A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Nos bons moments et autres sujets plus légers
GholGoth21
Messages : 54
Enregistré le : 13 janv. 2017, 09:24

A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar GholGoth21 » 16 févr. 2017, 22:23

Avec l'avènement de l'intelligence artificielle, l'humanité est devenue une force organisée et responsable. La population est régulée autour de cent millions d'individus, laissant beaucoup d'espace sur la planète. Il existe toujours des villes de toutes les tailles, mais il est également possible de vivre à l'écart, les ressources étant produites aisément et partagées avec sagesse. L'automatisation des travaux répétitifs, autant dans l'industrie que dans le traitement de l'information, laisse beaucoup de place aux travaux requérant de la créativité.

Mon coin à moi est une forteresse, au milieu de plaines verdoyantes. Il faut imaginer une forme trapézoïdale blanche. La structure est grande, mais elle est faite pour n'abriter que 30 personnes, cela dit, on est jamais autant. J'utilise le terme forteresse, mais il faut bien comprendre qu'elle est conçue pour ne résister qu'à un seul agresseur : le temps. La majorité de la structure se trouve en sous-sol, une immense usine 100% automatisée. On y envoie des plans numériques, et l'usine réalise les pièces. Les matériaux arrivent par train depuis une région montagneuse à quelques centaines de km. Là, c'est un énorme complexe minier, lui aussi automatisé avec des drones tunneliers autonomes. Quelques personnes sont sur place pour superviser le complexe. Avec le jet, on y est en 30min. Depuis la forteresse, on fournit toute la région en technologies de pointe. La ville, les agriculteurs, la centrale solaire... On s'entend très bien avec le centre spatial. De temps à autres, le navigateur - un cinglé ce type - débarque avec son jet apportant des denrées exotiques de tous les recoins du monde. Nous, on fait la maintenance de son véhicule et le soir, il nous raconte ses aventures. Bien plus rarement, on accueille de jeunes apprentis intéressés par nos savoir-faire. Certains savent ce qu'ils veulent et s'installent, d'autres continuent de chercher leur voie.

Et vous, où souhaiteriez vous habiter?
cledefa
Messages : 236
Enregistré le : 25 janv. 2015, 14:53
Localisation : annonay ardeche

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar cledefa » 18 févr. 2017, 12:56

mon monde ideal ?

que l'on puisse ecouter une idée sans critiquer la personne... une communication non violente.
pourtant quelque part dans ce pays, il y a le droit d'expression mais on ne nous apprend pas a nous exprimer sans jugements, sans comparaisons, sans culpabilisations...

ce serait pour ma part l'embryon du changement : le partage, la tolerence...

ce qui en fait enleverait enormement de frustrations : la mechanceté, qui attend une reponse violente... viol lent qui s'attaque a l'integrité des gens, a la souveraineté des etats, a la liberté !

un monde ou les mondiens ne seraient plus aveuglés par la haine de certains du a l'envie, le profit : le pouvoir.

cledefa.
leve la tete haute quand tu chemines : tu verras l'horizon des possibilités infinies jusqu'au moment ou tu croises une merde...
Clairouche
Messages : 106
Enregistré le : 04 janv. 2017, 09:53
Contact :

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar Clairouche » 22 févr. 2017, 12:32

Bonjour,
Je n'arrive pas à trouver de réponse à ta question... Comment imaginer un monde idéal avec ces humains-là ?
Partir de l'éducation, un monde dans lequel les enfants ne sont pas frappés, pas humiliés, pas rabaissés, ne deviennent donc pas des adultes tyranniques et méchants. Un monde dans lequel les enfants sont respectés, encouragés, soutenus, accompagnés dans son développement propre. Chacun est respecté, chacun a sa place, sans compétition. Puisque tous sont respectés, puisque tous ont une place reconnue dans la société, il n'y a pas de jalousie, pas de mesquinerie, pas d'humiliation. Des gens heureux, respectueux l'un de l'autre, solidaires, aidants, partageurs, aimants, souriants.
Une éducation adaptée à chacun, individuellement, selon le rythme de chacun, des horaires adaptés à chacun, un programme plaisant, ludique, appliqué au monde réel (qui n'est pas bien sûr ce monde-là). Ce monde réel est paisible, la compétition éliminée redonne la confiance à chacun. Chacun est doué dans un domaine en particulier et développe cette douance. Chacun est équilibré, confiant, ouvert et fiable.
Les sociétés s’organisent autour de petits groupes qui commercent les uns avec les autres les produits de leur propres cultures... Peut-on imaginer l'étendre au monde entier ?
Bien sûr, pas de mensonge, pas de religion, pas de désinformation, pas de privilège...
On peut toujours rêver !
GholGoth21
Messages : 54
Enregistré le : 13 janv. 2017, 09:24

