Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Nos bons moments et autres sujets plus légers
turmeric
Messages : 100
Enregistré le : 26 mars 2019, 10:08

Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar turmeric » 28 mars 2019, 13:23

Je pense que tout le monde a déjà rempli un formulaire dans sa vie, rien que pour pouvoir s'inscrire, on nous en présente un. Mais je parle des formulaires moins formels, ceux par exemple qui composent le profil du compte, ou ... enfin vous voyez de quoi je parle.

Je me demandais quelles relations vous pouviez entretenir avec ces formulaires lorsqu'on on vous les présente, ou si vous aviez envie d'en parler comme une anecdote.

On juge parfois les questions trop dénuées de sens, ou on ne sait pas trop quoi répondre. Et souvent, enfin moi j'adore, on répond volontairement à côté de la plaque, ou bien ... enfin on tente d'apporter une réponse qui intègre un élément qui nous est propre pour pouvoir y répondre sans vraiment y répondre. Un genre d'humour, de désinvolture, ou de subtilité. Je ne parle pas évidemment de l'outrance, où on va délibérément détourner toutes les questions pour juste parler de soi et s'exhiber un maximum.

Donc je vous propose de partager vos expériences autour. Mais pour ne pas simplement me baser sur ça, je vais essayer d'intégrer un petit questionnaire. Comme ça, vous pouvez répondre en répondant aux questions sans commenter votre expérience, ou bien juste commenter sans répondre aux questions, ou faire les deux. Voici donc des questions d'un style varié, allant de la pure crudité à la plus pertinente (pas forcément dans cet ordre).

Question A : Entre le trop chaud, et le trop froid, qu'est ce que vous supportez le mieux ?

Question B : Quel smiley dans la liste mettriez-vous à la fin de cette phrase ?

Question C : Etes-vous plus pragmatique, plus méthodique, ou simplement un entremêlement des deux ?

Question D : A quoi servent les nombres premiers ?

Question E : Pourriez-vous citer 4 personnages parmi tous les autres personnages importants pour/selon vous, toute mythologie/fiction confondue, en les classant par ordre d'importance personnelle croissante ? Evitons donc les personnes qui ont vraiment existé.

Question F : Citron, ou orange ?

Question G : Où irons nous après être allés sur Mars ?

Question H : Combien y'a-t-il de haches dans une hachetterie ?

Question I : Cela vous surprend de savoir que i² = -1 ?

Question J : Yin, Yang, Taijitu ... ou "Limonade" ?
turmeric
Messages : 100
Enregistré le : 26 mars 2019, 10:08

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar turmeric » 29 mars 2019, 17:01

Je ne comptais pas répondre moi-même en premier en tout cas, mais dans un sens, ça .. briserait peut-être la glace. Ma présentation étant succinte ( :twisted: ), c'est peut-être une façon de tout faire en même temps.

Déjà, on peut noter le titre à moitié accrochant, à moitié réducteur. Ce n'était pas mon intention de rendre ça "putaclic", pardon je vois pas d'autre mot. Mais l'idée était drôle, la chute étant à la fin du titre.

Je n'ai pas vraiment beaucoup remplis de formulaires dans ma vie. Enfin, je louche peut-être quand je recule. Mais souvent, les formulaires sont vraiment nazes. C'est logique me direz vous, il faut être naz pour trainer avec un formulaire ! :ymdevil: Mais non, c'est juste un champ de texte, c'est ... lâchons le mot ... c'est quantique !

Après, j'imagine qu'il faut bien déterminer des critères. Un formulaire, c'est accepter de parler de soi, sans forcément devenir la pieuvre qui tentacule derrière. Certains aiment ça. Je pense que c'est un truc d'extraverti. Un peu comme faire l'andouille devant la glace. C'est comme un endroit approprié, ou propice à ça. Mais en dehors ?

