GAPPESM
Groupement Associatif Pour les Personnes Encombrées de Surefficience Mentale

GAPPESM

Charte de la surchauffe publique (Charte des forums du Gappesm)

Retour à l'accueil. peinture de Kamouniak

La raison d'être du GAPPESM est la protection des personnes surrefficientes mentales : des risques de suicide, bien sûr, mais des risques psychiques en général. Subir une agression là même où l'on vient chercher du réconfort est plus traumatisant (et, dans certains cas, plus dangereux) que de la subir là où l'on n'est pas étonné de la subir, sinon habitué. Si donc une personne va plus mal après un contact avec le GAPPESM qu'avant, c'est un échec collectif.
Cependant : la surefficience mentale n’entraîne pas de fait l’adhésion aux convictions des membres du GAPPESM et n’exempte pas de superstition, racisme, ou maladie mentale diverse ; tout état pouvant entraîner un mal être après contact dont le GAPPESM ne peut être tenu pour responsable, la personne étant avertie, et libre ou non de continuer ce contact malgré tout.

Tous les membres du GAPPESM, humanistes adhérant pleinement à l'article 3 des statuts, s'entendent sur le socle des Droits de l'Homme : TOUS HUMAINS. TOUS ÉGAUX. Ce siècle commençant semble encore avoir besoin qu'on le martèle, 2 siècles après l'abolition du servage, du Code Noir, des privilèges de caste, et, plus incroyable encore, 60 ans après Auschwitz. Tout intervenant,même visiteur, qui, par ruse ou bêtise, s'écarterait de cette règle d'or, s'écarterait dans le même temps du forum (voire de l'association s’il en est membre), de son propre chef.

Tous s'entendant sur l'essentiel, il ne peut y avoir d'ennemis dans l'association.
Cependant, l'accès du forum étant ouvert à tous, les intervenants ne font pas d'office partie du GAPPESM.
Les intervenants défendant des convictions divergentes dans le cadre constructif du débat ne peuvent être, au pire, que des adversaires. Quelle que soit la rudesse, l'âpreté et la gravité des débats, sur des questions parfois bouleversantes, chacun devra garder à l'esprit que l'Autre aussi cherche la vérité et la sagesse, avec une exaspérante obstination dans l'erreur, peut-être, mais dans toute la sincérité de sa quête de liberté, d'égalité, de fraternité.

Le Bureau de l'association, et plus largement le Conseil d'Administration, sont garants de cette ambiance de sincérité. Dans l'espace associatif, tout intervenant qui apparaîtrait comme animé d'intentions sournoises, ou mentirait sciemment, ou jouerait à cache cache avec les pseudos, ou tiendrait des propos contrastant avec ceux qu'il tient ailleurs, ou montrerait tout autre forme d'insincérité consciente, serait, selon le cas, examiné attentivement, entendu, tancé, appelé à préciser, suspendu, banni du forum et/ou radié à vie s’il s’agit d’un membre de l’association, le Bureau n'étant tenu par aucune obligation ni interdit de justification, de notification, de publicité, voire de poursuites judiciaires.

Tous les organes, qu'ils soient créés par le Conseil d'Administration (webmestrie, équipe de modération, forums, salons, ...) ou sur l'initiative de membres, situés dans l'espace associatif ou se réclamant, d'une façon ou d'une autre, du GAPPESM, sont soumis, en dernier ressort, au contrôle et à l'autorité du Bureau.
Tout changement de pseudo doit être transparent.

Chaque intervenant devra garder à l'esprit que les "surchauffés du bulbe" sont souvent hyper-réactifs, hyper-sensibles, écorchés vifs, souvent dépressifs, qu'une parole sans intention agressive peut, le plus souvent par simple maladresse et manque de précautions, blesser profondément. Surchauffe = attention aux joints de culasse et aux bielles coulées ! La réponse peut parfois revêtir une agressivité ou une gravité disproportionnée. Chacun s'attachera donc à réparer au plus vite ses maladresses. Il ne s'agit pas là, bien entendu, d'attaques personnelles, définies comme "concernant un élément dont la personne attaquée n'est pas responsable", et strictement prohibées. Le débat ne peut porter que sur les idées, exprimées ou sous-jacentes, ou les actes, fruits des idées.