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar GholGoth21 » 22 févr. 2017, 23:01

C'est très intéressant ce que vous décrivez là. Ça correspond à un monde de cerveaux droits. D'après moi, la plus grande richesse de ce monde, c'est sa diversité, et il faut la cultiver. Par exemple, Clairouche parle de retirer la notion de compétition. Comme pour vous, c'est pour moi une ineptie totalement improductive, et pourtant... Pouvoir se mesurer aux autres semble totalement essentiel pour les cerveaux gauches. D'après moi, un monde idéal doit permettre à chacun de choisir son chemin, en toute connaissance de cause, et en apportant les outils nécessaires pour la réussite.

D'autres questions se posent : les gens ayant une prédisposition pour la violence, sont-elles sans danger si elles sont prises en charge très jeunes? Dans un monde idéal, le crime n'existe pas. Mais si cela arrive, comment doit-il être géré? Quelque part, chaque personne a une fonction précise, et on est heureux quand on l'accomplit. Il faut juste ranger chaque élément à sa place. J'en conviens, c'est un très gros travail.

GholGoth21
Clairouche
Messages : 106
Enregistré le : 04 janv. 2017, 09:53
Contact :

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar Clairouche » 23 févr. 2017, 09:16

La prédisposition à la violence dont tu parles est selon moi une réponse à une violence subit, dans l'enfance. Donc, ce sont les parents qui doivent être pris en charge afin qu'ils ne transmettent pas la violence qu'eux-mêmes ont subi. Il faut bien sûr pouvoir en être conscient, ce n'est pas toujours le cas. Les violences subies ne sont pas toujours évidentes, les coups, les insultes etc. sont facilement identifiables, mais il y a de la violence insidieuse qu'on ne détecte parfois jamais et qu'on transmet, malgré soi. Je crois qu'on ne peut pas transmettre ce qu'on n'a pas reçu, mais on peut par contre éviter de transmettre certaines choses, si on en prend conscience assez tôt.
Pour ma part, il me semble que j'ai pris conscience de la violence, maltraitance, que j'ai subi très tard, trop tard pour envisager avoir des enfants et transmettre autre chose. Ou peut-être n'en aurai-je jamais été capable. J'ai préféré ne pas prendre le risques.
cledefa
Messages : 236
Enregistré le : 25 janv. 2015, 14:53
Localisation : annonay ardeche

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar cledefa » 23 févr. 2017, 18:43

oui cela peu se modifier... mais pas facile !

car la violence est psychologique et ou mecanique :

les chocs subit sur le lobe frontale anihibent la peur, si la personne est violente, sans remises en question, sans compassion... voyez la dangereusité. cela est aussi la meme chose pour une victime dont la peur est anihibée, mais avec la compassion car elle se mettra hautement en danger devant des situations ou le commun des mortel fuit pour sa vie.

la violence subit psychologiquement, par rabaissement, entre dans une strategie de survie : detruire l'autre pour eviter de l'etre en manipulant.

l'ecole accentue cela : et en plus dans l'age ou le futur adulte se recherche. point le droit de se trouver et aucune reponses en classe.
sauf celles dite en passant par les notes et la conseillere de desinformation... plus tu as une mauvaise estime de toi, plus tu seras modelable : un bon esclave que l'on fouetera par des rabaissements (bin oui, ca coute cher un esclave !).

donc pour soigner des gens "malades" dans une societé malade... comment peuvent ils s'en rendre compte ? se remettre en question ?

il est vrai que pour un cerveau gauche cela devient et sera une hygiene normale.

un cerveau droit, meme en ayant vecu le pire, meme avec les pires, il sort du lot.

je pense pour ma part que l'on devrait apprendre a l'ecole a devenir parent pour aussi quelque part se reconnecter avec soi meme afin que certains comprennent que ce qu'ils vivent est inacceptable : deux heures par semaine changeraient enormement de choses et que l'on me dise pas qu'il n'y a pas les moyens, c'est un investissement beton qui desemplirait les tribunaux, les postes de police, les hospitaux, les prisons, les morgues,le jt de 20 heure... etc... de sacrée economies et une qualité de vie incroyable ou la honte tombe sur celui qui l'utilise.

bref, je suis encore parti loin...
leve la tete haute quand tu chemines : tu verras l'horizon des possibilités infinies jusqu'au moment ou tu croises une merde...
Shika
Messages : 94
Enregistré le : 07 oct. 2016, 18:08
Localisation : Angers-Nantes

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar Shika » 23 févr. 2017, 21:45

Attention, la violence ne vient pas forcément des parents…

Il y a des moments où l'enfant va trouver d'autres repères que celui des parents, et « la rue », les autres sont aussi des vecteurs de propagation…

Si je reviens au sujet, mon utopie serait l'anarchie… Non pas dans son sens de chaos… Mais dans son sens étymologique « Sans gouvernement », « sans loi ». En fait, chacun aurait sa place, oui il y a ceux qui sont intelligents, et il y a aussi ceux qui sont manuels, ceux qui dirigent et ceux qui suivent. Donc chacun ferait ce qu'il aime et ce qu'il sait faire, et tout le monde respecterait le choix des autres.