L'histrionisme, c'est aimer faire parler de soi, ou juste une aptitude désagréable proche de l'exhibition. Un genre de trouble, mais tout le monde l'est à sa façon. Mais comment ne pas extravertir cette chose sans l'enfermer ? Il ne faut pas. Peu importe, rester soi permet de ne pas tout compliquer. Mais c'est réducteur de penser que l'appliquer est chose aisée.

Les formulaires permettent de se mettre en avant, comme faire une grimace sur la photo de trop. Il faut cependant rester conscient que les gens ne sont pas nous, et ils peuvent ne rien comprendre à notre "lubricité formulistique" ? ou autre :2nd:

C'est pourquoi les formulaires sont un genre de piège à ours muni de délicieuses gourmandises.

Mais pour conclure, je dirais souvent que les formulaires ont un parfum d'aspirateur. Comme si ils n'étaient que des trous, ou des tubes béants. Peut-être qu'on peut y voir ici l'effet Big Data. Mais aussi parfois, ils ont un parfum qui nous répugne un peu. Et nous le laissons vierge, et abandonné à son sort.

C'est triste, comme une saleté sur une pelouse. Alors ... de temps en temps, je le ramasse, et je le remplis. C'est un exercice amusant pour essayer de rester aussi bête, mais aussi intelligent, que ce qu'on perçoit du formulaire. Mais c'est un peu comme être nu. :lala: (et pire quand on les pose :lala: )

:lala:

Question A : Entre le trop chaud, et le trop froid, qu'est ce que vous supportez le mieux ?
A. Je supporte mieux le froid, en fait j'apprécie le froid donc ma réponse est biaisée. Evacuer la chaleur est une action que je trouve plus éprouvante. Pourtant, hormis l'unidirectionnalité des échanges thermiques, c'est à peu près la même chose de prévenir le froid et la chaleur. La chaleur suffoque, le froid tétanise.

Question B : Quel smiley dans la liste mettriez-vous à la fin de cette phrase ?
:sante:

Question C : Etes-vous plus pragmatique, plus méthodique, ou simplement un entremêlement des deux ?
Je pense que je suis prioritairement méthodique, mais qu'au final, à cause de l'extraversion de mon intuition, je parais plus pragmatique.

Question D : A quoi servent les nombres premiers ?
A faire des blagues que personne ne peut comprendre sauf les non profanes. Hormis cela, il semble être utilisés comme astuce mathématique pour traiter la cryptologie, donc une façon d'encoder, ou de décoder sans rester dans un système unitaire unique, mais plutôt en utilisant leurs propriétés. Mon "préféré" étant 47.

Question E : Pourriez-vous citer 4 personnages parmi tous les autres personnages importants pour/selon vous, toute mythologie/fiction confondue, en les classant par ordre d'importance personnelle croissante ? Evitons donc les personnes qui ont vraiment existé.
Qui a pondu cette question insipide ?... Bon alors, Popeye ... :)) Je ne sais pas trop comment répondre à cette question. Je pourrais citer Gilgamesh, il y en a d'autres, mais je n'ai pas pu retenir leurs noms. Donc Gilgamesh car son épopée est historiquement intéressante. Une époque où nous étions plus proches de nos origines qu'aujourd'hui. La nature humaine, la violence, les dieux, etc. Je citerais aussi Hermès, qui est hormis son caractère de messager, un symbole typique. L'hermétisme mais aussi la chance m'ont fait m'intéresser à son background. Il y tellement qu'on pourrait citer, ou que j'oublie l'importance, ou la néglige d'une façon personnelle. Beaucoup existent, alors dur de faire un tri sans avoir une réponse déjà disponible. Pourquoi ne pas citer Shiva ? C'est peut-être trop cosmogonique. James Bond ? Non je plaisante. Néo ? :mdr: Pardon, je ne me moque pas, je me moque seulement de moi. #-o

Question F : Citron, ou orange ?
Citron à boire, mais orange à manger.