Le Bureau ( représenté par la modération) veillera particulièrement à ce qu'aucun intervenant ne soit, ou ne puisse raisonnablement se sentir, l'objet de mépris, d'humiliation ou de moquerie malveillante du fait de la modicité de sa condition sociale, de ses difficultés d'expression, etc. Chacun devra s'efforcer, à cet égard, de contrôler la raisonnable perméabilité de son humour, qui passe souvent mal l'écrit.

Cependant, les lecteurs sont invités à ne pas se braquer dès qu'une formulation humoristique leur serait opaque, et de ne surtout pas s'imaginer que tous les surchauffés et ébouillantés la trouvent limpide, c'est souvent faux : les malentendus foisonnent chez ceux pour qui l'humour est une coquille protectrice incontournable, mais revêt des fonctions aussi complexes que contrastées, tantôt gracieuses voltiges d'un esprit badin, tantôt vaseline du chagrin.

Enfin, la modération aura à cœur de ne pas laisser envahir l'espace associatif par des interventions en contradiction directe avec les objectifs protecteurs définis à l'article 15 du Règlement Intérieur (voir les statuts du Gappesm) , et d'éviter les discutailleries faussement philosophiques aussi interminables que stériles avec les marchands de faux espoirs, psychothérapeutes ou psychologues faisant leur publicité, sectes diverses, délirantes ou cupides, astrologies de toutes obédiences, ésotérismes de tout poil, marabouts mercantiles, et autres fantaisies New moyenâgeuses, dans le respect des croyances et religions de chacun.
La Raison n'est pas suffisante pour le progrès humain, mais lui reste indispensable.

Ces cadres étant posés, que le débat sincère nous enrichisse.

Afin que chacune des personnes qui vient ici chercher quelque chose, encombrée ou non, ait le sentiment en sortant du site ou du forum, non seulement d'avoir trouvé un morceau supplémentaire de ce quelque chose, dans le contentement de ne pas être la seule à le chercher, mais aussi d'avoir contribué à sa façon à ce que chacun soit plus fort pour affronter les difficultés de la vie, plus lucide, informé, ouvert ou apaisé pour vivre en bonne intelligence avec ses proches/voisins/prochains humains, ses Autres, si étranges souvent, si bizarres eux-mêmes parfois, eux qui trouvent les surchauffés du bulbe "bizarres".

Chaque Un est un Autre


Comme disait le poète (Coluche ?) :


Aimez-vous les Uns les Autres, comme je vous aime.

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Accueil

 

Charte de la Surchauffe

La raison d'être du GAPPESM est la protection des personnes : des risques de suicide, bien sûr, mais des risques psychiques en général. Subir une agression là même où l'on vient chercher du réconfort est plus traumatisant (et, dans certains cas, plus dangereux) que de la subir là où l'on n'est pas étonné de la subir, sinon habitué. Si donc une personne va plus mal après un contact avec le GAPPESM qu'avant, c'est un échec collectif.

 

Cependant : la surefficience mentale n’entraîne pas de fait l’adhésion aux convictions des membres du GAPPESM et n’exempte pas de superstition, racisme, ou maladie mentale diverse ; tout état pouvant entraîner un mal être après contact dont le GAPPESM ne peut être tenu pour responsable, la personne étant avertie, et libre ou non de continuer ce contact malgré tout.

Tous les membres du GAPPESM, humanistes adhérant pleinement à l'article 3 des statuts, s'entendent sur le socle des Droits de l'Homme : TOUS HUMAINS. TOUS ÉGAUX. Ce siècle commençant semble encore avoir besoin qu'on le martèle, 2 siècles après l'abolition du servage, du Code Noir, des privilèges de caste, et, plus incroyable encore, 60 ans après Auschwitz. Tout intervenant, même visiteur, qui, par ruse ou bêtise, s'écarterait de cette règle d'or, s'écarterait dans le même temps de l'association, de son propre chef.

 

Tous s'entendant sur l'essentiel, il ne peut y avoir d'ennemis dans l'association. Les intervenants défendant des convictions divergentes dans le cadre constructif du débat ne peuvent être, au pire, que des adversaires. Quelle que soit la rudesse, l'âpreté et la gravité des débats, sur des questions parfois bouleversantes, chacun devra garder à l'esprit que l'Autre aussi cherche la vérité et la sagesse, avec une exaspérante obstination dans l'erreur, peut-être, mais dans toute la sincérité de sa quête de liberté, d'égalité, de fraternité.