Ceux qui dirigent savent qu'ils ont besoin de ceux qui suivent, et ceux qui suivent savent qu'ils ont besoin de dirigeant. Ceux qui font ont besoin de ceux qui savent et ceux qui savent ont besoin de ceux qui font…

Plutôt qu'une absence de pouvoir, ce serait une omniprésence de pouvoir multi-directionnel… J'ai du pouvoir sur toi, tu as du pouvoir sur moi.
Et, j'oubliais aussi une composante essentiel,le mensonge, l'arnaque ou la manipulation serait néfaste pour soi.

Un gouvernement deviendrait ainsi complètement inutile.
Clairouche
Messages : 106
Enregistré le : 04 janv. 2017, 09:53
Contact :

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar Clairouche » 16 mars 2017, 09:15

Je viens d'entendre "éduquer des citoyens difficiles à gouverner !" Voilà la voie à suivre !
Des citoyens qui savent qui ils sont, ce qui est bon pour eux, ce qu'ils souhaitent construire ensemble. Qu'on en est loin !
Des enseignants, éducateurs, pédagogues bienveillants, soutenant, accompagnant, et pas dirigeant et manipulant les enfants.
Aujourd'hui on modèle des esclaves, de bons soldats, qui savent tricher, écraser les autres pour être les premiers, laisser les non-suiveurs sur le bord du chemin, discriminer.
On ne va tellement pas dans ce sens que j'en suis dégoutée ! Quand je vois les petit-fils de mon mari, à 5 ans, qui savent déjà si bien mentir, dissimuler... Mais dès qu'on leur parle vrai, qu'on leur dit qu'ils sont gentils, qu'ils sont beaux, forts, grands, qu'ils apprennent bien, ils sourient, ils s'ouvrent, ils sont tellement heureux. Et tout de suite derrière, leur mère casse tout, un désastre cette femme !
Un aparté
ratatouille24
Messages : 17
Enregistré le : 20 janv. 2015, 15:16

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar ratatouille24 » 20 mars 2017, 17:50

Je me sens très proche de la vision Clairouche, sans doute le recul lié à l'âge, les années de recherches et compréhensions...
Chacun a bien évidemment sa propre vision de la réalité et débat selon cette vision. La mienne est que, si l'on observe les études qui ont pu être faites concernant les inter-actions cerveaux droit et gauche, et que parallèlement on observe la progression du nouveau-né dans le cadre de son propre développement personnel, on pourrait, sans se tromper de beaucoup, pressentir qu'à sa naissance et jusqu'à l'impact de l'emprise des adultes sur lui, tout enfant est un PESM en puissance... (en ce sens, être pesm serait donc naturel). Et, toujours dans la vision que j'en ai (je n'énonce pas une vérité, j'exprime ce qui représente pour moi la réalité, en cet instant, et dans l'attente d'informations complémentaires qui la valideront ou la remettront en cause), la différence dans "l'essence" entre le "PESM" que nous sommes ou supposons être et le "pensant-normalisé" que nous aurions pu devenir, pourrait être une résistance instinctive plus forte à continuer d'apprendre comme nous l'avons fait jusque-là parce que ce mode d'apprentissage fonctionne et nous convient. Le contexte a son importance aussi : un cadre qui favorise ou non ce choix instinctif, une liberté d'action ou non, une confiance aussi, peut-être, des centres d'intérêts à portée de main de cet être en évolution. Quoiqu'il en soit, j'ai personnellement souvenir de cette prise de position intérieure (rester « Moi ») à plusieurs moments de ma vie.
En d'autres mots, tout le système éducatif (parents, structures d'accueil, écoles...) n'ont pour autres objectifs que de passer les vies nouvelles dans le moule qui permettra au monde de fonctionner comme il fonctionne, c'est-à-dire plutôt mal, on le sait maintenant. Je ne parle pas de complot, je parle de nécessités qui se sont succédées pour en arriver là.
C'est ainsi que je vois la chose et partant de là, oui, c'est au niveau éducatif qu'il faudrait agir en urgence pour les générations à venir. Ce seraient les premiers rêves à réaliser somme toute. C'est d'ailleurs avec des études comparatives sur les échanges cerveaux droit et gauche sur une population d'enfant en âge de rentrer au CP et issus, les uns d'une école Montessori et les autres de l'EN que j'ai eu "la puce à l'oreille" à m'en démanger les méninges.
Alors, sans doute ne suis-je pas raisonnable, mais j'ai le sentiment que si l'on doit partager entre nous notre vision de l'avenir, il serait avantageux et constructif de partir de "RIEN" de ce que l'on connaît. Ne pas poser de contexte, ou présumer d'un existant quelconque à prendre en compte : l'objectif d'abord (nos rêves), les moyens ensuite. Il y en a un qui a fait ça très bien : Enric Duran, le "robin des banques", qui est à l'origine d'une communauté en catalogne (voir "en cavale avec le voleur de banques Enric Duran").
Belle journée à tous,
Ethel
Messages : 4
Enregistré le : 20 oct. 2017, 08:34