Question G : Où irons nous après être allés sur Mars ?
D'après nos ultracalculateurs, technologie de pointe basée sur les cellules souches et l'IA, ... sur Avril.

Question H : Combien y'a-t-il de haches dans une hachetterie ?
A priori, il y en a au moins une, sinon pourquoi poser la question. Peut-être pas. Mais, ça existe une hachetterie ?

Question I : Cela vous surprend de savoir que i² = -1 ?
Ca me surprend, beaucoup. Mais bon, les mathématiciens ont aussi le droit d'être imaginatifs.

Question J : Yin, Yang, Taijitu ... ou "Limonade" ?
On dirait de l'alcool ... c'est une question d'éthnométhodologie j'imagine. Limonade alors, parce que en fait on peut la boire, et que ça revient à les citer tous, à peu de choses près.
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar Mentounasc » 30 mars 2019, 19:38

Question A : Entre le trop chaud, et le trop froid, qu'est ce que vous supportez le mieux ?
Trop tiède

Question B : Quel smiley dans la liste mettriez-vous à la fin de cette phrase ?
:zebre2:

Question C : Etes-vous plus pragmatique, plus méthodique, ou simplement un entremêlement des deux ?
JE REFUSE CATEGORIQUEMENT PRAGMATIQUEMENT ET METHODIQUEMENT DE REPONDRE A CETTE QUESTION

Question D : A quoi servent les nombres premiers ?
A faire cogiter les mathématiciens et quelques zèbres

Question E : Pourriez-vous citer 4 personnages parmi tous les autres personnages importants pour/selon vous, toute mythologie/fiction confondue, en les classant par ordre d'importance personnelle croissante ? Evitons donc les personnes qui ont vraiment existé.
4 : Bibi Fricotin (héros de BD de mon enfance). Le prototype du zèbre qui se débrouille tout le temps !
3: Félicie, la mère du Commissaire San Antonio (cf Frédéric Dard). Avec un tel esprit d'abnégation, on se dit qu'elle a dû être un sacré bon coup…
2: Laureline, la compagne de Valérian (autres héros de BD de ma jeunesse). Pétard, qu'est ce qu'elle m'a fait fantasmer cette nana !
1: Dieu ! S'il existe, il cumule quand même pas mal de handicaps pour qu'on continue à y croire malgré le merdier qu'il nous a laissé.

Question F : Citron, ou orange ?
Citrange ou Ortron, comme il existe Tigron ou Ligrou entre Lion et Tigre

Question G : Où irons nous après être allés sur Mars ?
Pas mal le coup d'avril, mais Mars étant le Dieu de la guerre, je préfère l'amour et me concentrer sur Vénus...

Question H : Combien y'a-t-il de haches dans une hachetterie ?
Au moins quatre : celle que tu cites, plus les deux H de hachetterie, plus celui que tu as fumé pour pondre une question pareille

Question I : Cela vous surprend de savoir que i² = -1 ?
Y'avait que des matheux-salem pour imaginer des nombres imaginaires. Mais cela détend, me voilà rassuré : les nombres négatifs ont enfin une racine carrée ! Je vais pouvoir dormir du sommeil du juste, celui que seules les pignoles relatives à la quadrature de l'ovalie parvenaient à calmer.
Voir I² et mourir, s'écriait Archimerdre en lisant Ubu Roi et en imaginant Venise submergée 2000 ans plus tard par les flots de pisse émanant de paquebots emplis de touristes énamourés de nikonaddes et autres kodakeries ! Putain ma pov Dame, le monde est devenu bien triste !

