages : 67
Enregistré le : 11 mai 2016, 11:01

Re: A la recherche des poètes

Messagepar justino21m » 06 sept. 2016, 09:21

Le vagabond :

Prêtant son allégeance,
A toutes vies libertaires,
Il fit de sa présence,
Un instant éphémère.

Tant est qu'il mû le temps,
En songe anachronique,
Rêvant en dilettant,
Du desir archaïque.

Chatoyant nos oeillades,
De reflets hédoniste,
Serais tu galéjade,
Pour nombres d'alienistes.

Ô quel antagonisme,
De geindre en ta présence,
Cherchant le dogmatisme,
À l'aube de notre enfance.

Ô toi mon acolyte,
Montres moi ta splendeur,
A toi qu'on accrédite,
Le beau nom du bonheur.
“Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait.”
Irimao
Messages : 5
Enregistré le : 25 févr. 2017, 20:35

Re: A la recherche des poètes

Messagepar Irimao » 19 mars 2017, 16:53

La mort cueille dans sa sagesse,
Les fleurs séchées, les fleurs usées.
Elle cueille aussi quelle maladresse,
Les fleurs mal formées, rejetées.
La mort est une fillette qui cultive son bouquet.

L'innocente main
Inconsciente du bien,
Ignare du mal,
Ôte les fleurs
L'une après l'autre.