Re: A quoi ressemble votre utopie? Où seriez-vous dans un monde idéal?

Messagepar Ethel » 30 oct. 2017, 15:42

Etant une personne assez naïve et utopique, vous vous doutez bien que mon monde serait un peu à l’image du monde des licornes.

Dans mon monde, les énergies fossiles seraient bannies et seules les énergies propres seraient utilisées et notamment les éoliennes (juste parce que je suis une fan d’éoliennes, je les trouve magnifiques). De même, une agriculture respectueuse et biologique serait la seule existante.
Sans être un monde vegan, la consommation de produit animal serait réduite au strict minimum et on apprendrai aux enfants l’importance de la Vie sous toutes ses formes. D’ailleurs, chaque enfant aurai la responsabilité d’un animal dès ses 10 ans afin de le responsabiliser mais aussi car il n’est pas de meilleur ami qu’un animal selon moi et que chacun devrai avoir la chance de connaître cet amour.

On mettrait en place une politique mondiale d’enfant unique, du moins le temps de revenir à un nombre d’habitants suffisamment restreint afin que notre planète nous soit suffisante et que nous n’ayons pas à vivre « à crédit » dès le mois d’aout. Par la suite, une fois la population stabilisée, on passerait à 2 enfants afin d’assurer le renouvèlement des générations.

A l’école, on pratiquerai une éducation positive où, au lieu de mettre l’accent sur les échecs, on féliciterai les réussites tout en encourageant l’entraide et le travail d’équipe ainsi que la mise en commun des connaissances.
Seul l’apprentissage de la lecture et des mathématiques seraient obligatoire, le reste serait laisser à l’appréciation des enfants qui pourraient étudier les matières de leur choix, en fonction de leurs préférences.
1 fois par semaine, on organiserai une journée de la découverte où les enfants feraient des exposés sur les sujets de leur choix. Le but étant de développer leur curiosité du monde et leur autonomie sur le plan de la reflexion.

Mon monde serait basé sur la notion de Bienveillance aussi, dès leur plus jeune âge, les enfants seraient placé au sein d’un Institution chargée de leur enseigner la gentillesse, la compassion et l’altruisme. On leur apprendrait à penser au bien être des autres avant de faire passer leur intérêt personnel. Cela nous mènerai à une société où il n’y aurai ni argent, ni guerre, ni famine, chacun œuvrant pour le bénéfice de tous et travaillant gratuitement (dans le sens où vous mettez au service de l’autre vos compétences en échange des siennes).
Un exemple tout bête : Vous êtes coiffeur et aller chez le médecin qui vous ausculte en échange d’une coupe de cheveux.

Comme il n’y aurai pas de notion d’argent, il n’y aurai pas de course au profit et chacun serai à même de faire bénéficier la société de ses compétences sans que certaines soient plus estimées que d’autres.
Ex : un maçon serait aussi important qu’un artiste, l’un bâtissant la maison du corps tandis que l’autre bâtirai celle de l’esprit.

En parlant de travail, dès l’enfance on permettrai aux enfants de découvrir les métiers sur le terrain afin de leur permettre de trouver leur voie et de faire un métier qui leur plait vraiment (ma vision sur le sujet étant que l’on ne peut pas s’épanouir dans un travail que l’on aime pas.)

Pour ce qui est des croyances, il n’y aurai pas de religion car nous n’aurions pas besoin de nous tourner vers une entité toute puissante pour trouver du réconfort, il suffirai d’aller frapper à la porte de son voisin pour obtenir du soutien en cas de coup dur.
Il n’y aurai aucune distinction de race, de sexe ou d’orientation sexuel dans le sens où on appliquerai le système du « fait ce qu’il te plait tant que cela ne nuit pas à autrui »