Question J : Yin, Yang, Taijitu ... ou "Limonade" ?
TA GUEULE ET PARLE FRANCAIS STP
Ceci dit, j'ai rien contre une petite chinoise qui viendrait me faire une gâterie genre Yin & Yang à l'heure du 5 à 7, au son d'un vieux Simon & Garfunkel diffusé sur ma Bang & Olufsen dans un moment mêlant l'extase et l'égarement, provoqués par une absorbtion massive de confiture d'arbouses et gingembre. Ahhhhhhhhh, quel secret de vie que ces choses qui vont par paires, comme les couilles, la connerie (oui oui, il y en a bien deux : la vôtre et la mienne), la dualité ou encore la vie sexuelle des maires mères (oui, ça va par pères parfois, et d'ailleurs ça, ça va pas plaire)


C'est fini ? Pu d'questions ?
Gentillet ce test !
Nihil Nisi Silentium Timet !
turmeric
Messages : 100
Enregistré le : 26 mars 2019, 10:08

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar turmeric » 01 avr. 2019, 07:50

Je vois que tu étais plus inspiré que moi. J'espère que ça donnera envie à d'autres de se lancer aussi.

Mon humour pince sans rire est aussi audacieux que le bruit d'un réfrigérateur fermé. Tes réponses sont pleines de toupet et on sent bien à quel point les questions t'ont inspiré, malgré leur semblant d'authenticité.

Comment interpréter nos (en général) réponses ? Faut-il renseigner ce que la question indique, ou faut-il juste donner une réponse ?

Je pense que, malgré le fait que je reste assez formel, ma façon de répondre n'est pas si différente de la tienne. Je reflète le questionnaire, en m'y insérant. C'est ma façon de répondre en tant que miroir. Evidement, ça changera d'après l'humeur, et surtout l'inspiration. Disons que c'est mon passe-partout.

Ce n'est pas simple de trouver des questions, et d'y donner une réponse informelle, sauf si on est inspiré ou qu'on prépare ça à l'avance.

Mais je trouve le concept intéressant, car c'est une bonne manière de lutter contre le classicisme et même le romantisme : c'est ça les formulaires ! Ce sont comme des petites énigmes à résoudre, mais on ne résout pas toujours la question en y répondant. On se débrouille et c'est ce qui nous caractérise.

Comment résister à ces amuses-gueules ? 8-}
Birigarro
Messages : 58
Enregistré le : 02 mai 2018, 14:00

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar Birigarro » 09 avr. 2019, 12:04

L'inspiration, ah l'inspiration ...

Je pense en manquer cruellement, pourtant j'étais en train de partir dans un délire proche de celui de mentounasc ...
Et puis j'ai lu ce délire ...
Je ne dirais pas choqué, pourtant cette perpétuelle déviance vers le hot de l'humour machiste m' :scrogneugneu:
Je voulais donc passer mon chemin.

C'est vrai quand un sujet agace ou qu'un intervenant est beau (peut-être ) mais surtout très ... ( merci Brel), il suffit de zapper, surtout quand le sujet en lui même ne vous semble pas porteur.

Seulement là ... je ne peux pas passer outre le fait de dire que je trouve cet humour misogyne à VOMIR
Bravo mentou tu as la palme de l'humour le plus rétrograde de ces lieux !

Années 60, 50 ? :2nd: Pardon, l'étiquette premier degré n'existe pas ! C'est à lire au premier degré !
Mentounasc
Messages : 228
Enregistré le : 04 janv. 2019, 15:17
Localisation : Environs de Monaco
Contact :

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar Mentounasc » 10 avr. 2019, 18:27

Birigarro a écrit : Bravo mentou tu as la palme de l'humour le plus rétrograde de ces lieux !


Je crois avoir compris quelque chose de toi au travers de cette réflexion douce amère.
Je t'en ferai part prochainement par MP, cela est trop "personnel" pour être mis en place publique.

Laisse moi toutefois te répondre que si mes propos portent souvent des sous-entendus "libidineux", il n'y a pas lieu d'y détecter un machisme quelconque ou une obsession inavouée. Non.
D'autant que si tu me connaissais et connaissais mon passé et mon parcours, tu verrais chez moi une forme de féminisme exacerbé en complète contradiction avec mes hormones masculines !