 

Le Bureau de l'association, et plus largement le Conseil d'Administration, sont garants de cette ambiance de sincérité. Dans l'espace associatif, tout intervenant qui apparaîtrait comme animé d'intentions sournoises, ou mentirait sciemment, ou jouerait à cache cache avec les pseudos, ou tiendrait des propos contrastant avec ceux qu'il tient ailleurs, ou montrerait tout autre forme d'insincérité consciente, serait, selon le cas, examiné attentivement, entendu, tancé, appelé à préciser, suspendu, écarté ou radié à vie, le Bureau n'étant tenu par aucune obligation ni interdit de justification, de notification, de publicité, voire de poursuites judiciaires.

 

Tous les organes, qu'ils soient créés par le Conseil d'Administration (site, modération, salons, animations...) ou à l'initiative de membres, situés dans l'espace associatif ou se réclamant, d'une façon ou d'une autre, du GAPPESM, sont soumis, en dernier ressort, au contrôle et à l'autorité du Bureau.

Tout changement de pseudo doit être transparent.

 

Chaque intervenant devra garder à l'esprit que les "surchauffés du bulbe" sont souvent hyper-réactifs, hyper-sensibles, écorchés vifs, souvent dépressifs, qu'une parole sans intention agressive peut, le plus souvent par simple maladresse et manque de précautions, blesser profondément. Surchauffe = attention aux joints de culasse et aux bielles coulées ! Chacun s'attachera à réparer au plus vite ses maladresses. Il ne s'agit pas là, bien entendu, d'attaques personnelles, définies comme "concernant un élément dont la personne attaquée n'est pas responsable", et strictement prohibées. Le débat ne peut porter que sur les idées, exprimées ou sous-jacentes, ou les actes, fruits des idées.

 

Les "surchauffés du bulbe" n'ont pas, bien évidemment, le monopole de la sensibilité : le Bureau veillera particulièrement à ce qu'aucun intervenant ne soit, ou ne puisse raisonnablement se sentir, l'objet de mépris, d'humiliation ou de moquerie malveillante du fait de la modicité de sa condition sociale, de la normalité de son QI ou de ses difficultés d'expression. Chacun devra s'efforcer, à cet égard, de contrôler la raisonnable perméabilité de son humour, qui passe souvent mal l'écrit.

 

Cependant, les détenteurs de bulbes à température normale sont invités à ne pas se braquer dès qu'une formulation humoristique leur serait opaque, et de ne surtout pas s'imaginer que tous les surchauffés et ébouillantés la trouvent limpide, c'est souvent faux : les malentendus foisonnent chez ceux pour qui l'humour est une coquille protectrice incontournable, mais revêt des fonctions aussi complexes que contrastées, tantôt gracieuses voltiges d'un esprit badin, tantôt vaseline du chagrin.

 

Enfin, l’organisation aura à cœur de ne pas laisser envahir l'espace associatif par des interventions en contradiction directe avec les objectifs protecteurs définis à l'article 15 du Règlement Intérieur, et d'éviter les discutailleries faussement philosophiques aussi interminables que stériles avec les marchands de faux espoirs, sectes diverses, délirantes ou cupides, Scientologie, astrologies de toutes obédiences, ésotérismes de tout poil, marabouts mercantiles, et autres fantaisies New moyen-Âgeuses. La Raison n'est pas suffisante pour le progrès humain, mais lui reste indispensable.

 

Ces cadres étant posés, que le débat sincère nous enrichisse.

 

Afin que chacune des personnes qui viennent ici chercher quelque chose, encombrée ou non, ait le sentiment, en sortant du site ou d'une rencontre, non seulement d'avoir trouvé un morceau supplémentaire de ce quelque chose, dans le contentement de ne pas être la seule à le chercher, mais aussi d'être plus forte pour affronter les difficultés de la vie, et plus lucide, informée, ouverte et apaisée pour vivre en bonne intelligence avec ses proches/voisins/prochains humains, ses Autres, si étranges souvent, si bizarres eux-mêmes parfois, eux qui trouvent les surchauffés du bulbe "bizarres".

 

Chaque Un est un Autre

 

 

Comme disait le poète (Coluche ?) :

 

 

Aimez-vous les Uns les Autres, comme je vous aime..