Il est possible que certains - dont toi - ne soyez pas sensibles à cette forme d'humour, ce que je conçois fort bien, mais mes propos ne sont pas ce que j'ai l'impression que tu leur attribues, à savoir ceux d'un maniaque en délire de manque.
Mais peut-être ai-je mal compris ta critique ? Dans ce cas, désolé, moi non plus je ne suis pas toujours perméable à tout et là j'avais donc mal compris ce que tu formulais.
Nihil Nisi Silentium Timet !
turmeric
Messages : 100
Enregistré le : 26 mars 2019, 10:08

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar turmeric » 12 avr. 2019, 05:23

Désolé Mentou, désolé Biri !

Je ne sais pas ce qu'il y a à penser de tout ça, je sais qu'on peut lire vos messages et que je n'ai pas vraiment à intervenir. Mais bon, je suis un idiot.

Je trouve ta réponse intéressante Mentou, et même si j'en ai déjà discuté avec Biri, sa réponse est assez piquante. Je ne pense pas qu'il ait essayé de te nuire, mais simplement d'extraire un truc qu'il avait sur le coeur, tout en laissant transparaitre qui il est. Si je peux me permettre, je suis aussi "indigné" que lui, sans pour autant attribuer ça à toi, mais plutôt à des différences de goûts et de couleurs. Je dirais même que j'apprécie ta désinvolture, et c'est tout à ton avantage.

Mais c'est vrai que on pourrait glisser et interpréter des choses, et te :bang:

C'est ce que je reproche au formulaire en fait, c'est d'aboutir à un paradoxe. Que valent ces champs de textes ? Pourquoi y répondont nous ? Pourquoi peuvent-il faire passer qui nous sommes, mais aussi l'inverse ? Ces questions ne sont pas forcément sans fin ou compliqués, mais elles interviennent toujours.

Je ne sais pas si tu parles de la notion animus/anima lorsque tu parles de la part féministe en toi. Je pense que c'est naturel et que ça n'explicite pas notre identité, mais c'est plutôt une question d'ordre culturelle, ou personnelle. Comme on dit, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. Ce que ça signifie ici, c'est que je peux très bien incorporer en moi ce qui n'est pas moi. Je reste avant tout qui je suis. Intégrer une part de masculinité, ou de féminité, c'est essentiel à l'équilibre ou l'hygiène mentale. Comme l'empathie, ou beaucoup de choses, même leurs inverses.

Il n'y a souvent que les idiots qui ont vendu ou perdu leur crédit pour se moquer, car s'ils ne le faisaient pas, qu'auraient ils gagné ?

Les autres sont bien trop occupés à vivre leur vie trépidante ! Mais, au fond, on se demande parfois si la vie est si trépidante que ça. Elle ne le serait pas si je ne pouvais que me moquer des autres pour me sentir vivant. Alors, je ne peux que répondre oui. Il y a des choses plus importantes que moi et ma joie, alors peu importe si ce n'est pas trépident tant qu'il existe mieux.

C'est pourquoi, je vais essayer de répondre à nouveau à ce formulaire, pour faire pire que Mentou. Je t'invite Biri à faire pire que nous, si tu l'oses :o)

Question A : Entre le trop chaud, et le trop froid, qu'est ce que vous supportez le mieux ?
Le trop nion ? Sinon, on peut aussi répondre "ta matriarche" malgré le caractère suspicieux d'un tel choix.

Question B : Quel smiley dans la liste mettriez-vous à la fin de cette phrase ?
%%-

Question C : Etes-vous plus pragmatique, plus méthodique, ou simplement un entremêlement des deux ?
Je suis C-ptique mais pas C-xiste, donc autant C-clipser.

Question D : A quoi servent les nombres premiers ?
A mourir avant les autres lors d'un débarquement.

Question E : Pourriez-vous citer 4 personnages parmi tous les autres personnages importants pour/selon vous, toute mythologie/fiction confondue, en les classant par ordre d'importance personnelle croissante ? Evitons donc les personnes qui ont vraiment existé.
Ah non pas encore cette question ...
4 Angus MacGyver 1.0, l'homme qui peut tout faire avec de l'aluminium même s'il n'en a pas
3 The Mask, qui ne sait pas vraiment où la folie s'arrête
2 Le Père Noël, qui n'a pas compris que je n'avais que 2 pieds
1 Dame Chance

Question F : Citron, ou orange ?
Tant qu'il y a de l'alcool avec, on s'en fiche.

Question G : Où irons nous après être allés sur Mars ?
Elle est chaude, Vénus. Elle est un peu schizo je crois même : elle tourne pas rond. Pourquoi ne pas tenter Uranus ? C'est peut-être trop gazeux ... n'empêche y'a aussi probablement beaucoup de vent puisqu'il s'agit d'Ouranos en fait, sauf si je dis des conneries. Pourquoi pas une petite lune du roi de l'Olympe ? Il y en a quelques unes ... Europe par exemple, ou Calypso chez son voisin le mangeur d'enfant Saturne. Pourquoi pas sur Justine, celle de Sade ? Je pense qu'elle ne s'est pas faite chatouillée par des rétrofusées.

Question H : Combien y'a-t-il de haches dans une hachetterie ?
Suffisamment.

Question I : Cela vous surprend de savoir que i² = -1 ?
:eureka:

Question J : Yin, Yang, Taijitu ... ou "Limonade" ?
Je te mets le Yin dans le Yang, et je recommence le procédé alchimique jusqu'à obtenir le Taiju, non, le Taijitsu, non, le Tajitsu, non mais presque. Un jour ça marchera. Question de pas science, donc de limonade. Je tiens à souligner que j'ai maltraité des pingouins femelles et des dromadaires mâles durant ce formulaire, sans aucun état d'âme. Electrocution des sourcils, jets d'acides aminés dans les tissus mous, défragmentation du disque dur, et j'ai même introduit des soucoupes flottantes dans leurs petites gueules d'animaux martyrisés. Ensuite, j'ai fait des photos avec un filtre sépia avant de comprendre qu'un nombre impair de rossignols du Myanmar auraient très bien pu faire l'affaire. Mais venons-en à l'essentiel : hier, nous étions assis au Pogo Lounge du Beverly Heights Hotel, dans le patio, bien entendu. On buvait des Singapore slings avec du parmesan, nous coupant des brutales réalités de cette sale année du Seigneur, 2019. J'ai ensuite procédé à la modification de leur génome, pour obtenir un j-nome (c'est japonais). Sauf que, à cause de Dame Chance, j'ai obtenu des C-jéromes.

(%) :roll: :idee: :roll: (%)

:dehors:
Birigarro
Messages : 58
Enregistré le : 02 mai 2018, 14:00

Re: Nos relations intimes avec les champs de textes, aka formulaires

Messagepar Birigarro » 12 avr. 2019, 13:28

En fait ce fil de discussion à été (je pense) créé par Turmeric, pour une franche rigolade.

Comme tu le dis Mentou
Mentounasc a écrit :Il est possible que certains - dont toi - ne soyez pas sensibles à cette forme d'humour
, je suis moins sensible à une certaine forme d'humour ou plutôt au contexte de sa lecture. Seulement dans ma réactivité tout est lié. Pour moi si j'aime modérément une chose (ça n'est que modéré) alors je me dois de ne pas y participer. En gros, si je considère que quelque chose ne me concerne pas et ne porte préjudice grave à personne alors je passe mon chemin ...
Pourtant j'y suis revenu ...
C'est simplement parce que je me sentais un goujat sur un autre fil et souhaitais, en contre point, sur celui ci argumenter sur du raisin trop vert à mon goût.
C'est tout simple, en MP comme tu le dis si tu le souhaites.

Biri.

Retournez à la rigolade braves gens.